débonder

définitions

débonder ​​​ verbe transitif

Ouvrir en retirant la bonde.
au figuré, vieilli Débonder son cœur. —  pronominal Se débonder. ➙ s'épancher.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je débonde

tu débondes

il débonde / elle débonde

nous débondons

vous débondez

ils débondent / elles débondent

imparfait

je débondais

tu débondais

il débondait / elle débondait

nous débondions

vous débondiez

ils débondaient / elles débondaient

passé simple

je débondai

tu débondas

il débonda / elle débonda

nous débondâmes

vous débondâtes

ils débondèrent / elles débondèrent

futur simple

je débonderai

tu débonderas

il débondera / elle débondera

nous débonderons

vous débonderez

ils débonderont / elles débonderont

synonymes

débonder se verbe pronominal

se confier, ouvrir son cœur, se déboutonner, s'épancher, s'ouvrir, vider son sac (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il m'a fallu l'entraîner contre la berge, et là, débonder tout mon chagrin, tandis qu'il me regardait, sans trop comprendre.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Leurs auteurs les écrivent ordinairement pour sfogare, débonder leur vanité ; ils disent donc, le plus souvent, la vérité.Stendhal (1783-1842)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEBONDER » v. act. n.

Lascher ou oster la bonde d'un estang. Quand on veut pescher un estang, il faut le debonder & lascher la bonde, afin de le mettre en cours, & de laisser escouler les eaux. Avec le pronom personnel, il se dit en parlant des eaux qui s'espandent avec violence par les ouvertures qu'elles trouvent. Cette chaussée est rompuë, les eaux se debondent dans les prairies. Quand les escluses & les digues de Hollande sont rompuës, la mer debonde dans les campagnes.
 
DEBONDER, se dit aussi des humeurs qui sont dans le corps. Quand la bile se debonde, elle fait de grands ravages. Quand le ventre se debonde & se descharge, le corps en est fort soûlagé. Ses yeux se debonderent en larmes. On dit aussi, que le peuple se debonde, quand il sort en foule & en confusion hors de la ville, ou en quelques autres lieux.
 
DEBONDER, se dit figurément en choses morales. Sa colere s'est debondée en injures, en invectives. Un Poëte reüssit bien, quand sa veine & sa verve se debondent. Aprés s'être teu long-temps, enfin il se debonda & se deschargea le coeur.