Email catcher

diviser se diviser

Définition

Définition de diviser ​​​ verbe transitif

Séparer (une chose ou un ensemble de choses) en plusieurs parties. ➙ fractionner, fragmenter ; morceler, partager. Diviser une somme en plusieurs parts. Diviser un terrain.
Partager en quantités égales. Diviser un gâteau en six. (passif) Le jour est divisé en 24 heures. Chercher, calculer combien de fois une quantité est contenue dans une autre (➙ division ; dividende, diviseur). Diviser un nombre par quatre (opposé à multiplier).
abstrait Séparer en éléments. On divise le règne animal en classes.
Séparer, semer la discorde, la désunion entre (des personnes, des groupes). ➙ brouiller, désunir, opposer. L'affaire Dreyfus divisa la France. au participe passé Une opinion publique divisée.
sans complément, locution proverbiale Diviser pour régner.

Définition de diviser (se) ​​​ verbe pronominal

Se séparer en parties. L'œuf se divise en cellules. ➙ se scinder, se segmenter. Être séparé en parties. Exposé qui se divise en trois parties. Être divisible.

Conjugaison

Conjugaison du verbe diviser

actif

indicatif
présent

je divise

tu divises

il divise / elle divise

nous divisons

vous divisez

ils divisent / elles divisent

imparfait

je divisais

tu divisais

il divisait / elle divisait

nous divisions

vous divisiez

ils divisaient / elles divisaient

passé simple

je divisai

tu divisas

il divisa / elle divisa

nous divisâmes

vous divisâtes

ils divisèrent / elles divisèrent

futur simple

je diviserai

tu diviseras

il divisera / elle divisera

nous diviserons

vous diviserez

ils diviseront / elles diviseront

Synonymes

Synonymes de divisé, divisée adjectif

discontinu, coupé, interrompu, morcelé

distinct, opposé

Exemples

Phrases avec le mot diviser

Pour cela, il faudrait diviser le gaspillage alimentaire par deux et réduire de moitié notre consommation de viande, de produits laitiers et d'œufs.Ça m'intéresse, 25/11/2021, « Alimentation : les hommes polluent plus que les femmes »
Cela n'a pas de sens : au contraire, par le biais de la coopération, nous aiderons ces pays au lieu de les diviser.Europarl
Reste cependant une question qui continue à diviser la recherche : quelles sont les causes ou les origines du leadership ?Capital, 12/10/2012, « On ne naît pas leader, on le devient ! »
Le tout pour diviser par deux les besoins énergétiques et agir sur le réchauffement climatique.Ouest-France, 30/12/2020
D'abord, diviser les paysans entre les gros et les petits et casser leur unité syndicale.Europarl
Ces derniers peuvent rester tels quels, ou se diviser en d'autres petites méduses qui deviendront adultes.Géo, 08/07/2021, « Méduse : mal-aimée de l'été aux particularités surprenantes »
On peut essentiellement diviser le rapport en trois parties.Europarl
Système de surveillance policière qui consiste à diviser une ville ou un quartier en îlots contrôlés par un îlotier.Ouest-France, 16/04/2016
Si vous ne vous y prêtez pas, on hésitera, on se divisera.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Il reste alors à diviser par deux ce résultat pour déterminer la surface de notre triangle.Ça m'intéresse, 02/03/2022, « Comment faire pour calculer l'aire d'un triangle ? »
Pouvait-il diviser les nobles, se faire un appui parmi eux ?Jules Michelet (1798-1874)
L'institution vient de proposer de diviser par près de deux le prix des coupures de gaz réalisées suite à des factures impayées.Capital, 24/04/2012, « Les coupures de gaz pour impayés coûteront bientôt moins cher »
Est-ce au moment d'attaquer nos ennemis qu'il faut nous diviser ?Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le principe est simple : l'air emprisonné entre les deux ou trois vitres joue le rôle d'isolant et permet de diviser par deux la perte de chaleur d'un simple vitrage.Géo, 30/03/2009, « Isolation : les vitrages isolants »
Nous sommes donc conduits à diviser la somme de 34,150,000 fr.Achille Piron (1798-1865)
Votre dogme impérialiste de « diviser pour mieux régner » est bien connu.Europarl
La question de savoir s'il faut donner ou non une tétine à un bébé peut diviser.Ça m'intéresse, 17/12/2021, « Doudous et tétines : nos enfants s’attachent-ils trop aux objets ? »
Les différences génétiques et morphologiques se seraient ainsi creusées entre les groupes et seraient désormais suffisamment significatives pour les diviser en espèces distinctes.Géo, 10/11/2020, « Les manchots papous ne formeraient pas une mais quatre espèces… »
Pourquoi ne pas diviser ta vie en deux parts ?Charmes Mérouvel (1832-1920)
Pour faire comme ces heureux propriétaires, encore faut-il pouvoir diviser sa résidence.Capital, 18/08/2021, « Malfaçons, entretien, impôts... attention aux surcoûts liés à votre nouvelle… »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DIVISER v. act.

Partager en plusieurs parties. On n'a pû encore trouver le moyen de diviser geometriquement un angle en trois parties égales. Ce pere a divisé son bien en trois portions pour faire un partage entre ses enfants.
 
DIVISER, signifie aussi, Separer, mettre à part. Dieu divisa les eaux des eaux, c'est à dire, separa celles qui sont au dessus du Firmament de celles qui sont au dessous. La riviere se divise en plusieurs bras pour faire des Isles & differentes embouchures. Il ne faut point qu'un esprit se divise, se partage, s'occupe à plusieurs choses.
 
DIVISER, en termes d'Arithmetique est, Découvrir combien de fois une petite somme est contenuë en une plus grande, & ce qui en reste. Si on divise 1550. par 12. le quotient sera 129. & il en restera 2.
 
DIVISER, signifie aussi, Mettre en trouble, en querelle, en partis, en factions. Tout Royaume qui sera divisé en soy sera desolé, dit JESUS-CHRIST. La grande adresse d'un politique est de diviser, de desunir ses ennemis.
 
DIVISÉ, ÉE. part.
 
DIVISÉ, en termes de Blason, se dit de la fasce, de la bande, &c. qui n'ont que la moitié de leur largeur, que l'on appelle fasce ou bande en divise.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.