déconcerter

 

définitions

déconcerter ​​​ verbe transitif

Faire perdre contenance à (qqn) ; jeter dans l'incertitude. ➙ décontenancer, dérouter, surprendre. Son attitude déconcerte. —  pronominal Il se déconcerta et rougit. —  au participe passé ➙ décontenancé.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je déconcerte

tu déconcertes

il déconcerte / elle déconcerte

nous déconcertons

vous déconcertez

ils déconcertent / elles déconcertent

imparfait

je déconcertais

tu déconcertais

il déconcertait / elle déconcertait

nous déconcertions

vous déconcertiez

ils déconcertaient / elles déconcertaient

passé simple

je déconcertai

tu déconcertas

il déconcerta / elle déconcerta

nous déconcertâmes

vous déconcertâtes

ils déconcertèrent / elles déconcertèrent

futur simple

je déconcerterai

tu déconcerteras

il déconcertera / elle déconcertera

nous déconcerterons

vous déconcerterez

ils déconcerteront / elles déconcerteront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il me répondit sans se déconcerter qu'il faisait son devoir et que tout le monde peut-être ne pourrait pas en dire autant.Armand de Pontmartin (1811-1890)
D'ailleurs les phénomènes de la lumière astrale attirée ou projetée avec excès, sont eux-mêmes de nature à déconcerter les demi-savants.Éliphas Lévi (1810-1875)
Aucune princesse ne fut sur le point de contracter d'aussi grandes alliances et ne vit déconcerter par les événements un plus grand nombre de projets de ce genre.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Cet incident parut le déconcerter : on aurait dit qu'il s'attendait à un résultat très différent.Adolphe Retté (1863-1930)
Joseph sentit que le marquis avait raison, et il fit un effort sur lui-même pour ne pas se déconcerter.George Sand (1804-1876)
Ce coup chargé à mitraille produisit merveille, et les balles que mon unique pièce d'artillerie fit pleuvoir autour de mes plus hardis assaillans, semblèrent les déconcerter un peu.Édouard Corbière (1793-1875)
Enfin, ce qui achevait d'exciter et de déconcerter les conjectures, cette voiture était minutieusement fermée.Victor Hugo (1802-1885)
Tout avait été ordonné, tout était prévu, tout, excepté la circonstance qui pensa déconcerter les espérances justifiées par tant d'habileté.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Cette question, adressée d'un ton presque menaçant, ne sembla ni fâcher ni déconcerter le vieil homme.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il est souvent plus facile de s'indigner contre l'audace des séducteurs que de les déconcerter de manière à leur ôter l'envie de renouveler leurs attaques imprudentes.Édouard Corbière (1793-1875)
Cette manière d'agir était de nature à déconcerter un peu la politique tortueuse du cabinet anglais ; mais elle ne dérogeait nullement aux convenances, en dérogeant aux usages.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mais un événement auquel on était loin de s'attendre vint tout à coup déconcerter les calculs des uns et les espérances des autres.Régis de Chantelauze (1821-1888)
Cette question sembla déconcerter le nouveau-venu ; mais, sûr d'être inconnu de son redoutable interlocuteur, il se remit aisément.Victor Hugo (1802-1885)
Disons d'abord qu'il s'est produit une série de faits propres à déconcerter les champions des deux camps.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Quelle bonne occasion de déconcerter ces messieurs s'ils sont aux écoutes, et d'éviter la bataille !Stendhal (1783-1842)
Parfois aussi, il a des négligences, des familiarités, des brusqueries qui sont de la langue parlée et qui doivent déconcerter les professeurs.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Bonaparte sentit sur-le-champ sa position, et voulut, suivant son usage, déconcerter l'ennemi en le prévenant par une attaque soudaine.Adolphe Thiers (1797-1877)
L'air de hauteur majestueuse et de sereine protection qu'il prit en écoutant mes timides avances acheva de me déconcerter.Gabriel Montoya (1868-1914)
L'infanterie anglaise reçut la cavalerie sans se déconcerter, fit un mouvement de quelques toises en avant, reprit ses pièces, et se mit en retraite.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Si, par hasard, vous laissiez tomber cette clef, n'allez pas vous déconcerter ; je feindrai que c'est moi et je vous réponds de tout.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DECONCERTER » v. act.

Interrompre, gaster un concert. Il y avoit deux Musiciens yvres qui deconcerterent tous les autres. Une querelle qui survint les deconcerta, les empêcha d'achever le concert.
 
DECONCERTER, se dit figurément en choses morales, de ce qui trouble & qui ruine les desseins qu'on avoit faits. La perte de cette bataille deconcerta tout le party ennemy.
 
DECONCERTER, se dit aussi à l'égard des personnes qu'on trouble, qu'on rend muettes, qu'on remplit de confusion. Cet Advocat fut tout deconcerté, quand on luy fit voir clairement qu'il alleguoit faux.
 
DECONCERTÉ, ÉE. part. & adj.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020