bouder

définitions

bouder ​​​ verbe

verbe intransitif Montrer du mécontentement par une attitude renfrognée, maussade. Un enfant qui boude.
verbe transitif Montrer de l'hostilité à (qqn) par cette attitude. J'ai l'impression qu'elle me boude.
familier Ne plus rechercher (qqch.). Bouder les distractions. ➙ ignorer.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je boude

tu boudes

il boude / elle boude

nous boudons

vous boudez

ils boudent / elles boudent

imparfait

je boudais

tu boudais

il boudait / elle boudait

nous boudions

vous boudiez

ils boudaient / elles boudaient

passé simple

je boudai

tu boudas

il bouda / elle bouda

nous boudâmes

vous boudâtes

ils boudèrent / elles boudèrent

futur simple

je bouderai

tu bouderas

il boudera / elle boudera

nous bouderons

vous bouderez

ils bouderont / elles bouderont

synonymes

bouder

verbe intransitif

être fâché, faire la lippe, faire la tête (familier), faire du boudin (familier), faire la gueule (familier), avoir, faire la baboune (familier, Québec), faire la goule (familier, vieux ou région.), tirer la tête (familier, Belgique)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Peu à peu, les coins de sa bouche se pincèrent, elle mordait ses lèvres ; elle s'écarta pour bouder.Gustave Flaubert (1821-1880)
Rose, ennuyée de bouder, retrouva l'envie de se divertir lorsque tous ses parents furent partis.George Sand (1804-1876)
Et le grillon, quelques affectueuses que fussent les paroles de la salamandre, ne répondait point, soit qu'il dormît d'un magique sommeil, ou bien soit qu'il eût fantaisie de bouder.Aloysius Bertrand (1807-1841)
N'était-ce pas folie de ne pas prendre sa part de ces divertissements et de bouder indéfiniment devant l'inévitable ?Gaston Maugras (1850-1927)
Elle s'était mise là pour bouder plus à son aise, et personne ne s'avisa de l'y aller chercher.Zulma Carraud (1796-1889)
Et nous restâmes à bouder, en nous parlant, d'un air glacé, de ci, de ça, moi furieux, et lui honteux.Romain Rolland (1866-1944)
Mais pouvais-je bouder longtemps en face d'une charmille verte, et d'une terrasse toute bordée de pots de fleurs ?George Sand (1804-1876)
Il est parti fâché comme jamais je ne l'avais vu... il m'en veut, il va me bouder... qui sait combien de jours je serai sans le voir !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Vais-je bouder la vie, ainsi qu'un grand niais, parce que je n'ai point d'elle tout ce que j'en voudrais ?Romain Rolland (1866-1944)
Loin de bouder, le chanoine les reçut à bras ouverts, les força de déjeuner, et ensuite se mit au piano avec eux.George Sand (1804-1876)
Jonquille, un peu piquée et tétue, prit le parti de bouder et de retourner sur sa branche.George Sand (1804-1876)
Ces deux hommes avaient trop de goût l'un pour l'autre, et trop besoin de se rapprocher, pour se bouder mutuellement.Adolphe Thiers (1797-1877)
Au demeurant, il ne faut pas « bouder notre plaisir » et il ne faut nier ni le travail considérable accompli ni les résultats importants obtenus aujourd'hui.Europarl
Dis-moi que tu n'as pas songé à me bouder, que tu n'as pas douté de mon affection, et n'en parlons plus.George Sand (1804-1876)
Il avait beau bouder ceux de ses amis qui lui disaient la vérité, il revenait toujours à eux avec plus de confiance et d'estime qu'auparavant.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Si bien que tous deux se mirent à pleurer et à bouder, ne se voulant plus rien dire.George Sand (1804-1876)
Vous pourrez bien bouder pendant quelque temps ; mais vous y viendrez, car à ce taux il y a encore avantage pour vous dans l'échange.Frédéric Bastiat (1801-1850)
D'où vient cette exaltation intellectuelle, d'où vient cette ivresse physique qui découlent du mot cru, du mot polisson – pourquoi bouder sur un qualificatif ?Pierre de Lano (1859-1904)
Nos dames alors commencèrent à bouder, et nous demeurâmes toutes assises en cercle dans le salon jusqu'à l'heure fixée par l'usage pour le grand passe-temps hollandais.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il enrage de bouder, mais il tient bon, afin qu'on le plaigne et qu'on en passe par ses volontés.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOUDER » v. n.

Témoigner par son silence, ou par sa mauvaise humeur, qu'on est fasché de quelque chose, sans se plaindre, ni en vouloir dire la cause. Les esprits foibles & timides sont sujets à bouder.