Email catcher

fendre

définitions

fendre ​​​ verbe transitif

Diviser (un corps solide), le plus souvent dans le sens de la longueur. Fendre du bois avec une hache. ➙ couper. locution Il gèle à pierre fendre, très fort.
faux pronominal Elle s'est fendu la lèvre en tombant. locution, familier Se fendre la pipe, la gueule, rire aux éclats ; s'amuser.
au figuré Fendre le cœur, l'âme (à qqn), faire éprouver du chagrin, de la pitié… Des soupirs à fendre l'âme.
S'ouvrir un chemin à travers. Le navire fend les flots. Fendre la foule, l'écarter.

se fendre ​​​ verbe pronominal

(passif) Se couper, se diviser. Le sapin est un bois qui se fend facilement.
S'ouvrir, se couvrir de fentes. ➙ se crevasser, se lézarder.
au figuré Être affligé. Son cœur se fend.
Escrime Porter vivement une jambe loin en avant.
familier Se fendre de, se décider à offrir, à payer. Il s'est fendu d'une bouteille. sans complément Il ne s'est pas fendu, cela n'a pas dû lui coûter cher.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fends

tu fends

il fend / elle fend

nous fendons

vous fendez

ils fendent / elles fendent

imparfait

je fendais

tu fendais

il fendait / elle fendait

nous fendions

vous fendiez

ils fendaient / elles fendaient

passé simple

je fendis

tu fendis

il fendit / elle fendit

nous fendîmes

vous fendîtes

ils fendirent / elles fendirent

futur simple

je fendrai

tu fendras

il fendra / elle fendra

nous fendrons

vous fendrez

ils fendront / elles fendront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ne versez jamais d'eau sur le pare-brise, surtout si elle est chaude : le choc thermique pourrait fendre le verre.Ouest-France, Mickaël LOUÉDEC, 05/02/2018
La construction a nécessité une dizaine de matinées pour couper les baliveaux de châtaigniers, les écorcer, les fendre et les assembler.Ouest-France, 14/04/2018
Pourquoi se fendre aujourd'hui pour un produit qui risque de coûter moins cher demain ?Capital, 03/12/2014, « Baisse des prix : qui va y gagner, qui va… »
Dans des voiturettes de golf, l'équipe a tenté de fendre la foule tant bien que mal alors qu'il s'agit d'une urgence vitale.Ouest-France, Josué JEAN-BART, 12/02/2018
S'ils sont trop sollicités, ils peuvent même se fendre !Ça m'intéresse, 09/11/2019, « Faut-il souffrir pour être belle ? »
Ainsi, l'étymon { b, t } est relié à la matrice { [labial], [coronal] } dont dérive également faraṣa (couper, fendre en deux).Bulletin d'études orientales, 2017, Jean‑Pierre Angoujard (Cairn.info)
Au total, ils ont consacré environ 125 heures pour remettre à neuf cette presse à fendre.Ouest-France, 31/07/2021
Je voudrais un membre énorme, dut-il me fendre et me créver.Alfred de Musset (1810-1857)
Se fendre de déclarations est une chose, mais ce qui nous intéresse, en l'espèce, ce sont des engagements tangibles.Europarl
La peau est ici l'enveloppe à fendre pour trouver le soulagement.Adolescence, 2006, Xavier Pommereau (Cairn.info)
Je voyais du fond de la nef assombrie venir une ombre qui semblait fendre la pierre des cercueils.George Sand (1804-1876)
L'armure ne se laisse pas fendre par les sentiments qui atténuent l'idéal guerrier.Le Carnet PSY, 2017, Florian Houssier (Cairn.info)
En fin de semaine, notre homme devait encore se fendre d'un bilan hebdomadaire d'activité.Capital, 12/10/2010, « Comment survivre à l’enfer du reporting en entreprise »
Entre démonstrations et activités artistiques, la nostalgie devrait fendre certains coeurs.Ouest-France, 22/09/2015
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FENDRE » v. act. & neut.

Couper, diviser en deux ou plusieurs pieces soit en long, soit en large. Fendre avec les coins, avec la hache. il y a des moulins à plusieurs scies qui fendent les poutres pour en faire des ais. il faut attendre que le feu ait fendu cette busche, & nous aurons des tisons. fendre du fer dans une forge. fendre la teste d'un coup de cimeterre. fendre un pourpoint, l'ouvrir par le dos & par les manches.
 
FENDRE, se dit aussi des choses qui s'entrouvrent d'elles-mêmes. La trop grande secheresse fait fendre la terre. il a gelé à pierres fendre. les terrasses se fendent, quand elles ne sont pas assez fortes. c'est la force du bois qui a fait fendre cette poutre.
 
FENDRE, se dit aussi des choses liquides qu'on ne fait que traverser, & qui se remettent aussi-tost en même estat. ce navire fendoit les mers. l'aigle fend les airs d'un vol rapide. j'ay fendu la presse pour arriver jusqu'à l'autel.
 
FENDRE, se dit aussi en parlant des douleurs qui se ressentent en plusieurs parties, comme si on les fendoit. La teste me fend d'une violente migraine. le coeur me fend de pitié, quand je voy ces miserables qui souffrent. le coeur fend de tendresse à un amant auprés de sa maistresse.
 
On dit proverbialement, Fendre un cheveu en deux, pour dire, Faire des divisions trop subtiles. On dit aussi, qu'un homme a la gueule fenduë jusqu'aux oreilles, pour dire, qu'il l'a par trop grande. On dit aussi d'un banqueroutier ou fugitif, qu'il a fendu le vent.
 
FENDU, ÜE. part. & adj. On appelle au triquetrac, Margot la fenduë, une case vuide au milieu de deux autres remplies.
Drôles d'expressions Être au septième ciel Être au septième ciel

Être au septième ciel, ou bien, pour le dire en québécois, être aux oiseaux, c’est être transporté de joie.

21/12/2021