Email catcher

offense

définitions

offense ​​​ nom féminin

Parole ou action qui attaque l'honneur, la dignité. ➙ affront, injure, insulte, outrage. Faire offense à qqn.
Péché (qui offense Dieu).
Droit Outrage envers un chef d'État.

offensé ​​​ , offensée ​​​ adjectif et nom

Qui a subi, qui ressent une offense. —  nom L'offenseur et l'offensé.

synonymes

offense nom féminin

affront, humiliation, injure, insulte, outrage, claque (familier), gifle (familier), avanie (littéraire), camouflet (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « offense »

Mademoiselle, je demeurerai le plus malheureux des hommes, si je n'obtiens de vous l'oubli de cette offense...Paul Adam (1862-1920)
Des offenses qui sont venues s'ajouter à la pile des choses à défendre.Ouest-France, Sophie PODEVIN, 07/08/2020
Je ne veux pas que vous me quittiez sur cette offense.René Bazin (1853-1932)
C'est aussi dans ces deux blocs – et c'est là un triste record – que l'on commet le plus d'offenses à l'environnement !Europarl
Puisse l'oubli que je fais de mon offense ramener l'amitié entre nous.Maurice Clouard (1857-1902)
Tout l'offense ou l'humilie, et, pour l'orgueil irrité, les égards mêmes sont encore des outrages.Sophie Gay (1776-1852)
Une poignée de mains s'il n'y a pas d'offense ?Paul Féval (1816-1887)
Dans sa bouche, le mot sonne presque comme une offense.Ouest-France, Mélissa BOUFIGI, 02/10/2020
Son livre ne s'attarde pas sur les offenses que subissent les sans-abri.Ouest-France, Ambre LEFÈVRE, 31/10/2018
Elle était obligée de retenir ses pleurs, car on lui demandait compte de ses larmes comme d'une offense envers la bonté de ses magnanimes parents.Honoré de Balzac (1799-1850)
C’est une véritable offense que de dégrader le mécanisme de consultation.Europarl
Ce n'est pas une offense, parce que c'est public.Europarl
Une fois qu'elles auront retrouvé leur assiette morale, elles réagiront comme il convient contre tout ce qui les offense.Émile Durkheim (1858-1917)
La réalisation du parc éolien serait une véritable offense à la splendeur de nos côtes.Ouest-France, 08/06/2021
Tarder d'un jour serait à mes yeux maintenant, vous faire une nouvelle offense.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le patriotisme ne permet pas l'offense aux nations ou aux pays.Europarl
Y répondre serait une offense à ces deux champions hors normes.Ouest-France, Gaëtan BRIARD, 12/10/2020
Revendiquer ses droits les plus élémentaires devient, alors, une offense.Ouest-France, Anaïs HUET, 22/08/2014
Toute la brûlure d'une offense mortelle lui remontait aux joues.Émile Zola (1840-1902)
Six poèmes devront être retirés pour offense à la morale publique et aux bonnes moeurs.Ouest-France, 01/09/2013
Afficher toutRéduire

Exemples de « offensé »

Au club, son style direct et ses idées ont offensé plus d'une personne à son arrivée.Ouest-France, Clément HÉBERT, 20/03/2014
Je vous réitère mes excuses si vous vous êtes senti offensé ; quoiqu'il en soit, je n'ai pas compris votre réponse.Europarl
Elle n'a rien fait pour l'éteindre ; elle m'a fait souffrir ; mais elle ne m'a ni offensé ni avili.George Sand (1804-1876)
J'ai fait hier des bêtises et je t'ai offensé sans raison.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Valentine tressaillit, écarta ses mains dont elle se cachait le visage, et laissa tomber sur lui un regard froid et offensé.George Sand (1804-1876)
Après avoir offensé, molesté peu-à-peu tous les sentiments tendres de cette jeune femme, on commence à les dépraver systématiquement.Catherine II de Russie (1729-1796)
Le caractère du prince, autant que son amour-propre offensé, lui faisait desirer de terminer cette journée aussi glorieusement que possible.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
Tenez la main à ce qu'ils soient polis envers tout le monde ; forcez-les à demander pardon à celui qu'ils auront offensé.Jules Rostaing (1824-?)
Poète de bonne compagnie, il ne se fût pas pardonné d'avoir offensé une femme.Anatole France (1844-1924)
Mais dois-je en abuser, et, après l'avoir si cruellement offensé, le bannir de sa patrie ?Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Ses anxiétés, son amour-propre offensé, ses désespoirs, faux ou véritables, l'attachaient de plus en plus à cette femme.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mais c'est un outrage qu'on lui fait ; mon père est vertueux, il ne peut avoir offensé personne....François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Le commis, s'en trouvant offensé, vint trouver le cabaretier, et lui rendit l'argent des droits en question, à la charge qu'il feroit réformer son enseigne.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Vous auriez grand tort de penser que votre avis m'ait offensé.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le corps entier de la pairie se tint pour offensé et demanda des explications.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Le droit à ne pas être offensé est considéré comme bien plus important que le droit de débattre d'une question d'intérêt public.Europarl
Je suis profondément offensé par ces dispositions qui excluent le «privilège de l'agriculteur».Europarl
Il semble parfois, dans ces questions diplomatiques, qu'un pays soit offensé dans la mesure où il proclame lui-même qu'il l'est.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Si le collègue qui l'a offensé demande lui aussi pardon, je crois que l'incident pourra être considéré comme clos.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OFFENSE » subst. fem.

Tort qu'on fait à quelqu'un, soit en sa personne, soit en ses biens, ou en son honneur. Une offense de fait, c'est quand on bat, on maltraite, on tuë quelqu'un. Une offense de paroles, c'est quand on luy dit des injures, des reproches, des choses choquantes. Les offenses à l'honneur ne se reparent point. Les autres offenses se peuvent reparer par argent, se convertir en dommages & interests. De droit naturel est il permis de repousser les offenses. La Loy Chrestienne nous commande de pardonner les offenses, d'oublier les offenses.
 
OFFENSE, signifie en Theologie, Peché. Une offense mortelle, venielles. Une des demandes de l'Oraison Dominicale, est que Dieu nous pardonne nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé.
Les mots croisés du Robert Les mots de l'orthographe Les mots de l'orthographe

Vous soignez votre réputation de champion(ne) en dictées toutes catégories ? Alors testez vite notre grille de mots croisés dédiée aux mots de...

02/09/2021