désarmer

 

définitions

désarmer ​​​ verbe transitif

Enlever ses armes à (qqn). Désarmer un malfaiteur.
Limiter ou supprimer les armements militaires de. Désarmer un pays. ➙ démilitariser ; aussi dénucléariser.
Marine Désarmer un navire, en retirer le matériel et l'équipage.
au figuré
Rendre moins sévère, pousser à l'indulgence. Son inconscience me désarme. —  sans complément Un sourire qui désarme.
intransitif (en tournure négative) Céder, cesser (sentiment hostile, violent). Sa colère ne désarme pas.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je désarme

tu désarmes

il désarme / elle désarme

nous désarmons

vous désarmez

ils désarment / elles désarment

imparfait

je désarmais

tu désarmais

il désarmait / elle désarmait

nous désarmions

vous désarmiez

ils désarmaient / elles désarmaient

passé simple

je désarmai

tu désarmas

il désarma / elle désarma

nous désarmâmes

vous désarmâtes

ils désarmèrent / elles désarmèrent

futur simple

je désarmerai

tu désarmeras

il désarmera / elle désarmera

nous désarmerons

vous désarmerez

ils désarmeront / elles désarmeront

 

synonymes

désarmer verbe transitif

ne pas désarmer

ne pas abdiquer, ne pas céder, résister

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Des succès si décisifs, loin de désarmer les républicains mecontens, les irritaient de plus en plus.Joseph Fouché (1759-1820)
Quand on se sent en butte à une hostilité irrémédiable, on renonce à la désarmer et on ne s'obstine que plus opiniâtrement dans les mœurs les plus réprouvées.Émile Durkheim (1858-1917)
De quel cœur supporter son regard, qui serait cruel, et qu'elle ne pourrait même pas essayer de désarmer ?Paul Bourget (1852-1935)
Il est impossible d'échapper à la critique : le seul moyen de la désarmer est de la braver.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Mais j'espère que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour que le mandat de cette force ait aussi comme tâche de désarmer les réfugiés.Europarl
Un tel spectacle doit faire tomber l'ironie, rougir la haine, désarmer l'incrédulité ; car, en de telles matières, ce qui édifie est nécessairement bon, et ce qui dure est bien fondé.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Pascal pâlit à cette terrible demande qui assimilait son père à un bourreau dont on veut désarmer la cruauté.Georges Ohnet (1848-1918)
Vous avez eu raison de vous désarmer devant moi, car je ne vous frapperai pas.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Ainsi, la république commençait à désarmer ses ennemis, et à les forcer à la paix.Adolphe Thiers (1797-1877)
On y reconnaissait un sincère dessein de garantir la liberté, mais aussi un soin assidu de ne point désarmer le pouvoir.François Guizot (1787-1874)
Ils redoutaient son influence plus que son autorité et voulaient le désarmer avant de le combattre.Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Elle peut désarmer la tyrannie ; elle peut séduire quelques-uns de ses agents, apaiser la proscription, faciliter la fuite, répandre quelques jouissances passagères sur une vie toujours menacée.Benjamin Constant (1767-1830)
Je dirai plus : il a dû les désarmer, sur les réclamations pressantes du gouvernement espagnol, parce que nous devions respecter le droit des gens.François Guizot (1787-1874)
Il n'y eut jamais à craindre avec lui que les trésors publics fussent sacrifiés à apaiser les vapeurs et à désarmer la migraine d'une favorite.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Elle l'avait fait longtemps languir ; pour désarmer ses rigueurs, il s'était livré à des excès de génuflexions et d'idolâtrie.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Kilmaine la livra au pillage, fusilla les chefs de l'insurrection, et lança sur les routes sa cavalerie pour désarmer les paysans et sabrer ceux qui résisteraient.Paul Gaffarel (1843-1920)
Il ne pouvait s'empêcher d'avouer que l'ombre de la fiancée inconnue avait raison, et il cherchait à la désarmer par de belles promesses.Émile Gaboriau (1832-1873)
J'allais être si fort, si certain de le désarmer, sans le punir trop de ses honteuses vantardises !Louis Ulbach (1822-1889)
Il témoigna que son repentir, ses remords étaient déjà pour lui un supplice capable de désarmer ses juges.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il se livrait avec si peu de ménagement, et lorsqu'il me vit blessé il se crut si sûr de la victoire, que j'eus peu de peine à le désarmer.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESARMER » v. act.

Oster ou faire quitter les armes. Ce brave a desarmé son ennemy, pour dire, il luy a osté son espée, il luy a fait demander la vie. Il desarma ce Regiment, pour dire, il luy fit poser les armes. On dit aussi, qu'un Prince a desarmé, pour dire, qu'il a licentié son armée.
 
En termes de Marine, Desarmer un vaisseau, c'est, Licentier les soldats & l'équippage, le laisser dans le port inutile, & mettre ses agreils dans le Magasin.
 
DESARMER un cheval, en termes de Manege, c'est, Tenir les levres d'un cheval sujettes & hors de dessus les barres. Lors que ses levres sont si grosses, qu'elles couvrent les barres où consiste le sentiment du cheval, il faut luy donner une embouchure à canon couppé ou à olives.
 
DESARMER, se dit aussi au figuré. Dieu étoit fort en colere contre les Ninivites, mais leur penitence le desarma, luy fit tomber la foudre des mains. Il n'y a personne que la soûmission, le repentir ne desarme.
 
DESARMÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
DESARMÉ, en termes de Blason, se dit de l'aigle qui n'a point d'ongles.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020