Email catcher

effaroucher

Définition

Définition de effaroucher ​​​ verbe transitif

Effrayer (un animal) de sorte qu'on le fait fuir. Attention, vous allez effaroucher le gibier.
Mettre (qqn) dans un état de crainte ou de défiance. Un rien suffit à l'effaroucher. ➙ choquer, offusquer.

Conjugaison

Conjugaison du verbe effaroucher

actif

indicatif
présent

j'effarouche

tu effarouches

il effarouche / elle effarouche

nous effarouchons

vous effarouchez

ils effarouchent / elles effarouchent

imparfait

j'effarouchais

tu effarouchais

il effarouchait / elle effarouchait

nous effarouchions

vous effarouchiez

ils effarouchaient / elles effarouchaient

passé simple

j'effarouchai

tu effarouchas

il effaroucha / elle effaroucha

nous effarouchâmes

vous effarouchâtes

ils effarouchèrent / elles effarouchèrent

futur simple

j'effaroucherai

tu effaroucheras

il effarouchera / elle effarouchera

nous effaroucherons

vous effaroucherez

ils effaroucheront / elles effaroucheront

Synonymes

Synonymes de effarouché, effarouchée adjectif

apeuré, craintif, effrayé, inquiet, timide, timoré

Synonymes de effaroucher verbe transitif

apeurer, affoler, alarmer, effrayer, faire peur à, inquiéter, paniquer (familier)

choquer, blesser, intimider, offusquer, troubler

Exemples

Phrases avec le mot effaroucher

Et il y a aussi le grand corbeau, nicheur des falaises carterétaises, que trop de randonneurs risquent d'effaroucher définitivement.Ouest-France, Olivier CLERC, 23/05/2020
Parmi les nouveaux dispositifs à l'essai, la commune a installé une boîte à ultrasons pour effaroucher les pigeons.Ouest-France, 28/09/2021
Entendre autrement le symptôme impliquait de ne pas s'effaroucher devant les manifestations transférentielles qui s'imposent inévitablement dès lors qu'un sujet s'en fait l'adresse.Analyse Freudienne Presse, 2010, Albert Maître (Cairn.info)
Elle n'était pas femme à s'effaroucher de ses attentions.Ernest Daudet (1837-1921)
Je veux simplement dire que nous devons veiller à ne pas effaroucher les populations.Europarl
Il se dit impatient de rentrer en contact avec ces hommes mais craint de faire un impair ou de les effaroucher.Genèses, 2001, Isabelle Merle (Cairn.info)
Et cela sans effaroucher les voies indépendantes et les démocrates centristes.Ouest-France, 13/08/2020
La vue d'un homme effaroucherait peut-être notre ami, vous comprenez.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il a ainsi pu afficher des résultats non négligeables sans effaroucher les investisseurs.Mouvements, 2009, Thomas Coutrot (Cairn.info)
Tout ce qui s'écarte du cœur de métier a tendance à effaroucher les investisseurs financiers.Le Journal de l'École de Paris du management, 2015, Paul Rivier (Cairn.info)
Sa modestie pourrait s'effaroucher, si je disais ici le bien que je pense de lui.Joseph Vilbort (1829-1911)
Aujourd'hui, le problème s'est à peu près inversé : surtout ne pas penser, cela effaroucherait le public.Les temps modernes, 2013, Pierre Jourde (Cairn.info)
Par crainte de les effaroucher, j'avais d'abord ralenti le pas, mais je comprends bientôt qu'elles n'ont aucune frayeur.Pierre Loti (1850-1923)
Il semble que la présentation de la période contemporaine ne soit pas toujours effectuée par les professeurs, par crainte d'effaroucher les parents.Histoire de l'éducation, 2018, Yves Verneuil (Cairn.info)
Mardi, pour effaroucher les oiseaux, ils ont donc accroché des gilets fluorescents aux thuyas.Ouest-France, Jeróm FOUQUET, 17/01/2021
Je n'osais faire la moindre exclamation de peur d'effaroucher ma belle voisine, ni le moindre mouvement de peur de tomber dans la rue.Xavier de Maistre (1763-1852)
On écarte toute présence humaine et l'on va même jusqu'à effaroucher les poissons pour qu'ils ne se trouvent pas dans le rayon d'action de l'explosion.Ouest-France, Thierry DUBILLOT, 29/10/2014
Ma présence, très certainement, l'effaroucherait, et il faut qu'elle s'explique...Émile Gaboriau (1832-1873)
Les seconds, afin de moins effaroucher les timides, demandaient au contraire qu'on se bornât à exprimer un regret sur l'ensemble de la politique suivie.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Des missions qui ne semblent pas pour l'instant effaroucher le petit chien trop occupé à attendre une récompense.Ouest-France, 08/11/2013
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de EFFAROUCHER verb. act.

Rendre farouche. Les animaux timides s'effarouchent aisément, comme les chats, les oiseaux. Vos menaces ont effarouché vostre partie, elle a pris la fuite.
 
EFFAROUCHER, se dit aussi figurément à l'égard de l'esprit. Les paradoxes effarouchent l'esprit du peuple preoccupé de ses erreurs. Il s'est effarouché de ce qu'on luy surfaisoit tant cette marchandise, il s'en est allé sans en rien offrir. Ce mot est derivé du Latin efferocare, selon Menage.
 
EFFAROUCHÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
EFFAROUCHÉ, en termes de Blason, se dit d'un chat, lors qu'il est en action rampante. On l'appelle aussi effaré.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année

Les conversations en famille ou entre amis vont toujours bon train pendant vos repas de fin d’année et vous tenez cette fois à faire étalage de votre...

Marjorie Jean 20/12/2023
sondage de la semaine