Email catcher

insulte

définitions

insulte ​​​ nom féminin

Acte ou parole qui vise à outrager ou constitue un outrage. ➙ affront, injure. Adresser des insultes à qqn.
Atteinte, offense. C'est une insulte à notre chagrin. au figuré Un tel raisonnement est une insulte au bon sens. ➙ défi.

insulté ​​​ , insultée ​​​ adjectif et nom

Qui a reçu une insulte. ➙ offensé. nom L'insulté veut se venger.

synonymes

insulte nom féminin

affront, attaque, atteinte, injure, offense, outrage, [au pluriel] bêtises (Québec)

invective, grossièreté, insolence

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « insulte »

D'une part, une lecture régulière de la presse sportive permet de montrer que les insultes dans un vestiaire, sans être banales, sont loin d'être exceptionnelles.Politiques de communication, 2013, Nicolas Kaciaf, Éric Lagneau (Cairn.info)
Certes, une mauvaise blague bien lourde fera toujours moins de bruit qu'une insulte en pleine rue (désormais verbalisée), mais c'est pénible.Capital, 06/12/2017, « Ma double vie de patronne et... maman »
Ce qui a aussi généré des flots d'insultes à l'encontre de sa propriétaire.Ouest-France, Renaud GARNIER, 04/05/2020
Cette fixation des règles vaut aussi pour le comportement : respect de la parole des autres militants, proscription des insultes.Mil neuf cent, 2020, Emmanuel Jousse (Cairn.info)
De fait, cette forme de l'insulte peut être lue et interprétée comme harcèlement.Ça m'intéresse, 24/11/2020, « Ce que révèlent les insultes entre élèves »
Il a poursuivi ses insultes à l'encontre des passagers avant de descendre et de s'en prendre au bus directement.Ouest-France, 15/12/2020
Cette règle permet d'éviter insultes ou humiliations qui bloquent toute négociation.Archives de philosophie du droit, 2019, Alain Laraby (Cairn.info)
Le monde de l'insulte est un univers complexe où les jugements sont parfois aussi versatiles que les hommes qui les prononcent.Capital, 27/05/2013, « Insulter un collègue de bureau : quand ça passe et… »
Quand les gendarmes arrivent dans la geôle, il les accueille par des insultes et un crachat.Ouest-France, 03/07/2020
Reste qu'un salarié n'a pas à tolérer des insultes d'un supérieur.Capital, 27/05/2013, « Insulter un collègue de bureau : quand ça passe et… »
Le fugitif déverse alors un tombereau d'insultes à l'encontre des forces de l'ordre.Ouest-France, 07/06/2021
Cette posture humaine et courageuse ne lui vaudra que des griefs, ou des insultes.Inflexions, 2014, André Thiéblemont (Cairn.info)
Dans cette situation l'insulte publique est vécue comme une atteinte morale quotidienne.SpécificitéS, 2011, Samia Abdi, Kamel Afia, Aziz Bourimi (Cairn.info)
De telles démarches constituent une insulte à notre intelligence et elles devraient également être poursuivies par les tribunaux pour diffamation.Europarl
Qui dit réseaux sociaux dit souvent invectives et, parfois, insultes.Ouest-France, Arnaud LE GALL, 10/03/2020
Le voile, elle n'en veut pas, elle ne cédera pas, malgré les pressions, les vexations, les insultes.Géo, 01/10/2010, « Alexandrie, une envoûtante nostalgie »
Toute la journée, elle a dû supporter une avalanche d'insultes.Ouest-France, 03/12/2019
Dans ce cas, l'insulte n'est pas vécue comme une offense.SpécificitéS, 2011, Samia Abdi, Kamel Afia, Aziz Bourimi (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

Exemples de « insulté »

Un homme était accusé d'avoir menacé et insulté les gendarmes qui l'avaient interpellé.Ouest-France, Constance CABOURET, 24/08/2021
C'est l'homme en tant que tel qui a été insulté, outragé.Le monde juif, 1994, Muriel Klein-Zolty (Cairn.info)
En état d'ébriété, ce collaborateur avait insulté et menacé physiquement d'autres participants.Capital, 16/03/2015, « Peut-on me sanctionner pour des faits survenus en dehors de… »
Plus important encore, ces gens ont insulté mon pays et ils oppriment leur propre peuple.Europarl
En prenant la fuite, un des participants a copieusement invectivé et insulté les policiers.Ouest-France, Émilie CHASSEVANT, 16/08/2021
N'importe, l'insulte existe, et, cette fois, je me tiens pour insulté !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Son illusion avait insulté la vertu de la femme de son roi ; il avait porté le soupçon autour du trône ; il avait compromis la royauté.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Être interpellé et insulté traduit, paradoxalement, une reconnaissance à une place minorée, dévaluée, subalterne.Cahiers du Genre, 2015, Laurie Laufer (Cairn.info)
Elle est restreinte cette société, car personne en littérature n'a été attaqué, insulté, injurié comme moi, – et si peu soutenu par ma société.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Cet homme, un trentenaire brestois, a insulté et bousculé le directeur qui est tombé à terre.Ouest-France, 20/01/2019
Le sixième manifestant a été interpellé après avoir insulté un policier.Ouest-France, 05/09/2021
Nous, les délégué-e-s, avons insisté puis elles ont insulté la direction.Travail, genre et sociétés, 2019, Marlène Benquet, Fanny Gallot (Cairn.info)
Le 2 septembre 1938 il écrit qu'il a été insulté grièvement par un collègue important.TOPIQUE, 2002, Hans-Joachim Rothe (Cairn.info)
Il est alors insulté, brutalisé, jeté à terre, sauvagement battu.Esprit, 2006, Georges Baguet (Cairn.info)
Puis, après chacune de ses colères, il y avait en lui une rechute de passion, comme une terreur sacrée d'avoir insulté son idole.Émile Zola (1840-1902)
Je serois ballotté, supplanté, insulté par un parti déjà trop nombreux et trop fort.Jean-François Marmontel (1723-1799)
C'est là que l'homme avait proféré des menaces de mortet insulté les fonctionnaires.Ouest-France, 04/11/2020
Le jeune homme avait fait l'objet d'un rappel à l'ordre de la part de l'élu, qui fut insulté et menacé par l'adolescent.Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, 2013, Yves Mayaud (Cairn.info)
Il lui aurait donné un coup de tête après l'avoir insulté et bousculé.Ouest-France, 15/06/2021
Quiconque eût avoué des sentiments démocratiques eût été insulté.Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INSULTE » s. f.

Querelle ou attaque qu'on fait à quelqu'un par surprise, & le plus souvent sans sujet. On est sujet à Paris aux insultes des filous & des bretteurs. ce bon bourgeois ne disoit mot à personne, il est venu des insolents qui luy ont fait insulte de gayeté de coeur. des vagabonds ont fait insulte à cette femme, & luy ont jetté tous ses meubles par la fenestre.
 
INSULTE, se dit aussi d'un assaut qu'on donne à une place brusquement & à découvert sans l'assieger par les formes. On prend les chasteaux & les petites places d'insulte. Valenciennes a esté prise d'insulte. cette citadelle n'est pas encore achevée, mais elle est hors d'insulte, en estat de se deffendre.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022