épancher

 

définitions

épancher ​​​ verbe transitif

vieux Verser, faire couler.
Répandre.
littéraire Communiquer librement, avec confiance et sincérité. ➙ confier, livrer. —  Épancher son cœur.

s'épancher ​​​ verbe pronominal

Couler ; se répandre. Le sang s'épanchait d'une large blessure.
Communiquer librement, avec abandon, ses sentiments, ses opinions. ➙ s'abandonner, se confier. Il a besoin de s'épancher.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'épanche

tu épanches

il épanche / elle épanche

nous épanchons

vous épanchez

ils épanchent / elles épanchent

imparfait

j'épanchais

tu épanchais

il épanchait / elle épanchait

nous épanchions

vous épanchiez

ils épanchaient / elles épanchaient

passé simple

j'épanchai

tu épanchas

il épancha / elle épancha

nous épanchâmes

vous épanchâtes

ils épanchèrent / elles épanchèrent

futur simple

j'épancherai

tu épancheras

il épanchera / elle épanchera

nous épancherons

vous épancherez

ils épancheront / elles épancheront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le besoin d'épancher son cœur dans celui d'une amie avait établi entre nous une correspondance suivie.Louise Fusil (1771?-1848)
Mais si vous éprouvez le besoin, pour ainsi dire, de vous épancher, je suis à votre disposition...Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Ils ne parlent point pour se convaincre ou se comprendre, mais pour contenter leur imagination tendue, pour épancher leur séve regorgeante.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il n'est pas dans mes habitudes de m'épancher en remerciements, mais je tiens cette fois à le faire, car il a réalisé un très bon travail.Europarl
Tu es le seul être au monde avec lequel il m'ait été possible de m'épancher, et encore cela ne m'a été possible qu'en de rares instants.George Sand (1804-1876)
Un amour heureux peut se passer de confident ; un amour malheureux a besoin de s'épancher et de crier sa douleur.Gaston Maugras (1850-1927)
Comment s'imaginer qu'une femme puisse supporter longtemps d'aussi lourdes confidences sans éprouver le besoin de les épancher en des oreilles amies ?Charles Turgeon (1855-1934)
Il était indulgent à ses bavardages d'âme en peine, et lui permettait d'épancher ses plus petites amertumes.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Elle froissait le journal ; elle s'aperçut qu'elle était seule et sentit le besoin de s'épancher.René Boylesve (1867-1926)
Cette impérieuse et enivrante sympathie dont je m'abreuve en silence, j'ai pourtant besoin de l'épancher.George Sand (1804-1876)
Je passai de l'anxiété à une sorte de délire : j'étais si heureux, si troublé, que je ne pus trouver d'expression pour épancher la reconnaissance que j'éprouvais.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
La profonde source de l'amour, exclue de ses issues naturelles, déborde alors et dévaste le cœur qui n'a pas voulu s'épancher.Hippolyte Taine (1828-1893)
Elle est dans l'énergie humaine ; elle y fermente ; elle a hâte de s'épancher en œuvres vives.Jules Michelet (1798-1874)
Mais nous pouvions être surveillées par exception cette nuit-là, et, dans ma terreur de ne pouvoir plus m'épancher avec l'objet de mon amour, je voulus lui écrire une longue lettre.George Sand (1804-1876)
Veuillez m'excuser si le besoin d'épancher des convictions qui me pressent me fait dépasser les limites que l'usage assigne aux professions de foi.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Je ne réponds pas du premier moment ; mais je ne suffoquerai point, parce que mon cœur peut s'épancher auprès de vous.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Il me serait si doux, si précieux, de pouvoir épancher dans un cœur bienveillant la tristesse qui m'accable !Eugène Sue (1804-1857)
Je vous demande pardon : tout ce que je dis là est peut-être ridicule, mais je cède au mouvement de mon cœur qui se plaît à s'épancher dans le vôtre.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Le cœur, replié sur lui-même, se creuse, ne pouvant s'épancher, et s'approfondit, ne pouvant s'épanouir.Victor Hugo (1802-1885)
Je me radoucis soudain en pensant que j'avais trop à dire pour l'épancher en une heure, et que par conséquent mieux valait le garder pour moi.Henry Gréville (1842-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPANCHER » v. act.

Verser ou laisser tomber quelque liqueur. Tenez vostre vaisseau droit, de peur que le vin ne s'espanche. On a bien espanché de l'eau sur ce plancher, il ne sera de long-temps sec. En cette bataille il y eut bien du sang espanché.
 
ESPANCHER, se dit figurément en Morale. Dieu espanche ses graces sur les justes & sur les pecheurs. Le Roy a espanché ses bienfaits d'une main liberale sur cette maison.
 
ESPANCHÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020