venger

 

définitions

se venger ​​​ verbe pronominal

Rendre une offense (à qqn) pour se dédommager moralement. Elle s'est vengée de lui. Je me vengerai.
Se dédommager (d'une offense) en punissant son auteur. Se venger d'une insulte, d'une injure.

venger ​​​ verbe transitif

Dédommager moralement (qqn) en punissant son offenseur. Venger qqn d'un affront. Venger la mémoire d'un ami. —  (sujet : chose) Constituer une vengeance ou une compensation pour (qqn). Son échec me venge.
littéraire Réparer (une offense) en punissant l'offenseur. Venger une injure, un affront.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je venge

tu venges

il venge / elle venge

nous vengeons

vous vengez

ils vengent / elles vengent

imparfait

je vengeais

tu vengeais

il vengeait / elle vengeait

nous vengions

vous vengiez

ils vengeaient / elles vengeaient

passé simple

je vengeai

tu vengeas

il vengea / elle vengea

nous vengeâmes

vous vengeâtes

ils vengèrent / elles vengèrent

futur simple

je vengerai

tu vengeras

il vengera / elle vengera

nous vengerons

vous vengerez

ils vengeront / elles vengeront

 

synonymes

venger verbe transitif

réparer, dédommager, laver, redresser

se venger verbe pronominal

se faire justice, exercer des représailles, prendre sa revanche, rendre le mal pour le mal, riposter

je me vengerai !

il ne perd rien pour attendre !, ce sera œil pour œil, dent pour dent !, je lui garde un chien de ma chienne !

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et si quelqu'un en votre pays vous a offensés, il vous aidera à vous venger, quand ses forces seront venues.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Amour-propre d'auteur ne se calme pas facilement ; aussi se promit-il de saisir la première occasion qui se présenterait de se venger ; elle ne tarda pas à s'offrir.Louise Fusil (1771?-1848)
Les acclamations éclataient de plus en plus vives sur leur passage, comme si la population sentait le besoin de leur faire réparation et de venger son propre honneur.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Il est vrai qu'on est dispensé de donner à ses ennemis ; mais ne coûte-t-il rien de s'en venger ?Jean de La Bruyère (1645-1696)
On rend le mal pour le mal, non pour corriger les hommes, mais pour se venger.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Il lui sembla, et elle en éprouvait une joie encore tout enfantine, qu'elle allait enfin se venger.Victor Hugo (1802-1885)
Ne change rien à ce programme, ou le diable saurait tôt ou tard se venger de toi.Honoré de Balzac (1799-1850)
Nous sommes libres de parler tout haut, de penser tout haut, libres de nous venger.Albert Delpit (1849-1893)
En attendant, il cherchait à se venger et ne ménageait pas les épigrammes à son ennemi.Gaston Maugras (1850-1927)
Et, cependant, je m'adresse à vous, parce que vous êtes la seule personne au monde qui puisse me venger comme il faut.Paul Féval (1816-1887)
Tous les autres se liguent comme pour se venger de lui, et de l'appui qu'il donne à une cause qui leur est commune.Jean de La Bruyère (1645-1696)
C'est-à-dire que depuis cinq ans je ne vis que par l'espoir de me venger d'eux !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Lisbé gardoit le même silence, sachant l'une et l'autre ce qu'elles avoient à craindre et à venger.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Ses grenadiers se précipitent autour de lui et l'emportent sans connaissance, jurant tous de le venger.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Mais qui pourrait donc me venger d'un bonheur aussi atroce pour ceux qui ne le partagent pas ?Eugène Sue (1804-1857)
Le principe, vous l'avez reconnu ; la cause, vous l'avez servie ; la défaite, vous voulez la venger.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Irrité, il résolut de se venger sans retard des puissances continentales qui n'avaient pas répondu, comme il l'espérait, à ses avances.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Là, le peuple domine sans obstacles ; il n'a pas de périls à craindre ni d'injures à venger.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Le désir qu'ils avaient de se venger de lui leur fit outre-passer, dans leurs calomnies, la mesure de la vraisemblance.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
En quoi, parce que le peuple souffre depuis qu'il est peuple, le peuple est-il autorisé à se venger sur les innocents tant qu'il sera peuple ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VENGER » v. act. & n.

Offenser l'ennemy qui nous a offensé, en tirer vengeance, s'en faire raison. Rodrigue dans le Cid a vengé l'affront fait à son pere. C'est un beau mot du Roy Louïs XII. qu'un Roy de France ne doit point venger les injures faites à un Duc d'Orleans. Il s'est vengé luy-même. Ce mot vient du Latin vindicare.
 
SE VENGER, signifie aussi, Se rembourser, se desdommager. On l'a evincé de cette terre, mais il s'est vengé sur une autre qu'il a fait decreter ; ce qui l'a desdommagé. Il n'a point mangé de souppe, mais il s'est vengé sur le dessert, il en a mangé à crever.
 
VENGÉ, ÉE. part. & adj. J'en mouray vengé, c'est à dire, Je feray tout mon possible pour me venger tant que je vivray.
 
VENGERESSE, au feminin, se dit des Furies infernales vengeresses des crimes. C'est un nom que les Payens donnoient à ce que les Chrêtiens appellent remors de conscience.
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020