déchaînement

 

définitions

déchaînement ​​​ nom masculin

Action de (se) déchaîner ; son résultat. Le déchaînement des éléments. ➙ fureur. —  Le déchaînement de la violence. var. ro déchainement ​​​ .
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il a fallu mon nom, ma famille, mes alliances, ma fortune, mon caractère, pour résister à ce déchaînement universel.Eugène Sue (1804-1857)
En présence du déchaînement actuel de barbarie, n'y a-t-il pas lieu de désespérer de l'humanité, de la juger inapte au progrès ?Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Alors, on devine que presque immédiatement, il va être suivi d'un pire déchaînement de lorage.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Arrivons à la dernière question, à la question personnelle, et cherchons en nous tout ce qui peut expliquer cet inexplicable déchaînement d'hostilités.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Le rapport de ces événemens fut fait à la convention le 8 prairial ; il ne pouvait manquer de provoquer un nouveau déchaînement contre les montagnards et les patriotes.Adolphe Thiers (1797-1877)
S'il en était ainsi, ce mauvais homme devait s'attendre à un déchaînement formidable contre sa personne !Jules Verne (1828-1905)
Je ne fus pas très sensible à ce déchaînement de la critique et aux ignobles calomnies qu'il souleva.George Sand (1804-1876)
C'était un déchaînement universel, et qui serait incompréhensible si on ne connaissait les fureurs et surtout les contradictions des partis.Adolphe Thiers (1797-1877)
Quant à quelque déchaînement d'eaux furieuses, il n'aurait pu être produit que par une subite inondation, due au trop-plein des creeks.Jules Verne (1828-1905)
Jamais le monde ne vit à un tel degré ce que peut produire le déchaînement d'une idée.Gustave Le Bon (1841-1931)
Au dehors, c'était, dans les rues où les lumières commençaient de s'allumer, le déchaînement d'un glacial orage d'hiver.Paul Bourget (1852-1935)
Il trouvait le marchandage naturel, il faisait simplement face à ce déchaînement prévu, allumé lui aussi, allant carrément jusqu'au bout de ses exigences.Émile Zola (1840-1902)
Enfin, ce déchaînement des désirs a encore été aggravé par le développement même de l'industrie et l'extension presque indéfinie du marché.Émile Durkheim (1858-1917)
Le déchaînement de l'air était si violent alors, que la partie supérieure du pylône subissait des oscillations d'une amplitude effrayante.Jules Verne (1828-1905)
Le chapeau mis alors en circulation recevait quelque menue monnaie au milieu d'un déchaînement unanime de malédictions.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Des événements dramatiques qui ne peuvent être décrits que comme le déchaînement des éléments se produisent toutefois tous les jours depuis des années, causant essentiellement des dommages physiques.Europarl
Le directoire, en voyant leur déchaînement, était saisi de ces mouvemens d'impatience dont le pouvoir même le plus éclairé ne peut pas toujours se défendre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Trouble encore accru par le déchaînement des passions comprimées et le dévergondage effréné qui succède à la libération.Montesquieu (1689-1755)
En un instant, le déchaînement contre ce ministre fut au comble ; le soir même on proclamait sa disgrâce.Adolphe Thiers (1797-1877)
Les grands sacrifices, les actes de dévoûment, les victoires remportées sur les penchants naturels par le républicanisme austère de l'antiquité, servirent de prétexte au déchaînement effréné des passions égoïstes.Benjamin Constant (1767-1830)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESCHAISNEMENT » s. m.

Emportement de colere, de haine, de medisance contre quelqu'un. C'est un estrange deschaisnement que celuy des Heretiques contre les Catholiques.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020