digue

définitions

digue ​​​ nom féminin

Longue construction destinée à contenir les eaux. ➙ chaussée, jetée, môle ; endiguer. Digue fluviale. Digue portuaire.
au figuré Barrière, frein, obstacle.

synonymes

digue nom féminin

jetée, barrage, brise-lames, levée, môle, aboiteau (Québec), [provisoire] batardeau, [à claire-voie] estacade

obstacle, barrière, frein, rempart

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tous trois atteignirent l'extrémité du souterrain, qui se terminait par une ouverture pratiquée dans la digue du fleuve à deux pieds au-dessus de l'eau.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Bien sûr, le traité prévoit une digue quand les actes deviennent insupportables, et j'allais presque dire « irrémédiables ».Europarl
Quand j'examine les raisons de l'incrédulité, il me semble voir des fourmis opposer quelques brins d'herbe comme une digue au torrent qui descend des montagnes.Anatole France (1844-1924)
Dès qu'un nouveau polder a été aménagé, il s'avère tout d'un coup, une fois le travail terminé, qu'une digue est bien trop basse et qu'il faut s'y atteler immédiatement.Europarl
Or, une digue pourrait protéger ces îles et, de fait, une digue est un investissement tout à fait raisonnable – sauf pour un groupe d'îles pauvres.Europarl
Bientôt, à travers cette double obscurité, il vit apparaître la digue qui s'étendait sombre en travers du fleuve ; elle semblait abandonnée et déserte.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un jour, le tumulte du cerveau où, comme un torrent sur une digue montante, le désir du succès gonflait toujours, déborda en une décision impérieuse, tenace.Hector Bernier (1886-1947)
Plus de 5 millions de m3 d'eau polluée et dangereuse pour l'environnement, provenant d'une mine, se sont déversés sur une zone très étendue après la rupture d'une digue.Europarl
Une querelle qui s'allume est pareille à un torrent qui mine une digue : dès qu'il la traverse, tu ne peux plus le retenir.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Un héraut en lisait le texte à tous les coins de rues aboutissant à la digue.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Une simple digue, les enveloppant, appuyée à la montagne en aval et en amont, les aurait mis complétement à l'abri des accidents de la mer.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Cette opposition raisonnable, mais intempestive, eut l'effet d'une faible digue contre un torrent impétueux, elle en redoubla la force et la rapidité.Sophie Gay (1776-1852)
Elle voulut descendre sur la digue voir cette plage dont ma grand'mère lui parlait tous les jours en lui écrivant.Marcel Proust (1871-1922)
Il paraissait profondément ému ; sa voix un peu hésitante d'abord, comme un flot qui cherche à rompre sa digue, prit peu à peu de la force et de l'ampleur.Pamphile Le May (1837-1918)
En quelques instants, la circulation est rétablie, mais menace d'être de nouveau embarrassée par un amas de billots qui se forme au pied de la digue.Charles Des Écores (1852-1905)
Que fera la nation anglaise, si jamais elle rompt, comme une mer, la digue qui cache à sa vue le reste du genre humain ?Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Parfois, un grand troupeau de bisons, se massant au loin, apparaissait comme une digue mobile.Jules Verne (1828-1905)
Luther lui-même, vous le savez, fut le premier à s'épouvanter du torrent dont il avait rompu la dernière digue.George Sand (1804-1876)
Bonaparte, qui voit le danger, place la trente-deuxième dans un bois de saules qui longe la digue.Adolphe Thiers (1797-1877)
De chaque côté, elles venaient se heurter contre une digue naturelle et, à certains endroits, bondissaient par-dessus.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DIGUE » s. f.

Ouvrage de maçonnerie, charpente, ou fascinage, dont on fait un obstacle qu'on oppose à l'entrée ou au cours des eaux. Les digues se font avec des élevations de terre meslées de clayes, de pieux, de pierres, & autres choses semblables. La digue de la Rochelle se fit avec des vaisseaux coulez à fond. Les digues de Hollande se sont souvent rompuës, & ont inondé beaucoup de pays où est à present la mer. Le cours du Rhosne a été changé par le moyen d'une digue. Ce mot vient du Flaman djik, qui signifie un amas de terre contre les eaux ; & ils ont derivé ce mot du Grec toichos, comme croyent Saumaise & Menage.
 
On le dit figurément en Morale. On ne peut trouver d'assez fortes digues pour arrester la fureur des passions de la jeunesse.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020