Email catcher

approprier s'approprier

Définition

Définition de approprier ​​​ verbe transitif

didactique Rendre propre à un usage, une destination. ➙ adapter.

Définition de s'approprier ​​​ verbe pronominal

Faire sien ; s'attribuer la propriété de (qqch.), spécialement d'une manière illicite. S'approprier le bien d'autrui. ➙ s'emparer de. S'approprier une invention, s'en attribuer la paternité.

Conjugaison

Conjugaison du verbe approprier

actif

indicatif
présent

j'approprie

tu appropries

il approprie / elle approprie

nous approprions

vous appropriez

ils approprient / elles approprient

imparfait

j'appropriais

tu appropriais

il appropriait / elle appropriait

nous appropriions

vous appropriiez

ils appropriaient / elles appropriaient

passé simple

j'appropriai

tu approprias

il appropria / elle appropria

nous appropriâmes

vous appropriâtes

ils approprièrent / elles approprièrent

futur simple

j'approprierai

tu approprieras

il appropriera / elle appropriera

nous approprierons

vous approprierez

ils approprieront / elles approprieront

Synonymes

Synonymes de approprier verbe transitif

adapter, accommoder, accorder, ajuster, conformer, mettre en accord avec

Synonymes de s'approprier verbe pronominal

s'attribuer, accaparer, s'adjuger, chiper, s'emparer de, empocher, faire main basse sur, faire sien, mettre la main sur, se saisir de, rafler (familier)

[de manière illicite] s'arroger, ravir, usurper, voler, piquer (familier), souffler (familier)

Exemples

Phrases avec le mot approprier

Il convient donc de s'approprier la gestuelle adéquate, de gérer l'effort sur la durée et de faire preuve de patience.Ouest-France, 15/03/2019
Elles auront alors l'obligation de fournir un service de conseil, notamment en s'assurant que l'investissement des particuliers demeure approprier à leur situation financière.Capital, 23/05/2016, « Petite révolution dans le monde du financement participatif »
Un moyen original pour le public de s'approprier des monuments historiques emblématiques de la ville.Ouest-France, 15/09/2021
Une fois l'affaire faite et son complice entre ses mains, il ne doutait pas qu'il ne parvînt à s'approprier la somme tout entière.Ernest Capendu (1826-1868)
Cette consigne est volontairement large de façon à ce que l'auteur-e puisse s'en saisir à sa manière, se l'approprier.Cahiers internationaux de sociolinguistique, 2018, Stéphanie Clerc Conan (Cairn.info)
Cette présentation à la famille est souvent l'occasion pour les parents de s'approprier l'enfant, de le faire-leur.Études sur la mort, 2001, Maryse Dumoulin, Anne-Sylvie Valat (Cairn.info)
Une offre de formation est également possible pour s'approprier ces outils.Ouest-France, 26/05/2015
Travaillant actuellement en sous-traitance, le chef d'entreprise recherche un chef sondeur ainsi qu'un aide pour s'approprier le matériel qui est en cours de livraison.Ouest-France, 21/04/2021
Le spectateur a alors toute liberté de s'approprier l'oeuvre, guidé par la richesse de son imaginaire.Ouest-France, 07/07/2013
Cette dissimulation peut consister en une tentative frauduleuse de s'approprier une part supérieure de la succession à celle qui revient de droit à cet héritier.Capital, 04/06/2019, « Comment contester une succession ? »
On raconte par exemple que le diable aurait voulu s'approprier les lieux, déclenchant pour cela un violent orage jusqu'à ce que la foudre fasse éclater la roche.Géo, 17/07/2018, « Vosges : en route pour la roche du diable »
Ses modèles reçoivent un scénario, qu'ils sont libres de jouer à la lettre ou de s'approprier durant la pose.Ouest-France, Nicolas CAMPITELLI, 03/08/2019
A-t-on le droit de s'approprier des mots du langage courant pour en faire une marque déposée ?Ça m'intéresse, 19/02/2020, « Disney : accusée de colonialisme, la firme s'approprie des mots… »
L'homme d'affaires est prêt à payer 99 millions de dollars pour se l'approprier.Capital, 26/08/2018, « Un milliardaire mexicain veut se payer le très cher avion… »
Les bénévoles sont l'âme du carnaval, ils doivent se l'approprier.Ouest-France, 13/03/2015
Cette négativité du psychisme implique l'inconscient dynamique, le primaire et l'infantile qui ont pour fonction de s'approprier la négativation et de lui faire obstacle.Revue française de psychosomatique, 2020, Bernard Chervet (Cairn.info)
Mais les méthodes et les outils ne sauraient produire de l'innovation sans la culture managériale qui permet de se les approprier.Capital, 04/01/2021, « En entreprise, l'innovation est-elle le meilleur remède contre la crise… »
Cette élaboration s'effectue en fonction des interventions de l'analyste qui aide l'enfant à s'approprier ses possibilités d'expression pulsionnelles dans leur évolutivité et leur développement.Le Carnet PSY, 2013 (Cairn.info)
À elles ensuite de s'approprier leur environnement, de trouver leur nourriture, etc.Ça m'intéresse, 19/01/2020, « Europe : quand la nature retourne à l'état sauvage »
Cette nouveauté n'aurait pas permis aux enseignants de se les approprier totalement.Carrefours de l'éducation, 2012, Denis Pasco, Gaëlle Le Bot, Gilles Kermarrec (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de APPROPRIER v. act.

Rendre une chose propre, nette, agreable. Ce bourgeois a bien approprié sa maison depuis que je n'y suis venu.
 
APPROPRIER, signifie aussi, Appliquer un passage à quelque chose qui luy convient bien, qui luy est fort propre. Cet Advocat a bien approprié l'espece de cette Loy à sa cause, elle y venoit fort bien.
 
APPROPRIER, avec le pronom personnel, se dit des choses dont on se rend le maistre, mais presque toûjours en mauvaise part. Je luy avois seulement presté mon manteau, il se l'est approprié, il ne me le rend point. il fait dangereux de laisser à ce chicaneur la ferme de vôtre terre, il se l'appropriera avec le temps.
 
APPROPRIÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
Ces mots viennent d'appropriare de proprius.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.