bonté

définitions

bonté ​​​ nom féminin et interjection

Qualité morale qui porte à faire le bien, à être bon pour les autres. ➙ altruisme, bienveillance, humanité. Elle est d'une grande bonté. —  interjection Bonté divine !
Amabilité, gentillesse. Voulez-vous avoir la bonté de…
au pluriel, vieilli ou littéraire Acte de bonté, d'amabilité. Avoir des bontés pour qqn.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Maria reprit ses sens, et put lui témoigner combien elle était touchée de sa bonté.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Nous ne prévoyions pas que nous dussions avoir un gentleman avec nous, jusqu'au jour où vous avez eu la bonté de nous y engager ; et notre mobilier n'est pas considérable.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Ayez la bonté de vous assurer, en premier lieu, si la facture est entièrement manuscrite ou si elle est imprimée et numérotée.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
Ayez la bonté de vous retirer aux arrêts dans votre chambre et de n'en pas sortir sans ma permission.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Elle fut une sainte personne qui a apporté la bonté et la gentillesse là où elles étaient les plus nécessaires.Europarl
Après tout, son indifférence pouvait n'être qu'une humeur passagère ; il y avait en lui tant de bonté et tant de noblesse.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
C'était avec le sourire et les caresses de la bonté qu'elle était accueillie après la moindre absence.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Il nous parlait d'êtres humains, anciens et présents, connus pour leur bonté et de ce qui faisait la bonté des êtres humains.Europarl
Dodo les suivit des yeux : l'un d'eux lui avait donné de l'argent.... l'autre lui avait donné.... ce qu'il désirait bien davantage : une bonne parole dite avec bonté !Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Une confiance sans bornes dans la franchise et dans la bonté des autres, c'était sa faiblesse.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Alors il se réconcilia avec moi, ce qui atteste l'extraordinaire bonté de son cœur doux et sans rancune.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Son infinie bonté et l'absence de tout égoïsme faisaient de cet intérieur un milieu peu propice à la composition.Nikolai Rimsky-Korsakov (1844-1908), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Elle avait une douceur et un courage invariables, et une piété toute intérieure, qui se révélait rarement par des paroles, mais dont l'active influence produisait une bonté uniforme.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Quand vous savez si bien qu'elle ne fait tout cela que par bonté et dans les meilleures intentions du monde !Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Elle parlait avec tant de bonté, d'un air si doux, presque plaisant, que j'en fus tout à fait touché.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il pensait à l'isolement de ce malheureux vieillard, aux mille témoignages de bonté qu'il en avait reçus à travers toutes ses sévérités.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Je vous suis très obligé de la bonté que vous avez eue de venir ici.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Et à moi-même moins on m'en parlera plus on m'épargnera de peine, et certainement vous devez le comprendre, vous qui êtes la bonté même.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Sa voix était sévère et n'avait plus cet accent de bonté qui m'avait touché jusqu'aux larmes.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Si le hasard voulait qu'elle rencontrât quelque connaissance, elle se disait que la bonté très-notoire de la famille écarterait bien loin toute idée d'évasion.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BONTÉ » s. f.

Attribut de la Divinité, quand on la considere souverainement bonne à cause de sa clemence, de sa misericorde, de ses graces.
 
BONTÉ, en Physique, est la qualité de ce qui est bon dans chaque corps, ce qui le perfectionne. La bonté de la terre. la bonté de l'or. ce corps a tant de degrés de bonté. on ne sauroit trop loüer la bonté de cette estoffe. on admire la bonté de son esprit, de sa memoire.
 
BONTÉ, en Morale Chrêtienne, se dit de la vertu, & particulierement de la charité, de la douceur, des moeurs, de l'inclination à assister son prochain, de la patience à souffrir les afflictions, les injures. Il ne faut pas abuser de la bonté de ceux qui veulent bien tout souffrir pour l'amour de Dieu.
 
BONTÉ, dans les Princes, se dit particulierement de leur clemence.
 
BONTÉ, se dit aussi des actions, & est opposé à malice. La bonté d'une action depend souvent de l'intention avec laquelle on la fait. cet homme est plein de bonté, sans malice ; c'est la bonté même.
 
Il signifie aussi, Simplicité, facilité, sottise. Cet homme s'est ruiné par sa bonté.
 
BONTÉ, se dit aussi des simples civilités. Vous aurez la bonté de faire tenir ma lettre. je rends grace à vos bontés.
Les deux font la paire Aquarium et évier Aquarium et évier

Élever des poissons rouges dans votre évier ou faire la vaisselle dans l’aquarium ne vous viendrait pas spontanément à l’esprit. Et pourtant… l’étymologie vous y autoriserait !

Dr Orodru 11/02/2021