éploré

définitions

éploré ​​​ , éplorée ​​​ adjectif

littéraire Qui est tout en pleurs. —  Air éploré. ➙ affligé, désolé, triste.

synonymes

éploré, éplorée adjectif

en larmes, en pleurs, larmoyant

affligé, désolé, triste

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Heureusement quelque personne sage entra dans la loge et parvint non sans peine, à en extraire le duc éploré.Stendhal (1783-1842)
Le médecin du veuf éploré lui amena donc une garde-malade.Eugène Chavette (1827-1902)
J'en suis éploré, parce que je suis ton meilleur ami.Charles Péguy (1873-1914)
Un critique me soutenait dernièrement que ma philosophie m'obligeait à être toujours éploré.Jules Lemaître (1853-1914)
C'était pour le bonhomme une insupportable et irritante anxiété de se sentir si tendre et si éploré au dedans et de ne pouvoir être que dur au dehors.Victor Hugo (1802-1885)
C'était l'ange gardien de la chasteté claustrale qui remontait tout éploré vers le ciel.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les violons, qui les entendent, s'attendrissent, pleurent, et le cortège éploré s'achemine vers le funèbre convoi.Johannès Weber (1818-1902)
Le pauvre homme sortit fort éploré, et son fils nous fit des excuses de son emportement.Cyrano de Bergerac (1619-1655)
Son style même a comme un timbre auquel on ne se trompe pas : il rend un son plaintif, gémissant, éploré...Jules Lemaître (1853-1914)
Il est vrai que bientôt après vous veniez tout éploré renier vos paroles.Eugène Sue (1804-1857)
Il continua son rôle d'ami éploré avec une science et un aplomb incomparables.Émile Zola (1840-1902)
Pourquoi le pays du réel vous force-t-il à vous réfugier – tout éploré – dans la patrie de l'idéal ?Alfred Delvau (1825-1867)
Elle se jeta à genoux d'un mouvement éploré contre la laide balustrade de bois, et regarda le tabernacle.M. Maryan (1847-1927)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPLORER » v. neut.

Fondre en pleurs, avoir les larmes aux yeux. Il n'a gueres d'usage qu'au participe. J'ay trouvé cette femme toute esplorée, qu'on ne pouvoit consoler.
Les mots croisés du Robert Les mots de l'orthographe Les mots de l'orthographe

Vous soignez votre réputation de champion(ne) en dictées toutes catégories ? Alors testez vite notre grille de mots croisés dédiée aux mots de l’orthographe !

25/11/2020