détester

 

définitions

détester ​​​ verbe transitif

Avoir de l'aversion pour. ➙ abhorrer, exécrer. Détester le mensonge.
Détester qqn. ➙ haïr. —  pronominal réciproque Ils se détestent.
Ne pas pouvoir supporter (qqch.). Elle détestait l'ail. Il déteste attendre. Détester que (+ subjonctif). Ne pas détester qqch. : aimer assez. Il ne déteste pas le bon vin.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je déteste

tu détestes

il déteste / elle déteste

nous détestons

vous détestez

ils détestent / elles détestent

imparfait

je détestais

tu détestais

il détestait / elle détestait

nous détestions

vous détestiez

ils détestaient / elles détestaient

passé simple

je détestai

tu détestas

il détesta / elle détesta

nous détestâmes

vous détestâtes

ils détestèrent / elles détestèrent

futur simple

je détesterai

tu détesteras

il détestera / elle détestera

nous détesterons

vous détesterez

ils détesteront / elles détesteront

 

synonymes

détester verbe transitif

haïr, avoir en horreur, abhorrer (littéraire), abominer (littéraire), exécrer (littéraire), avoir dans le nez, le pif (familier), ne pas pouvoir blairer (familier), ne pas pouvoir encadrer (familier), ne pas pouvoir piffer (familier), ne pas pouvoir sacquer (familier), ne pas pouvoir sentir (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il m'arriverait de me faire détester, et un matin elle lirait mes trente-cinq ans sur mon visage.George Sand (1804-1876)
Le peuple pouvait détester un candidat ; il n'en était pas moins forcé de voter pour lui.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Si tu t'es formé des prétextes pour me détester, je n'ai point de motifs pour te haïr !François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Attaquée de la petite vérole, elle regretta que cette maladie ne lui eût pas enlevé ses attraits, dont sa piété lui faisait détester le pouvoir.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
On ne savait pas pourquoi on aimait ceux qui étaient avec nous, mais on savait qu’on devait détester les autres.Europarl
Selon que mes organes fonctionnent bien ou mal, il m'arrive de détester, aujourd'hui, ce que j'aimais hier, et d'aimer le lendemain, ce que, la veille, j'ai le plus violemment détesté.Octave Mirbeau (1848-1917)
Je crois que vous avez entrepris de me faire détester le rire autant que je l'ai aimé.Octave Feuillet (1821-1890)
Gaston poussait ce vice à l'exagération, et s'est fait sous ce rapport détester de tout ce qui l'entourait.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ensuite, j'oublierai que vous existez ; il faut bien que je vous oublie pour ne pas vous détester.Pierre Sales (1854-1914)
Ne pouvant ni me plier devant des caprices ni m'abaisser à de vaines, à de fausses flatteries, je parvins à me faire détester cordialement de mes chefs.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
On l'avait si maltraité chez mes cousins, qu'il aurait eu le droit de les détester.Paul Bourget (1852-1935)
Mais oui, je commence à le détester, à lire sur son visage du mensonge et de la fourberie...Hector Bernier (1886-1947)
Ce qu'il allait faire était bien maladroit, et elle allait le détester désormais, tandis qu'en ce moment encore, tant qu'il n'avait pas frappé, peut-être, même en le trompant, l'aimait-elle.Marcel Proust (1871-1922)
Quel voisin ne sera pas contraint de craindre tout de vous, et de vous détester ?François de Fénelon (1651-1715)
Les français se sont crus détestés par elle et ont fini par la détester à leur tour.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Leur intérêt les rendait solidaires, et lorsqu'ils en furent arrivés à se détester, il leur fallut encore vivre en société, en rapports constants.Octave Féré (1815-1875)
Cela la fera détester plus que jamais, et je ne conçois pas sa mauvaise tête.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
La malheureuse gémit, accuse ceux qui l'ont employée, se fait détester dans la maison, et ne trouve personne qui la croie.Joseph Fiévée (1767-1839)
Car enfin, si vos projets aboutissent et qu'il continue à me détester, c'en est fait de la situation que vous avez daigné me faire entrevoir.Michel Zévaco (1860-1918)
Il est dans le cœur de tous les hommes de détester les privilèges exclusifs ; mais la haine, la passion, l'esprit de parti les aveuglent....François-Xavier Garneau (1809-1866)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DETESTER » v. act.

Avoir de la haine, de l'horreur pour quelque chose. On ne sçauroit trop detester & punir les empoisonneurs. Un penitent doit detester les déreglements de sa vie passée. Un Heretique qui fait abjuration doit dire en public, qu'il deteste son erreur.
 
DETESTER, signifie aussi, Faire des imprecations, pester. Un Marinier engravé jure & deteste de tout son coeur. Un impatient deteste sa vie, quand on luy fait trop attendre une réponse.
 
DETESTÉ, ÉE. part. pass. & adj. Un traitre à sa patrie est haï & detesté de tout le monde.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020