Email catcher

éperdu

Définition

Définition de éperdu ​​​ , éperdue ​​​ adjectif

Qui a l'esprit profondément troublé par une émotion violente. ➙ affolé, agité. Être éperdu de douleur, fou de douleur.
(sentiments) Très violent. ➙ passionné. Des regards éperdus, désespérés.
Extrêmement rapide. Une fuite éperdue.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot éperdu

Et je reste éperdu de stupeur devant l'inattendu – devant la réalité toujours implacable et toujours imprévue...Georges Darien (1862-1921)
Aujourd'hui cependant il semble que ce mouvement de fuite éperdue se ralentisse.Études Germaniques, 2007, Bakyt Alicheva-Himy (Cairn.info)
Mais en grandissant, ce regard est resté longtemps éperdu, et finalement pas mal indifférencié.Cahiers de préaut, 2011, M.J. Durieux (Cairn.info)
Des percussions afro-cubaines, quelques touches de hip-hop et d'electro font de leur 1er album une oeuvre à la grâce éperdue.Ouest-France, 15/05/2015
Je n'étais plus jaloux, j'étais éperdu comme si j'avais vu l'horreur des horreurs !Guy de Maupassant (1850-1893)
Puis, je m'étais rué à travers la foule, éperdu, les cheveux tout droits, avec une inexprimable joie, un irrésistible besoin d'embrasser.André Gill (1840-1885)
Ensuite vient le monde de l'amour avec ses indices déchirants, ses affects jaloux, son temps perdu, son désir éperdu.Les temps modernes, 2013, Anne Sauvagnargues (Cairn.info)
Son amour éperdu pour les lettres le porte naturellement vers le graff.Ouest-France, Benoît LE BRETON, 25/12/2019
La folie du plaisir à outrance, la soif d'un amour éperdu, l'ivresse du jeu sans limite, me brûlaient de leurs fièvres....Georges Ohnet (1848-1918)
Lui, éperdu, allait se précipiter, prendre ses mains, mêler d'une étreinte sa douleur à la sienne.Émile Zola (1840-1902)
Mais le trouble demeure devant cette femme à l'allure sage et aux yeux éperdus.Ouest-France, Isabelle BORDES, 07/10/2016
Narcisse éperdu, il rassemble inlassablement les éclats de son miroir brisé et reverdit en plein hiver.Études théâtrales, 2009, Jean-Marie Villégier, Martial Poirson (Cairn.info)
Évidemment l'espoir éperdu d'être ordinaire peut avoir quelque chose d'agaçant et c'est cela le risque majeur de tout romantisme politique.Multitudes, 2013, Sandra Laugier (Cairn.info)
Geste éperdu et rarissime d'une femme martyrisée, une vie entière, par une litanie d'hommes violents.Ouest-France, Thomas HENG, 06/10/2018
Dans cette fuite éperdue, bien sûr, plus question de s'émerveiller de quoi que ce soit.Cahiers jungiens de psychanalyse, 2010, Bertrand Vergely (Cairn.info)
Et nous avons un autre type, lui aussi amoureux éperdu de la belle, mais qui estime n'avoir aucune chance.Ouest-France, 27/08/2017
Ou bien encore : voici un jeune couple éperdu d'amour dans une relation fusionnelle.Ouest-France, Jacques LE GOFF, 10/10/2020
Maurice, éperdu à l'idée d'une séparation qui le laissait désormais seul sur la terre, s'abandonna à une douleur sans mesure.Émile Souvestre (1806-1854)
Le simple désir que l'on assouvit pour laisser place à un autre, apparaît crûment comme une quête éperdue, vide de sens.Ouest-France, 05/03/2017
Il se tut, stupéfait, éperdu, en voyant que sa femme pleurait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ESPERDU, UË adj.

Qui a l'esprit troublé ou égaré par quelque violente passion ou surprise. Ce jeune homme est esperdu d'amour. Cette femme a couru toute esperduë dans la ruë, sçachant qu'on assassinoit son mari. Un Provincial qui voit les magnificences de la Cour, a l'esprit tout surpris & esperdu. Ce mot vient du Latin perditus.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Faire un carton Faire un carton

D’un film numéro un au box-office ou d’un candidat qui bat ses concurrents haut la main, on dit familièrement qu’ils ont fait un carton : ils ont...

Alain Rey 17/06/2024
sondage de la semaine