voyou

définitions

voyou ​​​ nom masculin et adjectif

Homme du peuple ayant des activités délictueuses. ➙ chenapan, vaurien. Une bande de voyous.
Mauvais sujet, aux moyens d'existence peu recommandables. ➙ crapule.
adjectif Un air voyou. —  État-voyou, qui ne respecte pas les règles du droit international. Patrons-voyous.

synonymes

voyou nom masculin

crapule, canaille, fripouille, vaurien, (petite) frappe (familier), gouape (familier), apache (familier, vieux), arsouille (familier, vieux)

[de banlieue] sauvageon, loubard (familier), hooligan, racaille, loulou (familier), caillera (verlan), zonard (familier), blouson noir (vieilli)

chenapan, coquin, fripon, galopin, garnement, polisson, vaurien

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
O néant des grandeurs populaires, on faillit porter le voyou en triomphe pour avoir découvert des sifflets !Albert Delpit (1849-1893)
Je vais t'apprendre ce que c'est qu'un voyou, méchant crevé !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Le voyou crânait pour cacher son réel déboire.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il y a dans la jeune fille toute l'abjection du voyou et du collégien.Charles Baudelaire (1821-1867)
Elles se vendent au premier venu pour acheter un voyou qui les bat et ne les fait sortir que pour manger le peu qu'elles ont gagné.Louis Nicolardot (1822-1888)
Et, avec ça, toujours voyou au fond, oh !Émile Zola (1840-1902)
Et voilà maintenant ce sale voyou qui voulait pas de moi sur cette motive de ma laideur ; et je avais pas de quoi seulement me le payer pour une nuit.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il crevait de faim quand je l'ai pris à mon service, j'ai dû lui payer des vêtements pour qu'il n'entre pas chez moi en voyou.Victor Tissot (1845-1917)
Accoudé au clavecin, un gamin de onze ans, qui n'est pas plus un ange qu'un amour, mais un petit voyou sentimental, tout nu.Joséphin Péladan (1859-1918)
Le voyou affectait les allures d'un homme ivre.Paul Mahalin (1838-1899)
Celui-ci, à la tenue volontairement négligée, qui affecte des allures de voyou, siffle, chaloupe.Georges Darien (1862-1921)
On m'appelle voyou, et je mettrais ça tranquillement dans ma poche avec mon mouchoir par dessus !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Tous ces officiers avaient l'air fier et méchant ; mais le grand les amusait avec sa verve faubourienne, son vocabulaire de voyou.Alphonse Daudet (1840-1897)
Mareuil se recula, navré de la déception, sans la moindre curiosité au sujet de ce que s'était permis l'espèce de sale voyou mentionné.Fernand Vandérem (1864-1939)
Ça doit être un voyou de la plus belle eau !Charles Des Écores (1852-1905)
Mais elle était si voyou, qu'on s'amusait à la faire causer.Émile Zola (1840-1902)
On n'eut pas traité avec plus de mépris le dernier voyou de la rue.Arsène Bessette (1873-1921)
Il est bien bas, pourtant, ce voyou de siècle, et n'a guère le droit de se montrer difficile !Léon Bloy (1846-1917)
Il m'apparut dans cette peau de voyou, je ne sais quelle petite figure attristée, songeuse, rêveuse, dessinée sur l'envers d'une affiche de théâtre.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
De chaque côté de la porte se tenait un voyou, porteur d'un écriteau engageant à voter pour l'une ou l'autre liste.Georges Eekhoud (1854-1927)
Afficher toutRéduire