fécond

définitions

fécond ​​​ , féconde ​​​ adjectif

Capable de se reproduire (contraire stérile). Les mulets ne sont pas féconds.
(animaux) Qui produit beaucoup de petits. ➙ prolifique.
littéraire (terre, sol) Qui produit beaucoup. ➙ fertile.
au figuré Qui produit beaucoup. Un travail fécond. ➙ fructueux. —  Journée féconde en évènements. ➙ riche.
Écrivain fécond. ➙ productif. —  Un esprit fécond.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et je ne recule pas devant les bonnes grosses moralités : un sentiment sublime est toujours fécond.George Sand (1804-1876)
Que l'homme est grand dans son inexpérience : qu'il serait fécond, si le regard froid de son semblable, si le souffle aride de l'injustice ne venait pas sécher son cœur !Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Peu importe la nature de ce travail, c'est un travail aussi fécond, aussi productif que toute autre nature de travaux dans une nation.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Marcel n'était pas seulement d'un mérite transcendant dans toutes les branches du métier, c'était aussi le plus charmant compagnon, le travailleur le plus assidu, l'inventeur le plus modestement fécond.Jules Verne (1828-1905)
La découverte de l'imprimerie vint rendre les communications faciles et promptes, le commerce des esprits étendu et fécond.François Guizot (1787-1874)
J'entends ce que dit le printemps ; je veux avoir, moi aussi, un été puissant, un automne fécond.Émile Zola (1840-1902)
Un avenir plus normal, plus fécond, semble s'ouvrir aujourd'hui aux destinées des deux peuples, telles que les ont associées le parallélisme des intérêts et la rencontre des sympathies.Albert Vandal (1853-1910)
Ma surprise n'a pas d'égale devant cette obtuse maternité, le plus puissant néanmoins, le plus fécond en ressources, de tous les sentiments qui agitent l'animal.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Elle a son moteur en soi ; elle part d'un point du cercle pour revenir au même point du cercle, et ce simple mouvement, toujours le même, est infiniment fécond.Remy de Gourmont (1858-1915)
Ce nombre est à 975 comme 100 est à 290 ; c'est-à-dire que, quand le mariage est fécond, le coefficient de préservation est presque doublé (2,90 au lieu de 1,5).Émile Durkheim (1858-1917)
Calonne, spirituel, brillant, fécond en ressources, comptait sur son génie, sur la fortune et sur les hommes, et se livrait à l'avenir avec la plus singulière insouciance.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il a vu et prouvé que toute manière était bonne et tout sujet fécond pour un esprit souple comme le sien.George Sand (1804-1876)
Il laissa partout une grande admiration de son savoir, et encore plus de son esprit, qui était vif, brillant, fécond en réparties et en bons mots.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Evidemment, il eût été moins fécond et moins lyrique s'il se fût toujours soumis à cette méthode.Gustave Kahn (1859-1936)
Sa raison de plus en plus soumise devient de plus en plus forte, et le terrain sur lequel elle s'appuie, de plus en plus inébranlable et fécond.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'amour est fécond en capitulations de ce genre, en préparations ingénieuses, en stratagèmes vraiment profonds ; il a sa diplomatie et ses ruses.Louis Reybaud (1799-1879)
L'été sera puissant, l'automne sera fécond, car le printemps chante à cette heure, en accomplissant bravement sa tâche.Émile Zola (1840-1902)
L'exposition eut lieu, et montra les inconcevables progrès qu'avaient faits les arts pendant un espace de temps qu'on n'avait cru fécond qu'en calamités.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Il est original au moins par le choix de ses idées ; il est fécond en détails, en remarques, en arguments, mais peu riche en grandes vues.Charles de Rémusat (1797-1875)
Le monde, pendant ces quatre-vingts dernières années, a été singulièrement fécond en législateurs en qui l'élément spéculatif prédominait à l'exclusion de l'élément pratique.Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FECOND, ONDE » adj.

Fertile, abondant. Il se dit des personnes & des choses. Sara devint feconde à prés de cent ans. ce champ est fecond en bled. la terre feconde nous donne de grosses moissons. Ce mot vient du Latin foecundus, de foetus, de fero, selon Ovide, quand il dit,
 
Forda ferens bos est, foecundaque dicta ferendo.
 
FECOND, se dit figurément des choses spirituelles. Archimede estoit un esprit fecond en belles inventions. les vers d'Ovide couloient d'une source feconde, d'un genie fecond. la vie du Roy est une matiere feconde en merveilles, qu'on a de la peine à épuiser.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 5 : le français médiéval Parler comme jamais, épisode 5 : le français médiéval

À quoi ressemblait notre langue, il y a plus de 500 ans ? Découvrez vite ces deux épisodes consacrés au français médiéval. 

Laélia Véron 26/02/2021