braver

 

définitions

braver ​​​ verbe transitif

Défier orgueilleusement en montrant qu'on ne craint pas. ➙ narguer, provoquer.
Se comporter sans crainte devant (qqch. de redoutable). ➙ mépriser. Braver le danger, la mort. —  Oser ne pas respecter (une règle, une tradition). Braver les convenances.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je brave

tu braves

il brave / elle brave

nous bravons

vous bravez

ils bravent / elles bravent

imparfait

je bravais

tu bravais

il bravait / elle bravait

nous bravions

vous braviez

ils bravaient / elles bravaient

passé simple

je bravai

tu bravas

il brava / elle brava

nous bravâmes

vous bravâtes

ils bravèrent / elles bravèrent

futur simple

je braverai

tu braveras

il bravera / elle bravera

nous braverons

vous braverez

ils braveront / elles braveront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il est impossible d'échapper à la critique : le seul moyen de la désarmer est de la braver.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Et puis tout à coup elle ne m'a plus parlé de vous, elle s'y est résignée avec un calme qui semblait me braver et me mépriser intérieurement.George Sand (1804-1876)
Si réellement il y a des flammes autour de lui, on peut supposer qu'il paie ainsi sa témérité à braver les feux du soleil.Léon Heuzey (1831-1922)
Les plus beaux et les meilleurs êtres de la création sont là, forcés de tout braver, ou de se masquer et de mentir, pour n'être pas outragés à chaque pas.George Sand (1804-1876)
Jetant un regard éteint sur son ennemi, il fit un geste pour le braver encore.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Des cris éclatèrent aussitôt, des menaces contre le jeune officier, qui osait braver les sudistes en face.Jules Verne (1828-1905)
Maintenant, tout ce qu'on aime braver dans la chaleur du logis fermé deviendrait un danger et une constante souffrance.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais l'action ne manquera pas à ce que j'abhorre le plus ; je saurai braver toutes craintes mortelles.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Oui, – l'orgueil peut voiler et le courage braver tout – tout – tout : – l'avenir, – le passé ; – la plus terrible des défaites.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Aussi venaient-elles souvent sur le pont braver l'inclémence du ciel jusqu'au moment où d'insoutenables rafales les forçaient de redescendre.Jules Verne (1828-1905)
Barbaroux, sans calculer les résultats, ne suivant que les inspirations de son âme héroïque, voulait aller braver ses ennemis par sa présence et son courage.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je suis si avancé dans ma carrière que je pourrais, sans danger, braver même des orages ; que signifient donc les infimes embarras d'administration dont vous parlez ?Maurice Joly (1829-1878)
Mais sachez bien que, pour l'épouser, il dut braver la malédiction paternelle ; il dut risquer de se mettre en révolte contre son père, haut et puissant seigneur...Michel Zévaco (1860-1918)
Elle avait trop le sentiment de sa beauté corporelle pour ne pas braver ce doute offensant qui d'ailleurs n'était qu'une tactique pour la décider.Arsène Houssaye (1815-1896)
Ils admiraient ces braves gens, qui, à moitié nus, venaient de braver un pareil hiver et de remporter tant de victoires.Adolphe Thiers (1797-1877)
Un moment après il relève sa tête et semble braver un autre coup et défier l'inconstance de l'onde sur laquelle ou dans laquelle il se joue.Édouard Corbière (1793-1875)
Sa mâture, coquettement inclinée en arrière, s'élevait haute et fière vers les nuages qu'elle semblait braver.Ernest Capendu (1826-1868)
Tout infâme qu'il est, et quoiqu'il sache que son infamie m'est connue, je ne puis, je n'ose rompre avec lui, ni même le braver.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Mais dans les pays neufs, où il a ses coudées franches, il pousse la hardiesse jusqu'à braver la présence de l'homme.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Je frémis des humiliations qu'elle allait braver, et je tâchai de la dissuader de cette entreprise.Benjamin Constant (1767-1830)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRAVER » v. act.

Choquer, mépriser quelqu'un, le traitter de haut en bas. Un homme de coeur souffre difficilement qu'un autre le brave.
 
BRAVER, se dit figurément en choses morales. Braver la mort, braver les perils, braver la fortune, pour dire, les mépriser, ne les craindre point.
 
BRAVÉ, ÉE. part. & adj.
Drôles d'expressions Noter sur ses tablettes Noter sur ses tablettes

Noter sur ses tablettes : prendre bonne note de quelque chose.

Alain Rey 28/09/2020