Email catcher

bonté

Définition

Définition de bonté ​​​ nom féminin et interjection

Qualité morale qui porte à faire le bien, à être bon pour les autres. ➙ altruisme, bienveillance, humanité. Elle est d'une grande bonté. interjection Bonté divine !
Amabilité, gentillesse. Voulez-vous avoir la bonté de…
au pluriel, vieilli ou littéraire Acte de bonté, d'amabilité. Avoir des bontés pour qqn.

Synonymes

Combinaisons

Mots qui s'emploient fréquemment avec bonté

verbe + bonté

bonté + adjectif

Exemples

Phrases avec le mot bonté

Mais la bonté n'est pas impossible aux hommes.Charles Turgeon (1855-1934)
Décisive est dans son optique la question de la bonté de la puissance.Les Études philosophiques, 2020 (Cairn.info)
Des témoignages collectés auprès de la communauté abondent en faveur de la bonté de la famille, de l'effort de tous pour qu'elle se maintienne unie.Télévision, 2015, Eduardo Cintra Torres (Cairn.info)
Dans l'amour pour les choses étaient le premier art de vivre et la première bonté.Revue philosophique de la France et de l'étranger, 2018 (Cairn.info)
Dans un sourire ou un éclat de rire espiègle, ils manifestent le lien entre humour, humilité et bonté.Ouest-France, 27/08/2018
Comme pour mieux contredire cette étiquette d'extrémiste qui lui colle à la toge, le bonze ne se départit jamais d'un masque de bonté impénétrable.Géo, 08/06/2017, « Birmanie : quand le bouddhisme prêche la haine »
Belle, dans un premier temps terrifiée par la bête, va découvrir finalement la bonté et l'amour.Ouest-France, 04/05/2019
De cette bonté qu'ils cultivent, irriguée de larmes et tournée toujours vers ce qui va naître.Ouest-France, 12/09/2021
Pleine de bonté et de disponibilité à rendre service, elle était particulièrement attentive aux jeunes sœurs, se souvenant des difficultés de ses débuts.Ouest-France, Anne BLANCHARD-LAIZE, 12/05/2021
Vous avez eu la bonté de faire des enfants et vous ne savez pas comment.Gaston Maugras (1850-1927)
Elle attendra toujours l'apparition d'un aspect de bonté et d'une rêverie possible chez sa mère.Cahiers de psychologie clinique, 2004, Valérie BOCCI-CRECHRIOU (Cairn.info)
De même que la poésie du style se distingue de la poésie dramatique, la bonté des vers ne peut se réduire à leur perfection formelle.XVIIe siècle, 2004, Sophie Marchand (Cairn.info)
Les inquiétudes s'effaceront devant ce caractère de bonté qui ne demande qu'à faire du bien à tous.Ernest Daudet (1837-1921)
Elle fut une sainte personne qui a apporté la bonté et la gentillesse là où elles étaient les plus nécessaires.Europarl
Ce sera un ange de courage et de bonté, cet enfant, avec un père si brave et une mère si généreuse.Daniel Lesueur (1854-1921)
Cher, vous êtes d'une adorable bonté que moi seule puis apprécier.Honoré de Balzac (1799-1850)
Comme tant de prêtres, il était pétri de bonté, d'attention profonde aux autres, accueillant, proche, prompt à réconforter, à encourager.Ouest-France, Jeanne Emmanuelle Hutin, 01/08/2021
Pour le remercier de sa bonté, les saints lui accordent de réaliser un vœu.Ouest-France, Florence STOLLESTEINER, 14/02/2019
Dans tous les cas, il s'abstient de formuler un jugement quant à la bonté ou la malignité intrinsèque de ce qu'il constate.Question(s) de management, 2018, Thibaud Briere, Anne Janand, Lidwine Maizeray (Cairn.info)
Si c'est une faute, c'est la faute de la bonté.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BONTÉ s. f.

Attribut de la Divinité, quand on la considere souverainement bonne à cause de sa clemence, de sa misericorde, de ses graces.
 
BONTÉ, en Physique, est la qualité de ce qui est bon dans chaque corps, ce qui le perfectionne. La bonté de la terre. la bonté de l'or. ce corps a tant de degrés de bonté. on ne sauroit trop loüer la bonté de cette estoffe. on admire la bonté de son esprit, de sa memoire.
 
BONTÉ, en Morale Chrêtienne, se dit de la vertu, & particulierement de la charité, de la douceur, des moeurs, de l'inclination à assister son prochain, de la patience à souffrir les afflictions, les injures. Il ne faut pas abuser de la bonté de ceux qui veulent bien tout souffrir pour l'amour de Dieu.
 
BONTÉ, dans les Princes, se dit particulierement de leur clemence.
 
BONTÉ, se dit aussi des actions, & est opposé à malice. La bonté d'une action depend souvent de l'intention avec laquelle on la fait. cet homme est plein de bonté, sans malice ; c'est la bonté même.
 
Il signifie aussi, Simplicité, facilité, sottise. Cet homme s'est ruiné par sa bonté.
 
BONTÉ, se dit aussi des simples civilités. Vous aurez la bonté de faire tenir ma lettre. je rends grace à vos bontés.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine