Email catcher

commerce

Définition

Définition de commerce ​​​ nom masculin

Opération de vente, ou d'achat et de revente d'une marchandise, d'une valeur. Prestation de ce type de service. Être dans le commerce, faire du commerce (➙ commerçant). Voyageur de commerce. ➙ représentant, VRP. Commerce électronique, en ligne (sur Internet). Commerce équitable*. Commerce international. Organisation mondiale du commerce. Ce produit n'est pas encore dans le commerce, pas encore en vente (➙ commercialiser).
Le commerce : le monde commercial, les commerçants. Le commerce, l'agriculture et l'industrie. Le petit commerce et la grande distribution.
Un commerce, magasin de détail. Ouvrir un commerce.
au figuré, vieilli Trafic (de choses morales). Un commerce honteux.
locution Faire commerce de ses charmes : se prostituer.
littéraire Relations que l'on entretient dans la société. ➙ fréquentation, rapport. locution Être d'un commerce agréable.

Synonymes

Combinaisons

Mots qui s'emploient fréquemment avec commerce (activité commerciale)

commerce + verbe

commerce + adjectif

Afficher toutRéduire

Exemples

Phrases avec le mot commerce

Cette définition a acquis, en raison de sa généralité, la valeur d'usage du commerce international.Revue internationale de droit économique, 2010, Éric Loquin (Cairn.info)
Cette différence ne tient pas à l'organisation interne des sites de commerce électronique.Réseaux, 2002, Christian Licoppe, Anne-Sylvie Pharabod, Houssem Assadi (Cairn.info)
Cette fonction permet notamment de savoir s'il est opportun ou non d'acquérir un immeuble en observant les loyers ou en regardant les bénéfices d'un commerce.Spécificités, 2010, Nathalie Tingry (Cairn.info)
Cette définition est donc trop large par rapport à notre recherche sur les coûts du commerce en lui-même.Revue de l'OFCE, 2003, Guillaume Daudin (Cairn.info)
Les produits nettoyants proposés dans le commerce renferment des principes irritants voire cancérigènes.Géo, 03/12/2008, « Récurez au naturel »
Car en fin de compte, ils devront tous l'appliquer dans leurs commerces.Europarl
C'était pour elle une opportunité que ce commerce soit libre.Ouest-France, 12/02/2021
Dans le renfoncement d'un commerce fermé, un homme fixe le vide.Ouest-France, Christina BRUN, 22/12/2020
Pour permettre aux professionnels de poursuivre leurs activités, le gouvernement prévoit également de maintenir ouverts tous les commerces de gros et de détails.Capital, 29/10/2020, « Logement : les travaux peuvent continuer à votre domicile pendant le… »
Elles consomment aussi matière et énergie, et ont des conséquences environnementales qui augmenteraient considérablement si ce tourisme spatial devait faire l'objet d'un commerce plus large.Ça m'intéresse, 16/09/2021, « Tourisme spatial : quand les plaisirs de quelques-uns polluent la planète de tous »
Enfin, décrivez l'environnement (s'il est positif) de votre bien : quartier calme, résidentiel, proche des commerces ou de centres médicaux, etc.Capital, 21/10/2020, « Vendeurs, votre annonce immobilière doit respecter ces règles d'or »
Rien qu'a le voir, on sentait qu'il avait souffert, et la douceur de son commerce n'en etait que plus penetrante.Victor Hugo (1802-1885)
Cette forme moderne de réseaux est surtout connue dans le commerce grand public.Revue management et avenir, 2009, Delila Allam (Cairn.info)
Le dynamisme bubryate avec ses services, ses commerces, ses associations, pousse les gens à s'installer, au bénéfice des écoles.Ouest-France, 01/07/2021
D'abord destinée aux parents de l'école, l'action a été élargie en communiquant par des affiches dans les commerces de la commune.Ouest-France, 15/12/2015
Êtes-vous favorable à l'interdiction du commerce international du thon rouge ?Géo, 31/08/2009, « Thon rouge : faut-il interdire son exportation ? »
Concernant les commerces en ligne, ils doivent respecter les mêmes dates que les soldes en magasin.Ça m'intéresse, 12/01/2022, « Tout savoir sur les soldes : origine, dates, réglementation »
Cette dernière cherche à promouvoir la coopération économique entre les deux parties et inclut différents domaines : le commerce, l'investissement, les services.Revue économique, 2012, Laëtitia Guilhot (Cairn.info)
Mais nous sommes très ouverts en terme de propositions dans le registre du commerce alimentaire.Ouest-France, Pierre WADOUX, 13/04/2015
Et la destruction d'emplois dans les commerces de proximité ?Ouest-France, Stéphanie LAMBERT, 26/11/2020
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de COMMERCE s. m.

Negoce, trafic d'argent ou de marchandises, qu'on fait à dessein de profiter sur les remises, la vente ou l'eschange qu'on en fait. Un tel Banquier fait un grand commerce d'argent. ce Marchand fait le commerce en gros ; celuy-cy ne le fait qu'en détail. Le commerce d'Orient est celuy qui se fait par la Mediterranée à Alexandrie, à Smirne, à Alep. le commerce des Indes, celuy qui se fait à Surate, à Batavie. le commerce du Nord, celuy qui se fait à Lubec, Dantzic, à Arcangel, &c. toute la richesse des Hollandois vient d'avoir bien exercé le commerce. le Consul du Caire est celuy qui fait tout le commerce du sené. Ce mot vient du Grec kommerkion, qui signifie permutation.
 
COMMERCE, signifie aussi, la negociation, l'intelligence qui est entre les Estats. Les Anglois ont rompu le commerce avec la France. on a rappellé l'Ambassadeur d'Espagne, il n'y a plus de commerce, plus de traitté à faire entre ces deux nations.
 
COMMERCE, se dit aussi de la correspondance, de l'intelligence qui est entre les particuliers, soit pour des affaires, soit pour des estudes, ou simplement pour entretenir l'amitié. Ces gens ont grand commerce de lettres ensemble. ce Sçavant a commerce avec tous les habiles gens de l'Europe. ces amis ont un commerce d'esprit, d'amitié ensemble.
 
On dit en ce sens, le commerce de la vie, le commerce du monde, en parlant des choses qui entretiennent la societé civile, des manieres d'agir qui s'observent dans le monde. On dit de même, qu'un homme est de bon commerce, pour dire, qu'il est franc, de bonne foy, qu'il fait seur de traitter avec luy. On le dit aussi des paroles. Ce mot n'entre point dans le commerce des honnestes gens.
 
COMMERCE, se prend aussi en mauvaise part, pour dire, un vilain negoce, une frequentation illicite. Cette vieille est scandaleuse, on dit qu'elle fait un vilain commerce. quand on veut se convertir, il faut rompre tout commerce avec les gens de débauche, avec qui on a de mauvais engagements.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Jeux Le Décodeur Le Décodeur

Saurez-vous trouver le mot secret ? Retrouvez chaque jour un nouveau défi... et invitez vos amis à se mesurer à vous !

28/07/2022