croûte

définitions

croûte ​​​ nom féminin

Partie extérieure du pain, durcie par la cuisson. La croûte et la mie.
locution, familier Casser la croûte, manger. ➙ croûter. —  Gagner sa croûte, sa nourriture, sa vie.
Pâte cuite qui enveloppe un pâté, un vol-au-vent. Pâté en croûte.
Partie superficielle du fromage (qui ne se mange pas).
Couche superficielle durcie. Croûte de calcaire dans une bouilloire. —  La croûte terrestre. ➙ écorce.
Plaque qui se forme sur une plaie. ➙ escarre.
familier Mauvais tableau. Ce peintre ne fait que des croûtes.
Côté chair d'un cuir (opposé à fleur).
var. ro croute ​​​ .

synonymes

croûte nom féminin

couche, dépôt, pellicule, plaque

[familier] nourriture, aliment, cuisine, denrées, manger, mets, ordinaire, pain, pitance (péjoratif), subsistance, vivres, victuailles, soupe (familier), bectance (familier), bouffe (familier), bouffetance (familier), boustifaille (familier), mangeaille (familier), tambouille (familier), pâtée (vieilli), pâture (vieilli), viande (vieux), chère (vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le feu central avait brisé la croûte du globe, soulevé les terrains, fait des crevasses.Gustave Flaubert (1821-1880)
Là-bas, en avant du cap, une barre de rochers noirs, dépouillés de leur croûte hivernale, émergent de l'écume laiteuse qui rejaillit en colonnes de vapeurs.Louis Boussenard (1847-1910)
Si les proportions ont été bien choisies un certain nombre de bulles laissent leur empreinte dans la croûte figée, et ces empreintes sont des images passablement fidèles des cirques lunaires.Pierre Puiseux (1855-1928)
Leurs flancs sont dorés de cette croûte de soleil que les siècles étendent sur le marbre ; leurs brisures sont blanches comme l'ivoire travaillé d'hier.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Sa croûte magnifique s'élevait comme les remparts d'une grande capitale, emblème des richesses qu'ils sont chargés de protéger.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Pour le plus petit, il n'avait encore besoin de rien que du tétin de sa mère, et quelquefois d'une petite croûte de pain qu'il s'amusait à mâchotter.Eugène Le Roy (1836-1907)
Un frémissement profond, un vaste remous, l'ondulation et le tassement de la croûte de curieux.Jules Claretie (1840-1913)
La limite qui sépare la croûte de lave compacte de l'enduit scoriacé externe est nettement définie.Charles Darwin (1809-1882), traduction Alphonse-François Renard (1842-1903)
Nous avons là, à ce qu'il paraît, sur le sommet de la tête, une croûte excessivement solide.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Toute une croûte rougeâtre partait d'une joue, envahissait la bouche, qu'elle tirait dans un rire abominable.Émile Zola (1840-1902)
Nous montions, perçant dans son épaisseur horrible une croûte brumeuse tellement compacte, qu'il semblait qu'avec une lame on eût pu y tailler des formes.Félix Nadar (1820-1910)
Sur les pentes de quelques monticules, le sol fut absolument raviné et la croûte blanche mise à nu.Jules Verne (1828-1905)
Quelquefois la croûte résiste davantage à la pression, et, lorsque le pied s'y enfonce brusquement, il jaillit une éclaboussure de vase liquide.Jules Verne (1828-1905)
La préoccupation d'une mission sociale a, vers la fin de cette période, recouvert d'une croûte de pédanterie quelques-uns des plus beaux talents.Alexandre Vinet (1797-1847)
Sur cette croûte dénuée de toute végétation, je me sentais entre le ciel et l'enfer.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Ainsi, en demeurant sphérique, la croûte réalise, au prix de la moindre extension possible, l'augmentation de volume qui lui est demandée.Pierre Puiseux (1855-1928)
C'est ainsi que des formes polygonales d'une régularité remarquable apparaissent dans la solidification d'une croûte qui se fendille par retrait.Pierre Puiseux (1855-1928)
Plusieurs excursions furent faites sur cet océan glacé, dont l'épaisse croûte eût supporté sans s'effondrer des parcs d'artillerie ou même des monuments.Jules Verne (1828-1905)
Il paraît que la digne paire d'amis s'est acquis ces munitions de rebut pour une croûte de pain...Georges Eekhoud (1854-1927)
Ainsi, les roches cristallisées, les granits, les gneiss, les schistes cristallins demeurent dans l'état où le refroidissement du globe et les soulèvements de sa croûte les ont placés.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CROUSTE » s. f.

Dureté que quelques mets, & sur tout la paste, acquierent en leur partie exterieure par la cuisson, & particulierement par celle du four. La crouste d'un pain, la crouste d'un pasté. La crouste fine est celle où il y a du beurre meslé avec la fleur de farine. La crouste bise, est celle où on n'employe que de la grosse farine. Ce mot vient du Latin crusta.
 
CROUSTE, se dit aussi de tout ce qui se seche, s'endurcit sur la surface de quelque chose. Il se fait sur le sel qu'on garde une crouste qui est fort dure & espaisse. La secheresse avoit fait une crouste si dure sur la terre, qu'on avoit de la peine à la labourer.
 
On appelle aussi crouste en Chirurgie, cette galle qui vient sur les playes, quand elles se cicatrisent ; & aussi ce qui vient sur les boutons de verole, dartres, & autres maladies du cuir.
 
On dit d'un avare, qu'il ne mange que du pain & des croustes, pour dire, qu'il fait tres-petite chere. On dit aussi, que crouste de pasté vaut bien pain.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020