enfantillage

 

définitions

enfantillage ​​​ nom masculin

Manière d'agir, de s'exprimer, peu sérieuse, qui ne convient qu'à un enfant. ➙ puérilité. Perdre son temps à des enfantillages.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il n'y avait donc au fond rien à regretter, bien qu'il eût assurément mieux valu, au point de vue des principes, procéder avec moins d'enfantillage.Octave Feuillet (1821-1890)
Il y avait de la faiblesse, de l'enfantillage et de la bonté dans ces naïfs calculs de sa fierté, de son amour et de sa dévotion.George Sand (1804-1876)
Mais cette petite élégie vivante pouvait tout à coup devenir très gaie, moqueuse, et faire des réflexions impayables ; on la sentait capable d'enfantillage et de fou rire.Pierre Loti (1850-1923)
Les bonzes eux-mêmes s'y perdent, – et alors, que peut devenir tout cela, greffé d'enfantillage et de légèreté d'oiseau, dans la tête d'une mousmé qui s'endort ?...Pierre Loti (1850-1923)
Mais, de toutes façons, c'est un enfantillage qui ne vaut pas la peine d'être discuté.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Quel enfantillage, d'ailleurs, de croire à la réalité puisque nous portons chacun la nôtre dans notre pensée et dans nos organes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pourtant, dans l'instant de cet enfantillage, la face du monde et le sens de la vie étaient changés pour eux.René Boylesve (1867-1926)
Un enfantillage, parce que depuis ma première jeunesse j'ai conçu un goût passionné, absurde, ridicule pour les nénuphars, et que cette scène me donnait l'occasion d'en faire.Marie d'Agoult (1805-1876)
Je m'étais levé en prononçant ces paroles, en proie à une involontaire exaltation dont je sentis aussitôt l'enfantillage.Paul Bourget (1852-1935)
Connaissez mieux les dessous des splendeurs du monde afin d'en percevoir avec force la misère morale et l'enfantillage.Charles Wagner (1852-1918)
Enfin j'ose à peine, à cause de son caractère d'enfantillage, avouer la troisième raison, qui fut, je crois bien, inconsciemment déterminante.Marcel Proust (1871-1922)
Comment aurais-je l'enfantillage de m'exalter à froid pour ce qui me semblerait n'être, au fond, qu'une imposture ?Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Admettons l'enfantillage : on n'en est pas moins dur à la peine, moins droit dans le danger.André Gill (1840-1885)
J'ai été occupée du rouge-gorge tout ce temps, et cet enfantillage a fini par m'attrister étrangement.George Sand (1804-1876)
J'eus l'enfantillage de croire à une disgrâce, quand je recevais, au contraire, un témoignage de haute confiance.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Tout le monde traita si bien cela d'enfantillage que je cessai bientôt d'y songer moi-même.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
C'est, si tu veux, un enfantillage, une superstition de ma part, mais je suis ainsi.Eugène Sue (1804-1857)
Quand vous serez aussi vieille que moi, vous saurez que les moments de calme, que vous avez l'enfantillage d'appeler d'ennui, ne durent jamais longtemps.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Les enfants eux-mêmes tiennent au latin pour une raison qui est un enfantillage, mais d'une influence réelle lorsqu'ils commencent leurs études : c'est que les filles n'en font pas.Gustave Le Bon (1841-1931)
J'étais un singulier mélange de force et d'enfantillage ; mais l'enfantillage l'emportait de beaucoup en moi sur la force, qui procédait encore directement de la nature de ma mère.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020