démon

 

définitions

démon ​​​ nom masculin

Mythologie Être surnaturel, bon ou mauvais, attaché à la destinée d'une personne, d'une collectivité. ➙ génie. Le démon (en grec daimôn) de Socrate.
Religion Ange déchu, révolté contre Dieu, et dans lequel réside l'esprit du mal. ➙ diable, satan. —  Le démon : Satan, prince des démons. Le démon, appelé aussi Belzébuth, Lucifer.
Personne méchante, malfaisante. —  Cet enfant est un petit démon, il est très espiègle, très turbulent. ➙ diable.
Le démon de, personnification d'une mauvaise tentation, d'un défaut. Le démon du jeu, de la curiosité. —  locution Le démon de midi : tentation d'ordre sexuel qui s'empare des humains vers le milieu de leur vie.
locution, au figuré Les vieux démons : les tentations qu'on croyait disparues ; les sujets anciens de discorde.
 

synonymes

démon nom masculin

esprit, dieu, génie, lutin, [arabe] djinn

[mauvais] génie du mal, [Religion chrétienne] incube, succube

garnement, petit diable

le Démon

le Diable, l'ange déchu, Lucifer, le Malin, Satan, le prince des ténèbres, le Tentateur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'orage se forme : cela s'accorde parfaitement avec les premières démarches et les froids calculs du démon qui s'interpose entre la maison de mon père et moi.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je veux continuer la mienne afin que vous compariez ; et, si ce petit démon vous fait quelque mensonge, soyez sûre que c'est moi qui dis la vérité.George Sand (1804-1876)
On présentait donc une requête au démon, qui faisait passer à l'aspirant un examen sévère, et s'assurait longuement de sa capacité pour le mal.Charles Louandre (1812-1882)
Le peuple était d'autant plus surpris du choix de cette retraite, que la tour était habitée par un démon.Paul Lacroix (1806-1884)
Dès que l'homme se met à cette besogne, aucun démon n'ose plus l'approcher et ne fait que grogner de loin.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Ce fut alors que le démon fit les plus violens efforts contre lui, lui apparoissant sous la forme d'animaux féroces.Paul Lacroix (1806-1884)
Je n'ai jamais vu de traits où les caractères de l'ange et ceux du démon soient si visiblement unis.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Emporte-la, dit le premier démon, et jette-la au fond des abîmes ; qu'elle ne paraisse jamais devant moi.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Savoir pour toujours, c'est l'éternelle béatitude ; mais tout savoir, ce serait une damnation de démon.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il semble que, pour un moment, le gouvernement de la terre soit entre les mains du démon.George Sand (1804-1876)
Un baladin avait un démon familier, qui jouait avec lui et se plaisait à lui faire des espiègleries.Paul Lacroix (1806-1884)
Il serait charmant d'employer l'argent de ce démon à réparer le mal que s'est fait pour moi un ange.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il y a chez vous bien des choses qui prêtent à rire et surtout votre crainte de ce qui jusqu'à présent a été appelé « démon » !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Mais rien ne pouvait contre le démon de l'élixir ; et tous les soirs, à la même heure, la possession recommençait.Alphonse Daudet (1840-1897)
Elle évoque les âmes, comme la cabale évoque les anges, comme la sorcellerie évoque le démon.Charles Louandre (1812-1882)
A l'aide de ce démon, il descendit aux enfers, parcourut les sphères célestes et toutes les régions du monde sublunaire.Charles Louandre (1812-1882)
En ce même temps le démon le saisit, et lui tourna tout le corps en arrière, et peu s'en fallut qu'il ne lui rompit les os.Paul Lacroix (1806-1884)
Pour toi, mon fils, tu sembles dominé par une force invincible, par je ne sais quel démon qui jette son fiel sur chacune de tes pensées.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ma mère posa ses mains fines sur le bras de mon père et apaisa par ses gentillesses et ses caresses le démon endormi qui s'était réveillé en lui.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il me sembla reconnaître un couteau dégainé qu'avait à la main su marido, qui se tenait debout derrière nous comme l'ombre d'un démon.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEMON » s. m.

Les Anciens ont appellé ainsi certains Esprits ou Genies qui apparoissent aux hommes, tantost pour leur servir, tantost pour leur nuire. On tient que Socrate avoit un Demon familier, un Genie particulier. On dit que des Sorciers ont enfermé des Demons dans des bouteilles, dans le chaton d'une bague. Le spectre qui apparut à Cassius étoit un mauvais Demon qui l'épouvanta. Facius Cardanus se vantoit d'avoir commerce avec des Demons, au rapport de Jerôme Cardan son fils.
 
En ce sens les Poëtes ont dit le Demon de la Guerre, pour dire, le Dieu Mars : le Demon qui les inspire, pour dire, Apollon. Je ne sçay quel Demon ennemi de mon repos m'a fait voir cette beauté. On dit aussi, qu'un homme est un Demon en sçavoir, en esprit, en valeur.
 
DEMON, selon les Chrestiens, est un Diable ennemi de l'homme, qui a été precipité du Ciel aux Enfers, à cause de son orgueil & de sa rebellion. Sathan, Belzebut, Lucifer sont appellez les Princes des Demons. JESUS-CHRIST chassoit les Demons des corps des possedez : le Demon le transporta en esprit dans le desert pour le tenter. L'Enfer est le partage des Demons. Le Demon du Midi, est, selon quelques-uns, une tentation diabolique, suivant ce qui est dit au Pseaume 90. ab incursu & daemonio meridiano. Ce mot d'incursus est pris souvent pour l'épilepsie. Ce qui fait que le Pere Mabillon a prouvé par plusieurs passages par luy citez, que ce Demon de Midi est une maladie soudaine & violente qui prive les personnes de l'usage des sens & de la raison ; ainsi appellée, parce qu'on croyoit qu'elle venoit de l'Esprit malin, & parce qu'elle arrivoit ordinairement au plus haut du jour.
 
DEMON, se dit aussi d'un meschant homme qui ne s'attache qu'à nuire aux autres. Quand cet homme est en furie, c'est un Demon. Cet enfant est un Demon incarné, tant il est malicieux. Il faut être bien possedé du Demon pour faire une telle méchanceté.
 
DEMON, se dit aussi des choses qui paroissent épouvantables. Ainsi le Capitan a dit du Poëte des Visionnaires :
 
Toutefois il crachoit du creux de ses poulmons
 
L'Epode, l'Antistrophe, & cent autres Demons.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020