Email catcher

avanie

Définition

Définition de avanie ​​​ nom féminin

plus courant au pluriel Traitement humiliant, affront public. ➙ humiliation, insulte, vexation. Infliger des avanies à qqn.

Synonymes

Synonymes de avanie nom féminin

offense, affront, brimade, humiliation, insulte, outrage, vexation, camouflet (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot avanie

Mais les campagnes sont furieuses : plutôt que de s'exposer à de nouvelles avanies, elles resteront chez elles et consommeront leurs produits.Ouest-France, Loïc BEAUVERGER, 02/08/2014
Si avanie il y avait ce soir à domicile où l'appui du public est vraiment attendu, l'alerte météo virerait au rouge.Ouest-France, 20/10/2012
Ceux qui font partie du convoi 6 ont subi les mêmes avanies que les internés des précédents convois.Revue d'Histoire de la Shoah, 2005, Henri Minczeles (Cairn.info)
Ces trois développements, probablement inévitables, ont brouillé l'identité de la discipline, terni sa réputation et valu à ses praticiens maintes avanies.Revue du Mauss, 2004, Jean Baechler (Cairn.info)
De manière assez paradoxale, c'est en cheminant incognito qu'ils entendent échapper au soupçon d'espionnage, comme d'ailleurs au risque d'avanie.Dix-septième siècle, 2018, Yasmine Atlas (Cairn.info)
Toutefois, nombre d’avanies sont plus faciles à supporter lorsqu’on dispose d’un refuge dans lequel on peut se retirer.Europarl
Face à tant d'avanies, les langues commencent à se délier chez notre coursier national.Capital, 21/07/2008, « Chronopost, un livreur aux semelles de plomb »
Tous les quatre étaient de vieux maquisards ou guérilleros, accablés par les avanies, les déceptions, les humiliations et les outrages d'une indépendance confisquée.Sud/Nord, 2004, Fatima Gallaire (Cairn.info)
Rambourg supporterait encore moins l'avanie que le déboire.Paul Adam (1862-1920)
Aucune avanie ne fut épargnée à cette reine.Hyacinthe Corne (1802-1887)
Le péché de la chair par lui-même n'aurait pas provoqué une telle avanie !Le Moyen Age, 2003 (Cairn.info)
Elle a signalé plusieurs fois à l'instance régionale les avanies subies par les agents du service, sans résultat.Gérontologie et société, 2017, Françoise Vialard (Cairn.info)
Elle y détaille les avanies du succès et de l'entrée dans l'âge adulte avec une ironie parfois grinçante.Ouest-France, Philippe RICHARD, 06/08/2021
Prévois-tu le scandale qui va nous atteindre, les railleries, les lâches insinuations, les avanies même auxquelles nous serons en butte ?Marcel Boulenger (1873-1932)
Des avaries et avanies constatées et subies par nombre de marins après réception de leur nouveau coursier et lors des courses d'avant-saison.Ouest-France, Olivier CLERC, 05/07/2019
Il se trouve que les musiciens classiques, confrontés à bien d'autres avanies, maintiennent la célébration de l'œuvre : au concert.Commentaire, 2005, Dominique Jameux (Cairn.info)
Désespéré des avanies que lui font subir sa femme et ses enfants, il veut se pendre à un olivier.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Quelle avanie n'eût pas effacée un sourire de son fils ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Delvau fait remonter ces avanies policières à un homme de lettres exerçant une censure occulte, sur le front de qui il s'était permis de s'égayer.Alfred Delvau (1825-1867)
Les pétitionnaires étalent ainsi les avanies qu'ils ont subies comme autant de lettres de noblesse qui leur permettront d'obtenir la place briguée.Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine, 2012, Vincent Denis (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de AVANIE subst. fem.

Querelle sans fondement, calomnie que les Mahometans font aux Chrêtiens pour leur faire quelque affront, ou exaction. Ce mot est venu des Orientaux. Les Turcs prononcent avan qui vient de l'Hebreu hava, qui signifie iniquè agere ; ou de aven, qui signifie iniquité, comme témoigne Menage. En ces quartiers-cy on s'en sert pour exprimer une grande honte qu'on fait à quelqu'un, soit par une forte reprimende, soit par quelque affront ou insulte.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots qui viennent du chinois Top 10 des mots qui viennent du chinois

Le français, au cours de son histoire, s’est continuellement enrichi de mots venus d’autres langues : l’anglais, bien sûr, mais aussi...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine