dépouille

 

définitions

dépouille ​​​ nom féminin

Peau enlevée à un animal. La dépouille d'un lion. —  Peau perdue lors de la mue. La dépouille d'un serpent.
au figuré, littéraire Dépouille (mortelle) : le corps humain après la mort. ➙ cadavre.
au pluriel Dépouilles : ce qu'on enlève à l'ennemi sur le champ de bataille. ➙ butin, trophée.

dépouillé ​​​ , dépouillée ​​​ adjectif

Sans ornement. ➙ sobre. Style dépouillé.
 

synonymes

dépouille nom féminin

cadavre, corps

mue, exuvie

dépouillé, dépouillée adjectif

austère, sévère, sobre

concis, sans fioritures, sobre

dépouilles pluriel

butin, trophée

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « dépouille »

La solitude dépouille les biens de la terre du prestige trompeur que l'imagination leur donne, et anéantit par là toute vaine ambition.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Ses ennemis se réunirent pour le perdre et profiter de sa dépouille : il fut suspendu, déposé.Volney (1757-1820)
Un peu plus tard, on la voit beaucoup sur les fleurs, qu'elle dépouille activement de leur pollen et de leur miel.Jean Pérez (1833-1914)
En disant ces mots, il se dépouille des vêtements infimes qui lui restent, il les précipite dans le torrent qui les entraîne dans sa course rapide.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
L’article 12, par contre, veut généraliser le système typiquement belge qui dépouille les partis politiques de leurs fonds lorsqu’ils dénoncent l’échec de la politique d’immigration.Europarl
On avait voulu ôter à la couronne toute autorité ; voici qu'on la dépouille de tout prestige.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Les chasseurs, mis en appétit, s'occupèrent de retrouver une piste qui leur promettait une dépouille de haut prix, et, en effet, les recherches ne furent point vaines.Jules Verne (1828-1905)
Elle dépouille aussi ces pays de leurs travailleurs compétents et instruits, ce qui les prive des éléments susceptibles de développer leur économie.Europarl
Car la fureur et la joie qui le possèdent sont plus puissantes que celle de l'homme qu'il égorge et dépouille.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Penses-tu, quand tu as déjà regardé l'autorité du sénat comme une dépouille, quand tu l'as foulée aux pieds en présence du peuple romain, m'effrayer par de semblables menaces ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le fils était dépouillé, comme parricide, à la bonne heure, emprisonné par son juge qui profitait de la dépouille.Jules Michelet (1798-1874)
Il le dépouille, le rançonne, le maltraite sans pitié, au point de ruiner complètement et de faire disparaître les familles de ceux qui seuls cultivent le sol.Émile de Laveleye (1822-1892)
Pour sauver de la haine populaire la dépouille mortelle du ministre, il fallut l'enterrer de nuit.Émile Gaboriau (1832-1873)
La seule dépouille qu'il y laissa était son manteau de prêtre et sa pincée de cendres.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ils ne savaient pas se servir des peaux ni se vêtir de la dépouille des animaux sauvages.François Lenormant (1837-1883)
Au reste l'hiver ne les dépouille point de leur verdure, et ils sont toujours comme au printemps ; dans le temps des fleurs ils embaument au loin l'air que l'on respire.René Desgenettes (1762-1837)
Avec un peu de fermeté, j'aurais des rentes, mais je suis trop bonne, on me dépouille, on me gruge, on m'exploite...Émile Gaboriau (1832-1873)
Je sens la vie animale me quitter comme un vêtement usé ; mais à mesure que je dépouille cette enveloppe terrestre, ma conscience me donne l'intime certitude de mon immortalité.George Sand (1804-1876)
Ses espérances n'allaient pas au-delà de l'expérience, cette pierre de touche glaciale, dont le contact dépouille ordinairement tous les objets de leurs radieuses couleurs.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et moi aussi j'ai été déchiré par les épines de ce désert, et j'y laisse chaque jour quelque partie de ma dépouille.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Afficher toutRéduire

Exemples de « dépouillé »

Lorsqu'il est complètement dépouillé, le matelot s'en remet aux enrôleurs du soin de lui trouver un nouvel embarquement pour lequel ils perçoivent encore une commission onéreuse.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il nous est donc impossible de connoître ce principe dans un état concret & dépouillé de toute combinaison.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Vous n'en aviez aucunement conscience et, retournant sur vos pas, vous allâtes jusqu'à ce que vous eussiez retrouvé sur un trottoir l'étalage du vannier que vous aviez innocemment dépouillé.Ernest Lebon (1846-1922)
Le premier jour, il perdit une somme assez ronde, le second jour, il perdit une somme plus forte, le troisième jour il était complétement dépouillé.Jules Claretie (1840-1913)
Comme j'avais dépouillé le vaisseau de tout ce qui était d'un transport facile, je me mis après les câbles.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Examinez, l'hiver, un arbre dépouillé de ses feuilles, et couchez-le en esprit à plat sur le sol, vous aurez l'aspect d'un fleuve vu par un géant à vol d'oiseau.Victor Hugo (1802-1885)
Dès-lors l'intérieur du monument a été dépouillé de l'urne, de la base qui la soutenait et des neuf petites colonnes.Gabriel Peignot (1767-1849)
Après avoir heureusement dépouillé l'inadmissible notion d'un « espace vide », il nous reste comme infini médium emplissant l'espace, la matière et cela sous ses deux formes : « l'éther et la masse ».Ernest Haeckel (1834-1919), traduction Camille Bos (1868-1907)
Car l'idéal réalisé se voit dépouillé de son prestige et de son mystère ; il devient simplement le nouveau point de départ d'un idéal autre que lui.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Enfin le mandarin, dépouillé de sa splendeur, apparut dans une robe de dessous, étroite, qui se tendait sur son ventre puissant.Judith Gautier (1845-1917)
Quelque peintre de passage – il en vient beaucoup de ce côté – a peint, sur la porte d'entrée un lapin à demi dépouillé qui fricasse tout vif sur un feu clair.Jules Claretie (1840-1913)
Cette remarque est importante, tant pour la valeur respective de ces peaux que pour leur préparation, relativement aux saisons de l'année auxquelles on en a dépouillé l'animal.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Il avait sacrifié son talent, sa gloire... moi, j'ai trahi mes affections les plus chères, dépouillé ma mère et abandonné ma sœur....Georges Ohnet (1848-1918)
Éclairées du flambeau de l'analyse, et se prêtant l'une à l'autre un mutuel appui, ces deux sciences ont de nos jours dépouillé leurs vieilles erreurs, et fait des progrès immenses.Jean Itard (1774-1838)
Je fus m'asseoir à la même place où j'étais tombé, où j'avais été dépouillé, où je devais aussi mourir, si un concours de circonstances vraiment providentielles ne m'eût sauvé !...Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Gerolonni fut dénoncé, dépouillé de ses emplois, jeté dans un cachot, sans communication avec sa famille.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Le fils était dépouillé, comme parricide, à la bonne heure, emprisonné par son juge qui profitait de la dépouille.Jules Michelet (1798-1874)
Et cela dans un pays ruiné, vidé, dépouillé à fond, où le commerce et l'industrie sont immobilisés !Jean Massart (1865-1925)
J'avais le cœur serré devant la détresse de ces murs nus, de ce jardin dépouillé.Alphonse Daudet (1840-1897)
D'autre part, elle n'avait pas à craindre d'y être dérangée, puisque, le champ étant dépouillé maintenant, personne n'y viendrait.Hector Malot (1830-1907)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESPOUILLE » s. f.

Vestements, habits dont on est ordinairement vestu. Un homme en mourant laisse sa despouille, son linge, ses habits, sa garderobbe à son valet de chambre, à sa garde. On l'estend quelquefois à ses meubles & à son bien. Un Abbé a la cotte morte, la despouille de ses Moines. Les Ordres militaires ont la despouille des Chevaliers quand ils meurent. On le dit quelquefois des charges, Benefices, Gouvernements. Ces trois Messieurs ont partagé la despouille de ce Prelat, ils ont eu chacun un de ses Benefices. Il a eu part à la despouille de ce Mareschal, il en a eu un tel Gouvernement.
 
DESPOUILLES, signifie aussi, Butin, ce qu'on prend sur les ennemis. Les Romains ne se sont enrichis que des despouilles des Rois & des peuples par eux subjuguez.
 
DESPOUILLE, se dit figurément en Morale. On dit que l'homme a laissé sa despouille mortelle, pour dire, son corps, ce qu'il avoit de materiel. Les Auteurs modernes se parent des despouilles des Anciens.
 
DESPOUILLE, se dit aussi de la recolte des fruits de la terre. On a vendu tant la despouille de ce jardin, de cet abricotier. Ce Fermier a fait trois despouilles, trois recoltes de bleds. Le maistre a fait saisir la despouille de cette année pour son payement.
 
DESPOUILLE, signifie aussi la peau que les serpens & les couleuvres quittent au printemps. On appelle aussi despouille de l'oiseau, les plumes qui tombent de l'oiseau quand il muë.
 
Les Ouvriers disent qu'une chose est taillée en despouille, lors qu'elle va en augmentant vers le talon ou le manche : ce qui est particulierement en usage chez les Gainiers.
Le mot de l’année Le "Dicovid" des mots inventés ! Le "Dicovid" des mots inventés !

Chaque année, Le Robert propose aux membres de sa communauté de proposer puis d’élire le mot de l’année. La fin de l’année 2020 approchant, les équipes de notre rédaction furent pourtant bien ennuyées : cette fois, les dés étaient pipés et le suspense n’aurait pas lieu ! À coup sûr, il faudrait choisir entre « coronavirus », « Covid », « masque » ou « vaccin » pour les plus optimistes.

11/01/2021