bénir

 

définitions

bénir ​​​ verbe transitif

(Dieu) Répandre sa bénédiction* sur. ➙ protéger. —  familier Dieu vous bénisse, souhait adressé à qqn qui éternue.
Appeler la bénédiction de Dieu sur les hommes. Bénir les fidèles. Le prêtre qui a béni leur union.
Consacrer (un objet) par des cérémonies rituelles (➙ bénit).
Souhaiter solennellement bonheur et prospérité à (qqn) en invoquant l'intervention de Dieu. —  au participe passé Soyez béni !
Louer, glorifier (Dieu). Béni soit le Seigneur.
Glorifier, remercier (qqn, qqch.). Je bénis le médecin qui m'a sauvé. Vous pouvez bénir ce concours de circonstances.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bénis

tu bénis

il bénit / elle bénit

nous bénissons

vous bénissez

ils bénissent / elles bénissent

imparfait

je bénissais

tu bénissais

il bénissait / elle bénissait

nous bénissions

vous bénissiez

ils bénissaient / elles bénissaient

passé simple

je bénis

tu bénis

il bénit / elle bénit

nous bénîmes

vous bénîtes

ils bénirent / elles bénirent

futur simple

je bénirai

tu béniras

il bénira / elle bénira

nous bénirons

vous bénirez

ils béniront / elles béniront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais, loin d'avoir à bénir l'union de deux jeunes gens pleins d'amour et d'espoir, il avait dû, hélas !Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Chaque fois qu'il allait dans le monde, elle le faisait venir pour passer en revue sa toilette, le bénir et lui faire des recommandations.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Si le ciel en a ordonné autrement, et a voulu me priver de cette satisfaction tant désirée, je dois l'en bénir ; mais je ne puis y être insensible.Denis Diderot (1713-1784)
Donnez-moi une peau de mouton que vous ferez bénir et que vous remplirez d'eau bénite.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Celui qui enseigna à bénir enseigna aussi à maudire : quelles sont les trois choses les plus maudites sur terre ?Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
A quelque chose malheur est bon, et pour la première fois on est tenté de bénir l'austère frimas.Louis Boussenard (1847-1910)
Quand je l'ai entendue me parler de ma belle action, et me bénir encore, au nom de l'orpheline....Henry Gréville (1842-1902)
Vous avez entendu : je demande sa main et je vous supplie de bénir notre union.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Je suis devenu celui qui bénit et qui affirme : et j'ai longtemps lutté pour cela ; je fus un lutteur, afin d'avoir un jour les mains libres pour bénir.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Et je ne saurais au contraire trop bénir une aventure qui m'a valu le bonheur de faire votre connaissance !Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Une heure après, ces deux vénérables prêtres furent massacrés, et leurs cris furent entendus de ceux qu'ils venaient de consoler et de bénir.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Si même cette concurrence n'avait pour effet que de renvoyer aux professions manuelles certains gaillards plus pourvus de vanité que de talent, il faudrait la bénir.Charles Turgeon (1855-1934)
Elle la cueillit et, négligeant de la bénir en faisant dessus le signe de la croix, elle y mordit, et aussitôt elle tomba possédée.Anatole France (1844-1924)
Jusqu'aux quites chiens on amenait là, pour les faire bénir : beaux chiens de chasse blancs et rouges, et grands chiens levriers gris de fer, avec des colliers d'argent.Eugène Le Roy (1836-1907)
Marchenoir, qui n'appartenait à aucune de ces deux catégories de monstres, exprima, le mieux qu'il put, sa gratitude, en suppliant l'aimable vieillard de le bénir avant son départ.Léon Bloy (1846-1917)
On oublie les défauts de l'enfant ; sa vue seule fait aimer la nature et bénir la vie.Gabriel Monod (1844-1912)
Elle a été méconnue, calomniée, raillée, diffamée, abandonnée par plusieurs qui eussent dû la défendre, par quelques uns qui eussent dû la bénir.George Sand (1804-1876)
Il sortira probablement de sa retraite pour le bénir ; mais soyez sûr qu'il y rentrera.Louis Ulbach (1822-1889)
Rien ne te gêne, tu étends tes guirlandes comme des bras pour bénir la liberté, pour bénir le paradis de ma force.George Sand (1804-1876)
Le rêve était à notre portée, le mariage d'où nous venions, était un prélude, un accord des harpes, dans le ciel, avant l'union que le ciel allait bénir.Louis Ulbach (1822-1889)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BENIR » verb. act.

Loüer Dieu, le glorifier, le remercier de ses graces. Les trois enfants benissoient Dieu dans la fournaise. Job dans toutes ses afflictions disoit seulement, Dieu soit beni. il faut benir Dieu des graces qu'il nous fait à tous moments.
 
BENIR, se dit aussi des Puissances temporelles qu'on louë, ou pour qui on fait des souhaits, & même des choses inanimées. Les Princes bienfaisants sont benis de leurs peuples. Dieu benisse qui m'estrennera. benissons le jour & l'heure que nous commençasmes à nous connoître.
 
BENIR, se dit aussi activement à l'égard de Dieu, & passivement à l'égard des hommes. Dieu benit le travail des gens de bien, a beni la maison d'Israël, d'Aaron. Dieu a beni son lit, & luy a donné lignée. Dieu a beni les armes du Roy, & luy a fait obtenir la victoire.
 
BENIR, se dit aussi des ceremonies Ecclesiastiques, & des prieres que font les Prelats & les Prestres pour obtenir du ciel des graces sur les choses qu'ils consacrent à son service. Ainsi on dit, Benir une Eglise, des Fonts, une pierre d'autel, un calice, un amict, une cloche. On dit aussi, Benir un cierge, des drapeaux. benir un Abbé Regulier, une Abbesse. benir le lit des nouveaux mariés.
 
On appelle aussi, Benir la table, Faire une priere avant le repas, qu'on appelle Benedicité, avec un signe de croix sur les viandes.
 
BENIR, se dit aussi des peres à l'égard de leurs enfants. Jacob benit Isaac au lieu de son frere Esaü, Genese. Noé benit Sem & Japhet, & maudit Cham.
 
BENIR, se dit aussi en ces phrases proverbiales. Dieu vous benisse : ce qui se dit tant à ceux qui esternuënt, qu'aux pauvres qu'on esconduit, & aussi à ceux d'avec qui on sort mal content. On dit aussi, Dieu benisse Chrêtienté, Dieu benisse qui a été cause de ce procés, pour faire une honneste imprecation. Dieu soit beni.
 
BENI, IE. part. & adj. Dans la Salutation Angelique il fut dit à la Vierge, Vous estes benie sur toutes les femmes, & beni soit le fruit de vostre ventre.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020