Email catcher

abjection

Définition

Définition de abjection ​​​ nom féminin

Caractère de ce qui est abject, ignoble. ➙ indignité, infamie.

Synonymes

Synonymes de abjection nom féminin

bassesse, avilissement, boue, fange, honte, ignominie, indignité, infamie

Exemples

Phrases avec le mot abjection

Elle est partie faire mille enfants aux djihadistes – n'est-ce pas un exemple flagrant de l'abjection ?Revue française de psychanalyse, 2017, Françoise Coblence, Marcela Montes de Oca (Cairn.info)
Il ne fait pas de doute que, concernant l'abjection, il en connaissait quelque chose.La Cause du désir, 2011, Jacques-Alain Miller (Cairn.info)
Si le major est savant, que lui importent les souffrances et l'abjection du simple et de l'ignorant ?George Sand (1804-1876)
Ils sont le miroir des souterrains de l'âme, avec sa part de beauté et d'abjection.Reliance, 2006, Charles Gardou (Cairn.info)
Elle excusait son bourreau de toutes les façons possibles, noyée dans le chagrin terrifiant de cet homme dont elle ne voulait pas voir l'abjection.Insistance, 2012, Anne Dufourmantelle (Cairn.info)
Cette inconséquence politique n'est hélas que la suite logique d'un film placé dès son ouverture sous le signe de l'abjection.Études, 2015 (Cairn.info)
Cette honte est souvent orchestrée par l'abuseur qui tente de convaincre l'enfant de sa perversion, de son anormalité, de son abjection.Topique, 2018, Christine Condamin (Cairn.info)
Directeurs de musée, responsables des grandes manifestations internationales, critiques des revues et magazines, tout un establishment artistique, paraît applaudir cet art de l'abjection.Les cahiers de médiologie, 2001, Jean Clair (Cairn.info)
Ce fut chez lui faiblesse ; pour son père et son beau-père, ce fut abjection.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Des situations qui peuvent susciter souffrance, peur de contamination, dégoût, voire abjection.Nouvelle revue de psychosociologie, 2008, Lise Causse (Cairn.info)
Au fait, que diable voulez-vous que puisse rêver, aujourd'hui, un adolescent que les disciplines modernes exaspèrent et que l'abjection commerciale fait vomir ?Léon Bloy (1846-1917)
Leur physionomie apparaît d'autant plus repoussante que les prodiges d'héroïsme et de courage qui s'accomplissent autour d'eux en font mieux ressortir l'abjection.Ernest Daudet (1837-1921)
Quelle gloire notre abjection et notre néant ajoutent-ils à votre gloire ?George Sand (1804-1876)
Cette double puissance enfanta d'un côté, l'orgueil et le despotisme ; de l'autre, la bassesse, l'abjection et la servitude.Jean-Baptiste Mosneron de Launay (1738-1830)
Cette nouvelle forme d'idéalisation inverse une abjection séculaire en célébration endeuillée.Pardès, 2009, Bruno Chaouat (Cairn.info)
Dans cet état de choses, réduit à l'état d'abjection d'un criminel ou du dernier des hommes, je mériterais mon sort, si je le prolongeais volontairement.Albert Du Casse (1813-1893)
Dans ce sens, l'auteur reconnaît qu'il existe dans l'art contemporain une nouvelle catégorie esthétique tournée vers l'aversion, l'abjection, l'horreur et la répulsion.Sociétés, 2020, Renata Pitombo Cidreira (Cairn.info)
L'abjection se communique des choses aux hommes qui les touchent.Ethnologie française, 2011, Claire Margat (Cairn.info)
Comme si le spectacle de mon abjection lui confirmait que ma captivité n'était que justice.La pensée de midi, 2001, Claude Bleton, Thierry Fabre (Cairn.info)
Ils représentent ce qui, pour tout sujet, se déploie entre idéal et abjection.Revue internationale de psychosociologie, 2004, Alain Ferrant (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ABJECTION s. f.

Condition servile qui fait tomber une personne dans le mépris. La fortune a reduit ce Gentilhomme dans une grande abjection, à se mettre dans des conditions serviles. Quelques-uns ont écrit abjection d'esprit, pour dire, Abattement d'esprit. Le merite des premiers Chrêtiens, des premiers Religieux, a esté de vivre dans l'abjection, dans l'humilité, dans le mépris des gens du monde. Ce mot vieillit.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine