entête

 

définitions

entête ​​​ nom masculin

Inscription en tête d'un papier officiel, commercial. Papier à lettres à entête.
Informatique Partie initiale d'un message, contenant des informations extérieures au texte. Entête et pied de page d'un document (traitement de texte).
var. en-tête. Des en-têtes.

entêté ​​​ , entêtée ​​​ adjectif et nom

(Personne) qui s'entête. ➙ obstiné, têtu.
 

synonymes

entêté, entêtée adjectif et nom

têtu, buté, cabochard (familier), tête de cochon (familier), tête de mule (familier), tête de pioche (familier)

obstiné, acharné, opiniâtre, persévérant, tenace, volontaire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « entête »

Et dites-lui qu'il achèvera de se couler, s'il s'entête dans un tas de vieilleries ridicules.Émile Zola (1840-1902)
Ne comprenez-vous pas, maintenant, que ce dont la nation meurt, c'est de l'obscurité où l'on s'entête à la laisser, c'est de l'équivoque où elle agonise ?Émile Zola (1840-1902)
Mais je m'entête et je persiste, quoique je sache parfaitement quelle sera la conclusion inévitable de tout ceci.Georges Ohnet (1848-1918)
On a beau me dire : admirez ceci, admirez cela, je m'entête à trouver quand même les îles anglaises au-dessous de leur réputation.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Je m'entête et je jette le papier timbré au nez des gendarmes, après quoi je vais sur l'eau tendre mes lignes de fond.Amédée Achard (1814-1875)
Je lui ai fait de la tisane d'orge, et elle s'entête à ne pas la prendre.Lucie Des Ages (1845-1914)
Elle s'entête dans sa besogne vaine, sentant bien que si elle s'arrêtait un jour, le flot des herbes déborderait et la noierait elle-même.Émile Zola (1840-1902)
Sinon, il s'entête, dépasse le but, va jusqu'à la station prochaine et retourne sur ses pas.Jules Renard (1864-1910)
Si le parquet s'entête à cette interprétation, ce sera une monstruosité encore, dans l'indigne façon dont on m'a refusé toute justice.Émile Zola (1840-1902)
On s'entête à pratiquer l'impôt sur la fortune, un impôt qui, en raison de la mondialisation de l'économie devient sans cesse plus difficile.Europarl
Marcof se dirigea vers le meuble, attira un siège, prit place, et posa la main sur une feuille ornée de l'entête républicain.Ernest Capendu (1826-1868)
Vous faites allusion à de bien vilains dessous, que je m'entête à ne pas vouloir constater.Émile Zola (1840-1902)
On voudrait qu'il allât voter, là où on a cru devoir conserver la vaine image d'une élection libre : il s'entête à s'abstenir.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Va dans ta contrée t'agiter, te tourmenter tant que tu voudras ; laissenous reposer : ne nous entête ni de tes besoins factices, ni de tes vertus chimériques.Denis Diderot (1713-1784)
On s'abreuve de leur nectar, on s'entête de leur odeur, on s'endort et on meurt.Albert le Roy (1856-1905)
Bref, en fait de gibier, il ne reste plus dans le pays qu'un vieux coquin de lièvre, échappé comme par miracle aux septembrisades tarasconnaises et qui s'entête à vivre là !Alphonse Daudet (1840-1897)
Est-ce l'odeur du thym marin qui vous entête, ou, sphynx de faïence pour cheminée, rêvassez-vous ?Jules Renard (1864-1910)
Au contraire, le théâtre résiste, s'entête dans des combinaisons ridicules, refuse la vie qui déborde autour de lui.Émile Zola (1840-1902)
Au dénoûment, lorsqu'elle s'entête à ne pas le suivre, il la frappe d'un coup de couteau.Émile Zola (1840-1902)
Jean perd, il parie, il perd de nouveau ; il s'entête, et laisse à l'écarté tout ce qu'il a sur lui.Paul de Kock (1793-1871)
Afficher toutRéduire

Exemples de « entêté »

Perrié, son ami, grand jeune homme fort doux quoique très-entêté, ce qui se rencontre fréquemment, et dont l'esprit et le talent brillaient peu, venait après.Étienne-Jean Delécluze (1781-1863)
Elle la promenait, la berçait au travers des chemins, d'une course furieuse, dans l'espoir entêté qu'elle finirait par l'endormir, qu'elle ferait taire ce cri qui lui arrachait le cœur.Émile Zola (1840-1902)
Toutes ces réponses étaient envoyées d'un ton cassant, qui devait laisser peu d'espoir aux contradicteurs de l'entêté personnage.Jules Verne (1828-1905)
L'auteur y paroît fort désabusé de la pierre philosophale, dont il avoit été long-tems entêté.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Mais, grâce à un travail entêté et à une incessante persévérance, j'arrivai à des résultats excellents dans tous mes préparatifs.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Au moral, je me sais autoritaire, cassant, entêté, rebelle à la moindre contradiction, peu disposé à subir les caprices d'une femme – ces caprices fussent-ils charmants, la femme fût-elle adorable.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Voltaire, entêté comme d'habitude pour des riens, refuse et fait un long discours pour prouver qu'il a raison : il se refroidirait, il s'enrhumerait, il n'a pas d'autre habit.Gaston Maugras (1850-1927)
Il fut malade comme un cheval, et même sa maman croyait bien qu'il en claquerait, mais il était tellement entêté qu'il n'a jamais voulu dire comment ça lui était venu.Alphonse Allais (1854-1905)
L'entêté marin ne répondit pas et laissa tomber la conversation, bien décidé à la reprendre.Jules Verne (1828-1905)
Trop souvent par le passé, on s'est entêté à repousser les problèmes devant soi jusqu'à ce qu'ils ne deviennent insolubles.Europarl
Mais une angoisse affreuse l'envahit avec le crépuscule qui tombait, une terreur de recommencer l'autre nuit, sous ce déluge entêté.Émile Zola (1840-1902)
Elle le jugeait sauvage seulement, entêté dans ses idées d'indépendance, mais doux, franc, et capable de bien comprendre les choses bonnes qui viennent tout droit du cœur.Pierre Loti (1850-1923)
Ce n'était pas la peine de lui casser la tête, pour qu'il revînt entre lui et elle, entêté dans sa jalousie.Émile Zola (1840-1902)
Et il s'était plaint, à son tour, amèrement, cruellement, comme s'il se repentait d'une patience trop longue, entêté désormais et partial comme sa mère.René Bazin (1853-1932)
Laurent était un vrai fils de paysan, d'allure un peu lourde, le dos bombé, les mouvements lents et précis, l'air tranquille et entêté.Émile Zola (1840-1902)
L'évidence, du moins, écrase l'homme le plus entêté ; elle lui casse bras et jambes, il cesse de lutter, il avoue.Émile Gaboriau (1832-1873)
Vous êtes plus fier, plus orgueilleux, plus entêté, plus arriéré, plus infesté d'aristocratie, plus incorrigible en un mot qu'aucun marquis de chanson, de vaudeville et de comédie.Jules Sandeau (1811-1883)
S'il s'est ruiné, c'est qu'il s'est entêté à régler son train sur celui d'amis dix fois plus riches que lui.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'érudit est entêté : il tient d'autant plus au résultat de ses recherches que ce résultat est plus mince : il ne veut pas avoir perdu son temps.Jules Lemaître (1853-1914)
Je passais à cause de ça pour entêté, parce que je ne changeais d'idée qu'après que je voyais que j'avais tort.Eugène Le Roy (1836-1907)
Afficher toutRéduire
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020