rayer

 

définitions

rayer ​​​ verbe transitif

Marquer de raies, en entamant la surface. Le diamant raye le verre.
Tracer un trait sur (un mot…) pour l'annuler. ➙ barrer, raturer. —  Rayer qqn d'une liste. ➙ exclure, radier. —  locution Rayez cela de vos papiers !, n'y comptez pas. —  Rayer (un lieu) de la carte, l'anéantir, le détruire entièrement.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je raie / je raye

tu raies / tu rayes

il raie / il raye / elle raie / elle raye

nous rayons

vous rayez

ils raient / ils rayent / elles raient / elles rayent

imparfait

je rayais

tu rayais

il rayait / elle rayait

nous rayions

vous rayiez

ils rayaient / elles rayaient

passé simple

je rayai

tu rayas

il raya / elle raya

nous rayâmes

vous rayâtes

ils rayèrent / elles rayèrent

futur simple

je raierai / je rayerai

tu raieras / tu rayeras

il raiera / il rayera / elle raiera / elle rayera

nous raierons / nous rayerons

vous raierez / vous rayerez

ils raieront / ils rayeront / elles raieront / elles rayeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je commence donc par rayer de ma constitution le principe de la responsabilité ministérielle ; le souverain que j'institue sera seul responsable devant le peuple.Maurice Joly (1829-1878)
Un détail, que de soutenir des programmes pour soigner des enfants victimes de troubles psychiatriques dans les conflits, ce paragraphe 78 qu’on veut rayer d’un coup de plume ?Europarl
Toutes les ressources du langage sont épuisées à rayer du discours l'idée et le sentiment, sans toutefois avoir l'air de les dissimuler, ce qui serait gauche.Astolphe de Custine (1790-1857)
La masse est si complètement silicifiée, qu'elle peut rayer le verre et recevoir le poli le plus achevé.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
En effet, pour se faire effectivement rayer de la liste, celui-ci dépend de la bonne volonté de l'entreprise.Europarl
On a fait rayer de ses cahiers l'article qui défendait la vie des rois, rayer celui qui demandait la recherche du parricide commis sur le feu roi.Jules Michelet (1798-1874)
En effet, si ce disque invisible était pourvu d'une atmosphère, ne devait-on pas voir des étoiles filantes la rayer de leurs trajectoires ?Jules Verne (1828-1905)
Nous passons maintenant au vote sur la motion qui vient d'être présentée, notamment celle de rayer de l'ordre du jour le rapport 359.Europarl
Il m'a, de lui-même, promis de rayer, dans la seconde édition, certains mots malsonnants ; il a convenu des mauvaises interprétations dont plusieurs paroles étaient susceptibles.Dorothée de Dino (1793-1862)
En troisième lieu, mon groupe est particulièrement satisfait de la décision de rayer de la directive la liste non limitative des dérogations à l'interdiction de la discrimination fondée sur l'âge.Europarl
Nous ne pouvons nous contenter de jongler avec des chiffres et de rayer des navires du registre national pour les transférer ailleurs.Europarl
Nous demandons donc de rayer ce point de la liste des problèmes d'actualité, urgents et d'importance majeure.Europarl
Si cette présomption se confirme, il faudra le rayer de la classe des acides particuliers.Antoine Lavoisier (1743-1794)
La liste des émigrés remise en ses mains voyait chaque jour rayer ses plus beaux noms par un arrêté des consuls.Sophie Gay (1776-1852)
Peut-être, mais l'important était de rayer de hachures l'image intacte qu'elle portait dans son cœur.Remy de Gourmont (1858-1915)
Il ne la quittait plus, venait la retrouver entre chaque danse, lui faisait rayer sur son carnet de bal les noms de jeunes gens avec qui elle s'était engagée.Daniel Lesueur (1854-1921)
On a beau faire, on ne peut pas rayer les pages vécues dans le livre de la vie.Arsène Houssaye (1815-1896)
Il ne lui arrivait jamais de rayer une ligne ni de faire un plan avant de se mettre à l'œuvre.Elme-Marie Caro (1826-1887)
En conséquence, je propose formellement de rayer cette fièvre du cadre des maladies, à moins qu'on ne s'entendît, à l'avenir, pour la désigner sous le nom de rougeole confluente.Charles Anglada (1806-?)
La joie qu'elles contiennent doit s'échapper à travers les pierres des murs en clarté et rayer vaguement les ténèbres.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAYER » v. act.

Raturer, passer un trait de plume sur une écriture. On a rayé cette clause, elle n'est plus considerable. Une signature rayée & annullée. En examinant ce compte, on luy a rayé toutes ses souffrances, ses reprises. On luy a rayé sa pension, ses gages ; on l'a rayé de dessus l'état, du rolle des tailles. Quand on declare un emprisonnement injurieux, on fait rayer & biffer l'escrou. Menage derive ce mot de radiare, d'où a été fait aussi radiation.
 
RAYER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Un pecheur est rayé du livre de vie. Il faut rayer cela de vostre memoire, l'en effacer.
 
RAYER, se dit aussi, quand une Nourrice presse ses mammelles pour en tirer du lait, parce qu'il en sort comme de petits rayons.
 
RAYÉ, ÉE. part. pass. & adj. On appelle du satin rayé, des estoffes rayées, celles qui sont tissuës alternativement de rayes ou bandes de diverses couleurs. Les Carmes étoient vestus autrefois de ces estoffes : d'où vient qu'on les a appellez en Latin Fratres radiati, & en François Freres barrez.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020