armer

 

définitions

armer ​​​ verbe transitif

Pourvoir d'armes. Armer les recrues.
Garnir d'une sorte d'armure ou d'armature. Armer le béton.
Marine Armer un navire, l'équiper, le pourvoir de tout ce qu'il faut pour prendre la mer (➙ armateur ; armement, gréement).
Rendre (une arme à feu) prête à tirer.
Tendre le ressort de (un mécanisme de déclenchement). Armer un appareil photo (l'obturateur).

s'armer ​​​ verbe pronominal

Se munir d'armes. —  au figuré Se munir. S'armer de patience, de courage.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'arme

tu armes

il arme / elle arme

nous armons

vous armez

ils arment / elles arment

imparfait

j'armais

tu armais

il armait / elle armait

nous armions

vous armiez

ils armaient / elles armaient

passé simple

j'armai

tu armas

il arma / elle arma

nous armâmes

vous armâtes

ils armèrent / elles armèrent

futur simple

j'armerai

tu armeras

il armera / elle armera

nous armerons

vous armerez

ils armeront / elles armeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si vous ne le faites pas, vous devrez assumer une responsabilité plus grande encore pour l'échec de cette industrie et de ses fournisseurs à s'armer pour l'avenir.Europarl
Il doit armer et se rendre fort, mais, en se préparant à la guerre, tout faire pour l'éviter.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Jean n'avait pas eu le temps d'armer le mousquet qu'il portait, que déjà il était aussi terrassé et lié.Joseph Marmette (1844-1895)
Son air mécontent de moi redoubla mon anxiété, au point que j'eus besoin de m'armer de tout mon courage quand le moment d'aller chez l'impératrice arriva.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
L’incapacité à profiter des périodes favorables pour s’armer contre les périodes moins bonnes est l’échec même qui a eu raison du pacte de stabilité et de croissance.Europarl
Mais la marquis croyait entendre armer derrière lui les terribles pistolets à pierre, et il voulait faire de son corps un rempart à son fils.George Sand (1804-1876)
Vous aurez soin, hormis ce qui vous est nécessaire, de laisser dans chaque bâtiment de guerre de quoi les armer en flûte le plus promptement possible.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Les discours ne suffisent pas, c'est d'actes et de volontarisme politique qu'il faut s'armer pour mettre un terme à la progression du chômage et le faire régresser.Europarl
Vainement l'empereur s'efforça d'armer pour la défense de cette province la noblesse hongroise : elle allégua ses priviléges et refusa de servir hors de sa patrie.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Sais-tu bien que si monseigneur avait maintenant cette lettre, il se ferait armer tout à l'heure et partirait avec sa bannière ?Paul Lacroix (1806-1884)
Les choses étaient allées rapidement ; au mois d'octobre, on rencontrait déjà dix personnes prêtes à s'armer contre le roi, pour une qui était résolue à le défendre.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
L'administration semblait épuisée par l'effort extraordinaire qu'elle avait fait pour lever et armer douze cent mille hommes.Adolphe Thiers (1797-1877)
Parmi tant de bras que nous pourrions armer, celui-là seul ne faiblira pas à la tâche.Michel Zévaco (1860-1918)
Les hommes les moins affaiblis et les plus courageux s'offrirent pour armer le canot qui devait transporter la petite expédition à bord du bâtiment aperçu.Édouard Corbière (1793-1875)
Malheureusement les difficultés qu'on avait eues à les armer avaient donné à la saison favorable aux appareillages le temps de s'écouler.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Il ne restait plus qu'à les armer, à engager les fers et à donner le signal.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Il fallait armer les citoyens, et presser les travaux de défense par trop négligés eu l'absence du gouverneur.Joseph Marmette (1844-1895)
De nombreux facteurs de risque sont liés à l'utilisation des organismes génétiquement modifiés, et l'on a toutes les raisons de s'armer d'une grande prudence à ce sujet.Europarl
C'est pourquoi nous devons nous armer d'autres instruments pour défendre ceux qui sont le plus durement touchés.Europarl
Toutefois, les bateaux de pêche sont d'ores et déjà en train de s'armer pour la campagne de pêche.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARMER » v. act.

Fournir un soldat d'armes convenables pour le combat. Il a cousté tant à ce Capitaine pour armer sa Compagnie.
 
On le dit aussi au passif. Cet Officier s'étoit armé de toutes ses armes pour aller à cette attaque ; il étoit armé de pied en cap. quand le peuple s'arme, il faut craindre la sedition.
 
ARMER, absolument, signifie, Lever des soldats pour faire une armée. On arme dans l'Europe de tous côtés.
 
Il signifie encore, Donner un sujet de s'armer. L'interest de la Religion a fait armer toute l'Allemagne.
 
En termes de Marine, Armer un vaisseau, signifie, l'équipper de toutes les choses necessaires, comme vivres, munitions, soldats, matelots, pour voyager, & pour combattre.
 
ARMER, se dit aussi figurément en Morale, & signifie, Se munir, se preparer contre les injures de l'air, ou de la fortune. Il s'est armé contre le froid, pour dire, Il a pris des habits de drap ou de fourrures. il faut s'armer de constance dans les afflictions. on s'arme du signe de la croix contre les tentations de l'Esprit malin. il faut s'armer de bonnes pieces, quand on plaide contre un homme puissant.
 
ARMER, se dit aussi en parlant d'une pierre d'aimant qu'on enchasse dans du fer, ou qu'on met dans de la limaille, & qu'on suspend selon ses poles pour luy conserver sa vertu.
 
On dit aussi, qu'une massuë est armée de pointes de fer ; qu'une poutre est armée de plusieurs bandes de fer, pour dire, soûtenuë & fortifiée ; qu'une cloison est armée de lattes, pour dire, qu'elle est lattée ou contrelattée.
 
ARMER, en termes de Manege, se dit d'un cheval qui se veut deffendre contre le mors, & qui pour cela courbe son encolure jusqu'à appuyer les branches de la bride contre son poitrail pour deffendre ses barres & sa bouche, & ne pas obeïr. On dit aussi, qu'il s'arme des levres, quand il couvre ses barres avec ses levres, afin de rendre l'appuy du mors plus sourd & moins sensible. On dit aussi, que la levre arme la barre, pour dire, qu'elle la couvre.
 
ARMÉ, ÉE. part. Il a les significations de son verbe.
 
On dit aussi d'un vaisseau, qu'il est armé en guerre, armé en course, pour dire, qu'il est équippé pour la guerre, ou pour la course ; qu'un Prince est demeuré armé, pour dire, qu'il n'a point licentié ses troupes aprés la paix ; & d'un Cavalier, qu'il est armé à crû, pesamment ; legerement armé, ou armé à la legere. armé de constance, de griffes, de dents. On dit aussi des poissons, qu'ils sont armés, pour dire, qu'ils sont couverts d'écailles. On dit à la chasse, qu'un chien est armé, quand il est couvert pour attaquer un sanglier.
 
ARMÉ, en termes de Blason, se dit des animaux à quatre pieds, & des dragons, en parlant de leurs ongles, de leurs dents, & des autres parties que la nature leur a donné pour deffenses. Le lyon se blasonne armé, lors que ses ongles sont d'un autre émail que celuy de son corps. On le dit aussi de la deffense d'un sanglier. On le dit aussi des griffons, des aigles, & même des flesches, & autres armes dont les pointes sont d'autre émail que le fust.
 
On dit proverbialement d'un poltron, qu'il est armé jusqu'aux dents.
Vidéos Luciférien, par Alain Rey Luciférien, par Alain Rey

Pourquoi le mot préféré d'Alain Rey est-il le mot "luciférien(ne)" ? Un mot plus "lumineux" qu'il n'y paraît ! 

02/10/2020