Email catcher

offusquer

définitions

offusquer ​​​ verbe transitif

Indisposer, choquer. Il est offusqué. pronominal Se froisser, se formaliser. ➙ s'offenser.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'offusque

tu offusques

il offusque / elle offusque

nous offusquons

vous offusquez

ils offusquent / elles offusquent

imparfait

j'offusquais

tu offusquais

il offusquait / elle offusquait

nous offusquions

vous offusquiez

ils offusquaient / elles offusquaient

passé simple

j'offusquai

tu offusquas

il offusqua / elle offusqua

nous offusquâmes

vous offusquâtes

ils offusquèrent / elles offusquèrent

futur simple

j'offusquerai

tu offusqueras

il offusquera / elle offusquera

nous offusquerons

vous offusquerez

ils offusqueront / elles offusqueront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais nous savons aussi qu'elles ont du mal à le faire, de peur d'offusquer des clients potentiels de grande importance.Europarl
C'est un fait, et il est inutile de s'en offusquer.Europarl
Loin d'offusquer la vérité, ils ne peuvent qu'y ajouter un nouveau degré de splendeur.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Eh bien il ne faut pas s'en offusquer (autrement dit, il ne faut pas en avoir honte) : il va rencontrer l'ennui.Champ Psychosomatique, 2014, Karl-Leo Schwering (Cairn.info)
La preuve que de grands garçons peuvent être fixés sur leur sort et ne pas s'en offusquer, du moins continuer à jouer.Ouest-France, Christophe DELACROIX, 07/02/2021
Ils doivent offusquer leur cartésianisme, et pratiquer en lisant un équivalent de l'attention flottante de l'analyse.Littérature, 2018, Jean-François Louette (Cairn.info)
Du reste, nos chasses archéologiques, nos stations devant des pierres frustes ont cessé d'offusquer les paysans.Paul Arène (1843-1896)
Doit-on s'en offusquer et se contenter de dire, comme nos honorables adversaires, que cette déclaration est souverainiste ?Humanisme, 2017, André Bellon (Cairn.info)
Parmi les élus d'opposition, on ne semble même plus s'en offusquer.Ouest-France, Pierrick BAUDAIS, 10/12/2019
L'opinion publique peut s'offusquer, mais quelle serait son attitude s'il y avait pandémie ou épidémie liée aux ragondins ?Ouest-France, 22/12/2014
Ainsi rien ne pourra offusquer la susceptibilité des torys anglais.François Guizot (1787-1874)
Il allait se trouver en présence de vieux patriotes qu'il avait abusés, et il fallait éviter de réveiller leurs souvenirs et d'offusquer leurs regards.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Cette contribution nous a valu un nombre important de réactions, pour s'offusquer de son contenu ou pour en soutenir le courage et la pertinence.L'Économie Politique, 2005, Robert Salais (Cairn.info)
Il est plus facile de le figurer comme agent du désordre et de la maladie qu'il entraîne, risquant d'offusquer sa nature énigmatique essentielle.Dialogue, 2005, Anne Aubert godard (Cairn.info)
Toute narine un peu délicate se détournerait avec horreur pour ne pas se laisser offusquer par de tels relents.Marcel Proust (1871-1922)
La vraie pudeur consiste à craindre d'offusquer même l'œil des anges.Gabriel Monod (1844-1912)
Quiconque lève le nez, lors d'une escale de bateau dans un port, peut s'offusquer devant son rejet continu d'âcre fumée noire.Ouest-France, Olivier CLERC, 27/04/2021
Mais s'offusquerait presque quand on lui demande s'il envisage de raccrocher le stéthoscope.Ouest-France, François BOSCHER, 27/09/2016
Dans la mesure où il semble y avoir une irréductibilité naturelle de l'inégalité des conditions, il ne sert à rien de s'en offusquer.L'enseignement philosophique, 2008, Bertrand Nouailles (Cairn.info)
Tout d'abord, s'offusquer de rendre obligatoire la vaccination chez les soignants est excessif quand on sait qu'ils ont une obligation de moyens.Ouest-France, 30/07/2021
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OFFUSQUER » v. act.

Cacher à la veuë, empescher ses fonctions, ou son estenduë. Ce chasteau est mal placé, Voilà une montagne qui offusque sa veuë qui la borne. Le voile, les coëffes, de cette femme, luy offusquoient si fort le visage, la veuë, qu'elle n'a pû vous reconnoistre.
 
OFFUSQUER, signifie aussi, empescher la lumiere du Soleil. Il faut abattre cette haute fustaye, elle offusque le taillis, elle empêche que le Soleil ne donne dessus pour le faire croistre. Les nuées nous ont caché, offusqué le Soleil tout aujourdhuy.
 
OFFUSQUER, se dit figurément en Morale, de ce qui cache les lumieres de l'esprit. Les passions nous offusquent l'entendement, nous empeschent de voir les choses comme elles sont. Les yvrognes ne peuvent juger sainement des choses, leur cerveau est toûjours offusqué par les fumées du vin. Cet homme a du merite, mais il est offusqué par beaucoup de meschantes qualitez. Il sçait beaucoup de bonnes choses, mais elles sont offusquées par beaucoup de pedanteries. Un grand Capitaine ne veut voir personne au dessus de luy qui offusque la gloire de ses victoires.
 
OFFUSQUÉ, part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022