Email catcher

étreindre

Définition

Définition de étreindre ​​​ verbe transitif

Entourer avec les membres, avec le corps, en serrant étroitement. ➙ embrasser, enlacer, serrer. Étreindre qqn sur son cœur. Une main lui étreignait le bras. ➙ empoigner. pronominal Ils s'étreignirent longtemps.
(sentiments) Oppresser. ➙ serrer. Angoisse qui étreint le cœur.

Conjugaison

Conjugaison du verbe étreindre

actif

indicatif
présent

j'étreins

tu étreins

il étreint / elle étreint

nous étreignons

vous étreignez

ils étreignent / elles étreignent

imparfait

j'étreignais

tu étreignais

il étreignait / elle étreignait

nous étreignions

vous étreigniez

ils étreignaient / elles étreignaient

passé simple

j'étreignis

tu étreignis

il étreignit / elle étreignit

nous étreignîmes

vous étreignîtes

ils étreignirent / elles étreignirent

futur simple

j'étreindrai

tu étreindras

il étreindra / elle étreindra

nous étreindrons

vous étreindrez

ils étreindront / elles étreindront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot étreindre

Deux fois (cristalliser, étreindre), la formule en parlant de marque la fonction sujet.Syntaxe & Sémantique, 2002, Achim Stein (Cairn.info)
Elle nous pousse à étreindre ce que nous aimons qui nous ressemble.La clinique lacanienne, 2014, Gérard Pommier (Cairn.info)
Le toucher compte beaucoup : étreindre, c'est prendre en compte la douleur physique qui accompagne la douleur morale.Ça m'intéresse, 17/11/2021, « Peine, douleur...comment l'autre nous console ? »
Comment puis-je être sûre, si cette résolution est acceptée, que personne ne va étreindre et embrasser des criminels de guerre en mon nom ?Europarl
Sa grande faiblesse l'empêchait de bien étreindre sa pensée et de tenir compte de tout pour juger.Élise de Pressensé (1826-1901)
Les mères qui ont perdu leurs enfants vous diront que leurs bras leur font mal de l'incessant besoin d'étreindre l'enfant et de le préserver du mal.Europarl
Musiques et voix vont convoler en justes noces, s'entremêler, s'étreindre sans freins, se répondre et s'entrechoquer parfois.Ouest-France, Pierre WADOUX, 21/02/2018
Musiques et voix vont convoler en justes noces, s'entremêler, s'étreindre sans freins, se répondre et s'entrechoquant parfois.Ouest-France, Pierre WADOUX, 20/02/2018
Il refuse ainsi d'étreindre le fantôme du corps maternel qui vient vers lui dans la peur verte des enfers.Le Journal des psychologues, 2021, Olivier Douville (Cairn.info)
Alors, pour tout de bon, je le vis perdu, et l'angoisse commença à m'étreindre le cœur.Pierre Loti (1850-1923)
Combien de temps avant de pouvoir de nouveau serrer la main pour saluer ou remercier, étreindre et embrasser pour réconforter et entourer d'affection ?Ouest-France, Christine PEDOTTI, 11/05/2020
Peu à peu, il se serrait contre elle, essayant de l'étreindre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ESTREINDRE v. act.

Serrer fortement. Hercule tua Antée en l'estreignant fortement. On prend plaisir à estreindre son enfant, son ami entre ses bras en l'embrassant. On estreint, on serre les noeuds, les cordes avec un garot. Ce mot vient de stringere. Menage.
 
ESTREINDRE, se dit figurément en Morale. Cette double alliance a estreint l'amitié de ces deux familles. L'interest commun estreint les noeuds de la societé.
 
ESTREINT, EINTE. part. pass. & adj.
 
On dit proverbialement, Qui trop embrasse, mal estreint, pour dire, qu'il ne faut pas faire plusieurs entreprises à la fois. On dit aussi, Plus il gele, plus il estreint, pour dire, Plus un mal continuë, & plus on en est accablé.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.