Email catcher

barrer

Définition

Définition de barrer ​​​ verbe transitif

Fermer (une voie). ➙ boucher, couper, obstruer. Barrer une rue. Des rochers nous barraient la route. locution Barrer le passage, la route à qqn, l'empêcher de passer ; au figuré lui faire obstacle. ➙ faire barrage.
Tenir la barre de (une embarcation). Barrer un voilier. sans complément Il barre bien, mal.
Marquer d'une ou de plusieurs barres. Barrer un t. au figuré Une mèche de cheveux lui barre le front.
Annuler au moyen d'une barre. ➙ biffer, rayer. Barrer une phrase.

Définition de barrer ​​​ verbe

verbe intransitif argot Partir, filer.
Se barrer verbe pronominal familier (même sens). Barrez-vous ! ➙ se tirer.
locution, familier Être mal barré : être mal parti, commencer mal.

Conjugaison

Conjugaison du verbe barrer

actif

indicatif
présent

je barre

tu barres

il barre / elle barre

nous barrons

vous barrez

ils barrent / elles barrent

imparfait

je barrais

tu barrais

il barrait / elle barrait

nous barrions

vous barriez

ils barraient / elles barraient

passé simple

je barrai

tu barras

il barra / elle barra

nous barrâmes

vous barrâtes

ils barrèrent / elles barrèrent

futur simple

je barrerai

tu barreras

il barrera / elle barrera

nous barrerons

vous barrerez

ils barreront / elles barreront

Conjugaison du verbe barrer

actif

indicatif
présent

je barre

tu barres

il barre / elle barre

nous barrons

vous barrez

ils barrent / elles barrent

imparfait

je barrais

tu barrais

il barrait / elle barrait

nous barrions

vous barriez

ils barraient / elles barraient

passé simple

je barrai

tu barras

il barra / elle barra

nous barrâmes

vous barrâtes

ils barrèrent / elles barrèrent

futur simple

je barrerai

tu barreras

il barrera / elle barrera

nous barrerons

vous barrerez

ils barreront / elles barreront

Synonymes

Synonymes de barrer verbe transitif

rayer, biffer, raturer

boucher, barricader, couper, obstruer

empêcher, fermer, interdire

[bateau] gouverner

Synonymes de barrer se verbe pronominal

partir, décamper, se casser (familier), décaniller (familier), ficher, foutre le camp (familier), se tirer (familier)

Exemples

Phrases avec le mot barrer

Et ce pourrait être la dernière chance pour les audacieux de barrer la route aux favoris.Ouest-France, 28/05/2021
Tout ce qui pourrait nous barrer le passage est gagné.George Sand (1804-1876)
Mais une étrange organisation le poursuit pour lui barrer la route alors qu'il tente d'enquêter sur son identité.Ouest-France, Alexis Savona, 15/07/2021
D'ailleurs, quand ils ont commencé à barrer les routes, on ne s'attendait pas, dans certains endroits, à recevoir autant de soutien.Savoir/Agir, 2012, Pierre Odin (Cairn.info)
De même, il est préférable de barrer l'espace restant avec un trait horizontal, pour éviter l'ajout éventuel de chiffres.Capital, 14/04/2021, « Chèque libellé : mentions obligatoires et validité »
Cette initiative permet de barrer la route aux véhicules, pour renforcer la sécurité au niveau du stade, lors d'événements ou de matches de football.Ouest-France, 23/01/2018
Cette séquence qui montre l'échec du père à barrer la mère primitive sera suivie, au pas suivant, par un retour à la projection.Psychanalyse, 2004, Michel Mesclier (Cairn.info)
Effacer, barrer, biffer sont, en ce sens, toutes des activités de multiplication de l'activité scripturale.Le Français aujourd'hui, 2014, Christophe Leblay (Cairn.info)
Aussi, si vous avez été promu, gardez vos distances avec les collègues que vous sentez de­ve­nir envieux ou suscepti­bles de vous barrer la route.Capital, 19/08/2013, « Comment ne pas perdre ses amis au bureau »
Je peux témoigner de leur détermination à barrer la route à cette directive scélérate.Europarl
Devant le magasin de jouets vannetais, ouvert depuis 30 ans, une table a été installée pour barrer l'entrée, désormais interdite aux clients.Ouest-France, Lionel CABIOCH, 03/11/2020
De plus, son régulateur d'allure étant en panne, il doit barrer manuellement.Ouest-France, Guillaume Nédélec, 23/09/2018
C'est comme si nous avions notre bateau du tourisme sillonnant les mers sans personne sur le pont pour le barrer ou le contrôler.Europarl
Elle peut habiter le silence ou envahir les mots pour barrer la voie à toute forme de réaction à l'interprétation.Revue française de psychosomatique, 2016, Catherine Chabert (Cairn.info)
Car il faut barrer le passage à ceux qui voudraient profiter du point de vue.Ouest-France, Émilie WEYNANTS, 15/10/2019
Et quand des chanceux réussissent à obtenir le précieux sésame, des reports voire des annulations simples de rendez-vous viennent barrer leur route jusqu'à la seringue.Capital, 05/03/2021, « Ces centres de vaccination qui ont accepté beaucoup trop de… »
Dans l'autre, il faut barrer la route à la réaction.Les temps modernes, 2005, Jean-Paul Sartre (Cairn.info)
Quelques-uns, cependant, à la vue de son blanc visage, faisaient le geste de lui barrer le chemin, et, l'œil chargé d'éclairs, s'interrogeaient.Hector France (1837-1908)
En définitive, la défection risque de barrer l'accès à la sublimation par le travail.Travailler, 2020, Duarte Rolo (Cairn.info)
Mais les taxis ont tout fait pour lui barrer la route.Capital, 29/12/2014, « Ces patrons qui cassent les monopoles... et les prix »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BARRER v. act.

Mettre une ou plusieurs barres. Barrer des fenestres, des portes. Barrer un tonneau, un luth, une guitarre. Ce mot vient du Latin varare, signifiant la même chose.
 
BARRER, signifie aussi, Fermer ; & se dit des ports & des passages. Un port est barré, quand on en empêche l'entrée, soit par des deffenses publiques, soit en le bouchant avec des pieux, des navires ou du canon, soit enfin quand on l'assiege avec une armée navale. On barre les passages, lors qu'on les garde, & qu'on s'y retranche.
 
BARRER, se dit encore des lignes & ratures qu'on fait sur un acte pour en annuller les clauses, ou même toute la substance, quand on barre les signatures.
 
BARRER les veines d'un cheval, est une operation qu'on fait sur ses veines pour arrester le cours des mauvaises humeurs qui s'y jettent. On ouvre le cuir, on degage la veine, on la lie dessus & dessous, & on la couppe entre les deux ligatures.
 
BARRÉ, ÉE. part. & adj.
 
On appelle en Medecine l'Os barré, l'os pubis, ou du penil, qui s'ouvre, selon quelques-uns, lors que les femmes accouchent.
 
On appelloit autrefois les Carmes, les Freres barrez, & dans les vieux titres birrati, radiati & stragulati, à cause qu'ils portoient des habits barrez de diverses couleurs. En l'an 1279. le Pape Martin changea leur nom & leur habit, les appella Carmes, & leur donna des manteaux blancs.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Être de bon, de mauvais augure Être de bon, de mauvais augure

Quand on dit d’un signe favorable ou défavorable qu’il est de bon ou de mauvais augure, on comprend que augure est synonyme de présage. Mais on...

Alain Rey 25/10/2022