cœur

 

définitions

cœur ​​​ nom masculin

Organe central de l'appareil circulatoire (animaux supérieurs).
chez l'être humain Viscère musculaire conique situé entre les deux poumons (➙ cardiaque, cardio-). Cœur droit, cœur gauche, moitiés du cœur divisées, chacune, en deux cavités (oreillette, ventricule). Contraction (systole), dilatation (diastole) du cœur. Battement du cœur. Opération chirurgicale à cœur ouvert. —  Cœur-poumon artificiel : appareil destiné à suppléer l'arrêt momentané de la circulation centrale.
(animaux) Cœur de poulet, de bœuf.
Poitrine. Il la serra tendrement sur, contre son cœur.
dans des locutions Estomac. Avoir mal au cœur, des nausées. —  au figuré Soulever le cœur de qqn. ➙ écœurer. Ça me reste sur le cœur : je ne peux pas l'accepter.
familier Faire la bouche en cœur, des manières.
Image conventionnelle du cœur.
Jeux de cartes Une des quatre couleurs, dont les points sont figurés par des cœurs. As de cœur.
Partie centrale (de qqch.). ➙ centre, milieu. Le cœur de la ville. Un cœur de laitue. —  Un fromage fait à cœur, jusqu'en son centre. —  Cœur de palmier : chou-palmiste comestible. —  Le cœur d'un réacteur (nucléaire). locution Être au cœur du réacteur, à une position stratégique.
Au cœur de l'hiver, de l'été (→ au plus fort). —  Le cœur du sujet, de la question, le point essentiel.
Siège des sensations et émotions. Serrement de cœur. Briser, fendre, serrer le cœur. Avoir le cœur gros (de peine).
locution Siège du désir, de l'humeur. De bon cœur, de grand cœur, de tout cœur, de gaieté de cœur : avec plaisir. —  Si le cœur vous en dit : si vous en avez le désir. Je n'ai pas le cœur à rire. —  Prendre qqch. à cœur, y prendre un intérêt passionné. Cela lui tient à cœur, il y tient. —  À cœur joie : avec délectation.
Siège des sentiments, des passions. Avoir un cœur sensible.
Siège de l'amour. Cœur fidèle. Affaire de cœur.
Bonté, sentiments altruistes. Avoir bon cœur, avoir du cœur. ➙ charité, générosité, sensibilité. Avoir un cœur d'or. —  Sans cœur : dur. Une personne sans cœur. ➙ sans-cœur. —  Avoir le cœur sur la main : être généreux.
Personne considérée dans ses sentiments, ses affections. C'est un cœur dur. —  terme d'affection Oui, mon cœur. ➙ sans-cœur.
littéraire Qualités de caractère, siège de la conscience. Noblesse du cœur. ➙ âme.
Courage. Le cœur lui manqua.
Pensée secrète, intime. Ouvrir son cœur à qqn : se confier. —  locution Parler à cœur ouvert.
Esprit, raison. locution Je veux en avoir le cœur net, être fixé.
Par cœur : de mémoire. Apprendre par cœur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous, les jeunes de l’époque, nous allions y participer de tout cœur et forger ainsi notre propre avenir.Europarl
Vous savez parfaitement que la protection des données est un sujet qui me tient particulièrement à cœur.Europarl
La protection des droits de l’homme s’inscrit au cœur de l’intégration européenne.Europarl
La politique des consommateurs se trouve au cœur des défis économiques et sociaux auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui.Europarl
Mais, au cœur de ce règlement, nous avons réussi à remettre le développement durable, assorti d’objectifs sociaux et environnementaux.Europarl
Le débat sur le protectionnisme plonge au cœur du débat sur le futur développement économique.Europarl
Des rapports comme celui-ci et l’utilisation des institutions comme instrument électoral portent atteinte au cœur même de notre institution.Europarl
Je crois que tout cas de dopage frappe en plein cœur, pour ainsi dire, les personnes qui s’intéressent au sport, en particulier les jeunes.Europarl
Je le remercie de tout cœur et ce fut un plaisir pour mon groupe de collaborer avec la présidence irlandaise.Europarl
À quoi riment les jérémiades bien pensantes de cette résolution contre une pratique qui est au cœur d'un projet qu'elle avalise ?Europarl
Le débat d'aujourd'hui démontre encore une fois combien le sujet de l'égalité entre les femmes et les hommes nous tient à cœur.Europarl
Dès lors, au vu des prévisions concernant les prix, je dirai que les énergies renouvelables doivent indéniablement être au cœur de toute politique énergétique partout dans le monde.Europarl
C'est le cœur de la crise – un endettement irresponsable qui dure depuis de nombreuses années.Europarl
J’avais regretté ici le parti pris idéologique qui faisait de la libéralisation le cœur des mesures proposées.Europarl
Nous continuons à surveiller très étroitement les progrès des réformes politiques et économiques accomplis par ces deux nations et espérons de tout cœur qu’ils seront fructueux.Europarl
Elles sont sur toutes les lèvres, les énergies renouvelables sont au cœur d’articles élogieux dans la presse, et à juste titre d’ailleurs.Europarl
Au cœur de cette réforme figurerait l’idée selon laquelle les quotas de production sucrière pourraient être transférés d’un pays à l’autre.Europarl
Elle constitue le seul traitement disponible pour la défaillance terminale d'organes tels que le foie, le poumon et le cœur.Europarl
Compte tenu des nombreuses questions techniques soulevées, les commenter toutes m’éloignerait trop du cœur du débat.Europarl
Nous devons également nous focaliser sur le cœur du mandat du service extérieur, fixer la stratégie et les priorités politiques, créer la cohérence de l'action extérieure.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COEUR » s. m.

Partie noble de l'animal, qui est le principal organe de la faculté vitale, qui est le principe & le siege de sa chaleur naturelle, & de l'humidité radicale qui le fait vivre, languir, ou mourir, & le premier auteur du pouls & de la respiration par le moyen des arteres dont il est la source. Sa figure est pyramidale, & ressemble à une pomme de pin, qui est large par sa partie superieure qu'on appelle sa base, ou la teste du coeur ; & il aboutit à une pointe qui s'appelle le fond. Il y a une veine & une artere qui environnent toute la base du coeur comme une couronne, qui s'appellent coronales, avec quelques nerfs fort menus qui sont de la sixiéme conjugaison. Il est revestu d'une tunique particuliere pour le tenir plus ferme, qui est couverte de graisse, qu'on appelle le pericarde. Il est situé au milieu du thorax, quoy que sa pointe s'avance un peu sur le devant de la poitrine, & vers son costé gauche. On a trouvé le coeur d'un enfant placé au costé droit contre l'ordinaire, comme il est témoigné dans le Journal des Sçavants de l'année 1668. Sa chair est dure, épaisse & solide, & d'une autre nature qui luy est particuliere, sur tout celle de sa pointe. Elle est entretissuë de toutes les trois sortes de fibres qui font le principe de son mouvement, ou de sa systole & diastole. Par ses fibres droites il fait sa diastole, & tire le sang en son ventricule droit. Par les obliques il jouït de ce qu'il a tiré. Et par les transversales qui le serrent de toutes parts, il fait la systole, qui pousse le sang dans les poulmons par la veine arterieuse. Il est presque tout rond dans sa diastole, car ses extremités se rident, sa pointe s'approche de sa base, & les costés se dilatent. Au contraire dans sa systole il devient plus long & plus estroit. Le coeur a deux ventricules, ou cavités, que les Auteurs appellent aussi seins, cavernes, fosses, & chambres. Le droit, que quelques-uns appellent sanguin, & veineux, semble être fait pour les poulmons seulement, car les animaux qui n'ont point de poulmons n'ont point aussi ce ventricule. Le gauche s'appelle arterieux, & aëré, parce qu'il contient en soy l'air ou l'esprit vital qu'il pousse dans les arteres. Ils sont separés par une cloison qu'on appelle septum medium. Aux deux costés il y a des épiphyses membraneuses qu'on appelle oreilles, parce qu'elles en ont la figure. La droitte est au devant de l'entrée de la veine cave, & la gauche est située à l'orifice de l'artere veineuse. Il y a quatre gros vaisseaux en la base du coeur, dont deux ont l'orifice au ventricule droit, savoir la veine cave, & la veine arterieuse. Les deux autres sont au ventricule gauche, savoir l'artere veineuse, & l'aorte, ou la grande artere. Dans ces vaisseaux il y a des valvules ou petites portes faites en forme de souspapes, qui d'un costé permettent l'entrée aux humeurs, & de l'autre en empêchent le retour. Il a six de ces petites membranes ou valvules au ventricule droit, savoir trois à l'orifice de la veine cave ouvertes par dehors, & fermées par dedans ; & trois à l'orifice de la veine arterieuse ouvertes & fermées en un sens contraire. Il y en a cinq au ventricule gauche, trois à l'orifice de la grande artere ouvertes par dedans, & fermées par dehors ; & deux à l'artere veineuse, qui s'ouvrent & se ferment aussi dans un sens contraire. C'est par ces canaux & valvules que se fait la circulation du sang, qui a été inconnuë aux Anciens, & découverte en nos jours par Harvée Medecin Anglois, qui en a fait voir des preuves si sensibles, que personne n'en doute à present. Le coeur est le plus chaud de toutes les entrailles ; & c'est là que le sang reprend sa chaleur, parce qu'il y passe plusieurs fois par jour à cause de sa circulation. On tient en Medecine, que le coeur est le premier vivant, & le dernier mourant ; & que jamais la mort ne vient, que le coeur ne soit intemperé. Les animaux timides ont le coeur plus gros que les courageux, comme les lievres, les cerfs, les pantheres, les belettes, & les asnes. Il y a eu des animaux qu'on a trouvé sans coeur, d'autres qui ont eu un double coeur. Les grenouilles peuvent vivre sans coeur & sans teste quelque temps. Les vers à soye ont une chaisne de coeurs qui leur tient tout le long du corps, à ce que dit le Journal d'Angleterre. Le safran cause une si grande dilatation ou épanouïssement de coeur, qu'un même mulet n'en sauroit porter bien loin une charge. Lowert & Harvée ont fait de beaux Traittés sur le coeur, qu'on trouve dans la Bibliotheque Anatomique. Ce mot vient du Latin cor, du Grec kear, dont on fait par contraction kir.
 
On appelle coeur chez les Botanistes, le fond ou le milieu de la fleur. Il y en a de deux sortes, les uns sont grenés, & les autres fleuris. Les grenés sont composés de plusieurs filets, qui ont au bout de petits grains attachez, comme dans les tulippes & les lis, qui ne sont pas une graine, car ils se resolvent en poudre. Les coeurs fleuris, comme ceux des soucis, des fleurs de tanaisie, & autres, sont ordinairement appellés estamines, parce qu'on les croit composés de filets simples que l'on considere quasi stamina. Mais Monsr. Grew soûtient qu'ils sont mal nommés, & que ce qu'on croit n'estre que filets simples, sont eux-mêmes composés de plusieurs parties qui ont toutes des figures differentes, fort regulieres & fort agreables : c'est pourquoy il les appelle fleurons. Les Fleuristes ordinaires ne font point ces distinctions.
 
COEUR, se prend quelquefois pour l'estomac, ou la partie où se fait la digestion, qui donne des forces au coeur. Cette graisse luy est demeurée sur le coeur, s'est figée sur son coeur, luy a fait bondir le coeur, luy a fait mal au coeur, luy a fait soûlever le coeur. il a de la bile dans l'estomac qui luy a fait tirer au coeur toute la nuit. il faut luy donner quelque chose qui luy fasse revenir le coeur, qui luy reveille le coeur, qui fasse cesser cette defaillance de coeur. Les Grecs ont aussi appellé kardia, ce que nous appellons l'estomac, comme a remarqué Scaliger. C'est en ce sens qu'on dit, On luy a remis le coeur au ventre.
 
COEUR, signifie quelquefois, Vigueur, force, courage, intrepidité. Cet homme a un coeur de lion, n'a rien de bas dans le coeur, a le coeur haut, noble. il a le coeur bien placé. la naissance hausse le coeur, enfle le coeur des Gentilshommes. on ne sçauroit trop mépriser les gens sans coeur & sans foy. On dit, Contre fortune bon coeur, pour dire, que c'est dans l'adversité qu'il faut témoigner le plus de courage. On dit aussi, qu'un homme a le coeur haut, & la fortune basse, quand il est glorieux & pauvre.
 
On appelle au Manege un cheval de deux coeurs, celuy qui ne manie que par contrainte, qui n'obeït pas volontiers aux aides du cavalier.
 
COEUR, se dit figurément en choses spirituelles & morales, & signifie l'ame, & ses principales fonctions, parce que quelques Medecins, & entre autres Fernel, ont crû que les principales parties de nôtre esprit residoient au coeur, comme l'entendement, la volonté, la memoire. Dieu est le Scrutateur des coeurs, c'est à dire, il voit toutes nos pensées. il faut offrir son coeur à Dieu tous les jours, c'est à dire, luy offrir toutes nos volontés, tous nos desirs. on doit apprendre par coeur tous les articles de la Foy, les avoir toûjours en sa memoire. On dit, que le coeur des Rois est dans la main de Dieu, pour dire, qu'il dispose de leurs volontés. On dit aussi, Le coeur me le disoit bien, pour dire, Je m'en doutois, je l'ay bien prevû. On dit, qu'un homme a le coeur sur les levres, pour dire, qu'il est sincere, qu'il dit vray : & au contraire d'un hableur, qu'il parle par coeur, quand il parle sans fondement. On dit, qu'on veut avoir le coeur éclairci de quelque chose, pour dire, qu'on en veut savoir la verité. On dit, Sçavoir quelque chose par coeur, pour dire, l'avoir dans sa memoire. On dit aussi, qu'on fait disner quelqu'un par coeur, quand on ne luy a point donné à disner.
 
COEUR, se dit aussi des passions de l'ame. Il ne faut point garder son coeur contre ses amis, c'est à dire, sa colere, son ressentiment. cet homme est à la joye de son coeur, au comble de ses desirs. les meschants se haïssent, ils se voudroient avoir mangé le coeur, s'arracher le coeur. la penitence demande un coeur contrit & humilié, gros de soûpirs, de regrets d'avoir offencé Dieu. l'endurcissement du coeur est une grande marque de reprobation. On dit aussi, Décharger son coeur, pour dire, Declarer une pensée, un ressentiment secret. De l'abondance du coeur la bouche parle.
 
COEUR, se dit particulierement de l'affection, de l'amitié, de l'amour, de la tendresse. Le Prophete David étoit selon le coeur de Dieu. les Rois doivent s'efforcer d'avoir toûjours l'affection, le coeur de leurs peuples. il faut aimer Dieu de tout son coeur. un mari & une femme ne doivent estre qu'un coeur, qu'une ame, se doivent aimer du bon du coeur, de tout leur coeur, de coeur & d'affection. On appelle aussi un bon amy, l'amy du coeur. Les amants s'appellent mon coeur, mon amour, mon petit coeur gauche. Il a trouvé le chemin de son coeur, c'est à dire, le moyen de s'en faire aimer. On dit, qu'il faut prendre son coeur à autruy, pour dire, faire ce qu'on feroit si on estoit à sa place. On dit aussi, S'en donner au coeur joye, pour dire, Se saouler d'une chose agreable. On dit aussi de ce qu'on voit avec grand regret, que cela fait grand mal au coeur. On dit aussi, Loin des yeux, loin du coeur, pour dire, qu'on oublie les absents. L'Evangile dit, Là où quelqu'un aura son tresor, c'est là que sera son coeur. On ne doit point mettre son coeur, son affection aux biens de ce monde. Ce jeune homme a le coeur à l'étude, au jeu, aux armes.
 
On dit aussi, qu'un homme n'a point le coeur à la besogne, quand il y travaille à regret & sans affection. On dit d'un homme dur, sans pitié, sans tendresse, que c'est un coeur de roche, de pierre, de tygre. Les riches voyent les miseres des pauvres qui font seigner le coeur, fendre le coeur ; & cependant ils ne les assistent point, cela n'amollit point leur coeur.
 
COEUR, en termes de Jeu, est une peinture rouge qui a la figure d'un coeur. Il a tous les coeurs dans son jeu.
 
COEUR, par similitude, se dit du milieu de chaque chose. Le Palais est placé au coeur de la ville ; Paris au coeur du Royaume. Noël vient au coeur de l'hiver ; la St. Jean au coeur d'esté. les bons eschalats sont faits de coeur de chesne. cette poire a belle apparence, mais elle est fausse au coeur, est pourrie au milieu. il est noir comme le coeur de la cheminée.
 
On appelle aussi en Blason le milieu de l'Escu, le coeur : ce qu'on exprime quelquefois par abysme.
 
A COEUR, se dit adverbialement. Il a pris cette affaire à coeur, pour dire, chaudement & avec affection. Il luy a parlé à coeur ouvert, c'est à dire, franchement, sincerement.
 
On dit A coeur jeun, pour dire, sans avoir mangé de ce jour-là.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020