effroi

définitions

effroi ​​​ nom masculin

littéraire Grande frayeur, souvent mêlée d'horreur. ➙ épouvante, terreur. Un cri d'effroi. Qui remplit d'effroi. ➙ effroyable.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les oiseaux et les bêtes nous regardaient sans témoigner d'effroi, mais avec une sorte de stupeur.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Elle leva les yeux, le regarda, poussa un cri d'effroi, un cri d'horreur, et, saisissant par les mains ses deux enfants, elle s'enfuit, en les traînant derrière elle.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le cheval souffle avec effroi et frissonne entre mes jambes, en proie à une profonde terreur.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
A peine l'eus-je touchée que, à mon grand effroi, elle céda et tomba avec un fracas horrible....Eugène Sue (1804-1857)
À notre grand effroi, nous constatons que certains affichent l'intention de tenter de faire disparaître progressivement ces politiques et, en particulier, de réduire le budget de la politique agricole commune.Europarl
Elle n'éprouva pas non plus l'effroi et la honte qu'un si notable oubli de sa pudeur accoutumée eût dû lui apporter après un instant de réflexion.George Sand (1804-1876)
Oui, vous aussi, mes amis, vous serez frappés d'effroi devant ma sagesse sauvage ; et peut-être fuirez-vous devant elle tout comme mes ennemis.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il m'est impossible de rendre l'expression d'effroi qui me glaça le cœur en ce moment.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Elle s'arrêtait souvent ; elle écoutait avec effroi les murmures du vent qui sifflait ; elle regardait de loin à travers l'obscurité des longs détours.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Mais la femme du malheureux a vu nos figures et elle jette un cri d'effroi dans le pressentiment immédiat de quelque catastrophe !Gaston Leroux (1868-1927)
A peine le guide eut-il regardé dans la direction indiquée par les voyageurs, qu'il se signa rapidement avec des marques d'effroi.Gustave Toudouze (1847-1904)
Le grattement continuait ; la voix était de moins en moins distincte ; mais tout à coup elle fit entendre un rugissement si perçant qu'ils tressaillirent d'effroi.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Elle recula d'un pas en avançant les mains avec un mouvement d'effroi, comme pour me repousser.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
La majeure partie de cette « aide » interfère tout simplement avec leurs activités, et l'idée d'une « aide » accrue sera saluée avec effroi.Europarl
Édouard jeta sur lui un regard fugitif, et une surprise mêlée d'effroi se peignit sur ses traits.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Tout à coup un fracas, plus épouvantable que tous les autres, fit tressaillir d'effroi les courages les mieux éprouvés.George Sand (1804-1876)
Tout ce qui ressemblait à des offres d'amour, les simples hommages de la galanterie, ne me causaient qu'effroi et tristesse.George Sand (1804-1876)
Je suivis le conseil du bosseman, et je m'aperçus avec effroi de l'approche d'une rafale.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
J'avais pris depuis longtemps la détermination de quitter le collége ; l'invincible effroi que m'inspirait mon père avait toujours mis un sérieux obstacle à ce projet.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
L'enfant vit avec surprise, ou plutôt avec effroi que le maintien de son grand-père avait subi un changement complet.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EFFROY » s. m.

Terreur soudaine qui donne une grande émotion ou surprise à la veuë, ou au recit de quelque objet qui est à craindre. Un grand effroy a fait mourir ou pasmer des hommes, accoucher des femmes, &c. Ce Prince est si puissant, qu'il porte par tout la terreur & l'effroy.
Drôles d'expressions Être fleur bleue Être fleur bleue

Pourquoi est-on « fleur bleue » quand on lit des romans à l’eau de rose ?

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 15/09/2021