canal

définitions

canal ​​​ , canaux ​​​ nom masculin

Cours d'eau artificiel. Canal d'irrigation. Le canal de Suez.
Bras de mer. ➙ détroit, passe. Le canal de Mozambique.
Conduit permettant le passage d'un fluide. ➙ conduite, tube, tuyau ; canalisation. Canal de drainage.
Cavité allongée ou conduit de l'organisme, autre que les artères et les veines. ➙ vaisseau. Canal biliaire.
au figuré
Agent ou moyen de transmission. ➙ intermédiaire. J'ai appris cela par le canal d'un ami.
Domaine de fréquence occupé par un émetteur de radio, de télévision. ➙ chaîne. Sur quel canal émettent-ils ?
Informatique Voie de communication entre l'unité centrale d'un ordinateur et un périphérique.
Canal de distribution : circuit de commercialisation d'un produit.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Après cette ouverture, le canal s'élargissait jusqu'à environ cent yards ; son lit était semé de roches énormes et de monceaux d'arbres à demi submergés.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
N'ayant plus la force de les ensevelir, on (p. 181) les jetait dans le canal, et les eaux en étaient couvertes.Jules Michelet (1798-1874)
Au moment de passer sous le pont qui sépare le canal de la grande lagune, la gondole s'arrêta.Alfred de Musset (1810-1857)
Quand on est mécontent d'un village, on ferme la vanne de son canal, et on le prive d'eau jusqu'à ce qu'il ait obéi à ce qu'on lui demande.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
En utilisant ce canal et en le faisant connaître, nous pourrions rendre le transport de marchandises moins cher, plus sûr et plus efficient en termes d'utilisation des ressources énergétiques.Europarl
À huit heures et demie du matin, la petite troupe suivait la lisière du canal.Jules Verne (1828-1905)
J'ai siégé dans cet hémicycle depuis que nous nous y sommes installés, il y a deux ans, et siégeait auparavant, depuis 1989, de l'autre côté du canal.Europarl
À cette fin, la publication d'informations est indispensable en établissant un canal d'obtention d'informations par le grand public, par exemple via des numéros d'urgence.Europarl
Puis le paquebot reprit sa route dans le canal avec une vitesse insolite dans des parages si fréquentés.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Chantons et dansons, nous qui sommes joyeux, tandis que ces mélancoliques descendent le canal sur le banc des gondoliers, et pleurent en voyant pleurer les étoiles.Aloysius Bertrand (1807-1841)
Les deux pointes de l'oméga sont reliées par ce canal, qui ferme hermétiquement l'île vers laquelle on nous poussait par troupes.Amédée Achard (1814-1875)
Ce nouveau canal de vente, qui se développe conjointement avec le commerce électronique, se répand de plus en plus et devient de plus en plus populaire.Europarl
Nous voulons continuer à disposer d'un canal de distribution indépendant en vue de garantir que nous travaillons mieux que ce qui n'a été demandé dans ce débat.Europarl
Le canot tombe dans le petit canal et s'avance vers la porte, dont les lourds battants s'ouvrent lentement et musicalement.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Une autre association lui donnera un canal et des eaux salubres, qui manquent encore à cette capitale.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
C'était la maison d'un pêcheur située sur le bord d'un canal dans la direction du port ; nous y fûmes assez bien reçus.Adrien Bourgogne (1785-1867)
De loin en loin, la galerie, devenue demi-canal, paraît attirer son attention, mais bien faiblement.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Un représentant doit être à même de servir de canal de communication dans les pays qui prennent en charge les négociations.Europarl
Il fallait, à tout prix, empêcher cela ; nous nous plaçâmes donc de manière à défendre l'étroit passage qui formait le second étranglement du canal.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
C'est un itinéraire magnifique, mais nous avons pu constater la sous-utilisation de ce canal pour le transport de marchandises.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CANAL » s. m.

Le lit d'une riviere, d'un ruisseau, que la nature a fait pour écouler les eaux, pour arrouser les terres, &c. Le canal de la Seine est fort large, fort profond en tel endroit. la riviere se divise là en deux bras ou canaux. il faut faire passer les bateaux par le grand canal. Ce mot vient de canol, qui en langage Celtique ou Bas-Breton signifie la même chose.
 
CANAL, se dit aussi des eaux qui sont contenuës dans ces cavitez. Les rivieres enflent leur canal à la fonte des neiges, pendant la pesche des estangs, aprés de longues pluyes.
 
CANAL, se dit des conduits artificiels qu'on creuse dans les terres, soit pour faire communiquer des rivieres les unes aux autres, soit pour les affoiblir quand elles sont trop fortes, soit pour en recevoir les eaux superfluës, ou pour dessecher des marais. La Hollande, la Flandre, sont toutes coupées par canaux. le canal de Briare joint la Seine à la Loire par 42. escluses. le canal de Languedoc fait la communication de la mer du Ponant avec celle du Levant. l'Issel est un canal fait par art pour détourner les eaux du Rhin.
 
CANAL, se dit aussi de ces conduits d'eaux qu'on fait pour l'embellissement des jardins, qui sont le plus souvent revêtus de pierre. Le canal de Versailles, de Fontainebleau. ce Seigneur a bien du poisson dans les canaux de son jardin.
 
CANAL, se dit aussi de quelques bras de mer, ou des eaux qu'elle pousse dans les terres. Le canal de Constantinople commence aux Dardanelles. le grand canal de Venise.
 
On dit en termes de Marine, que les Galeres font canal, lors qu'elles s'éloignent de la terre, qu'elles costoyent ordinairement, pour aller en pleine mer, comme de Marseille droit à Malthe. On le dit aussi de tous les bastiments de bas bord, quand ils passent quelques nuits au large de la mer sans approcher de la terre.
 
CANAL, se dit aussi d'un aqueduc de pierre ou de brique pour conduire des eaux, & les tenir dans une pente suffisante pour les faire couler. Le canal d'Arcueil amene les eaux de Rongis à Paris. les Romains faisoient venir des fontaines de 40. lieuës par de semblables canaux.
 
On fait aussi des canaux de plomb, de poterie, de bois d'aulne, de fer fondu, pour conduire les eaux par dessous la terre.
 
CANAL, se dit aussi des petits conduits qui sont naturellement dans la terre, par où coulent les eaux qui font les sources, par où s'élevent les vapeurs qui forment les mineraux & les metaux.
 
On appelle aussi canaux, les conduits qui sont dans le corps des animaux par où le sang circule, ou par où passent les autres humeurs, comme les veines, les arteres. On dit particulierement, le canal de la verge, pour dire, le conduit de l'urine. Malherbe a dit aussi le canal des yeux, par où s'écoulent les larmes.
 
Et qu'un coeur affligé,
 
Par le canal des yeux vuidant son amertume,
 
Cesse d'estre allegé.
 
CANAL, se dit aussi figurément en choses morales, des voyes qu'on choisit pour conduire une affaire, pour la faire reüssir. Vous avez choisi l'entremise d'un tel pour presenter vôtre placet, c'est un mauvais canal pour le faire reüssir. les Ministres sont les canaux par où s'écoulent les faveurs des Princes sur leurs sujets.
 
CANAL, en termes de Manege, se dit de la concavité qui est au milieu de la maschoire inferieure de la bouche du cheval, qui est destinée à placer la langue, & qui se termine aux dents maschelieres. C'est dans ce canal que croissent les barbillons.
 
CANAL, en termes d'Architecture, se dit d'une partie du chapiteau Ionique, qui est un petit creux en forme de canal, qui regne au dessous du tailloir tout le long de la volute.
 
Les Maçons appellent aussi canal, le tuyau de plomb qui sert à conduire les eaux pluviales depuis le toit jusqu'en bas.
Drôles d'expressions Être fleur bleue Être fleur bleue

Pourquoi est-on « fleur bleue » quand on lit des romans à l’eau de rose ?

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 25/05/2021