débonnaireté

définitions

débonnaireté ​​​ nom féminin

littéraire et rare Caractère d'une personne débonnaire, de ce qui est débonnaire.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Voyez dans quelle débonnaireté muette la plupart supportent (comme nos chevaux) les mauvais traitements, les coups, les blessures !Jules Michelet (1798-1874)
Soit respect, soit débonnaireté, ils lui rabattirent le bras, firent manquer le coup.Jules Michelet (1798-1874)
A tout moment se dénouait son masque de souriante débonnaireté.Émile Gaboriau (1832-1873)
La débonnaireté des casuistes alla plus loin que nos péchés.Jules Michelet (1798-1874)
Son nez seulement rougit un peu, ce qui ajouta à la débonnaireté de sa physionomie.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
On a dit, répété sottement que ce gouvernement ne périt que de sa débonnaireté.Jules Michelet (1798-1874)
Pour moi, connaissant de longue main la débonnaireté de nos hôtes, je n'avais pas la moindre inquiétude de succès.Prosper Mérimée (1803-1870)
Celui qui n'a pas de caractère du tout n'irrite jamais personne et recueille les avantages de sa continuelle débonnaireté.George Sand (1804-1876)
Une fois entré dans cette voie, la faiblesse même de sa nature et la débonnaireté réelle de son cœur devaient le mener très-loin.Paul Féval (1816-1887)
L'expression de sa physionomie était la douceur poussée jusqu'à la débonnaireté.Émile Gaboriau (1832-1873)
C'est peut-être le seul empereur en qui on ne retrouve rien de la débonnaireté germanique.Jules Michelet (1798-1874)
C'est à eux que l'on fait tort, parce que l'on sait pouvoir compter sur leur débonnaireté ; l'être méchant, dont il y a quelque chose à craindre, est épargné d'ordinaire.Dora Melegari (1849-1924)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEBONNAIRETÉ » s. f.

Qualité de celuy qui est d'humeur debonnaire. La debonnaireté sied bien à un Prince.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 8 : Prison, les mots font le mur

De plus en plus éloignées des centres-villes, les prisons échappent à nos regards, et à nos oreilles.

Laélia Véron 01/07/2021