fourberie

définitions

fourberie ​​​ nom féminin

vieilli Caractère du fourbe. ➙ duplicité, fausseté, hypocrisie.
littéraire Tromperie hypocrite. ➙ ruse, trahison. « Les Fourberies de Scapin » (comédie de Molière).

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle était si peu faite pour le mensonge qu'elle se retrouva, cette scène finie, incapable de même soutenir le remords de cette première fourberie.Paul Bourget (1852-1935)
On eût dit l'honnête homme que la fourberie révolte, que le mensonge met hors de lui.Jules de Gastyne (1847-1920)
Il est des âmes d'hommes viles dont la fourberie, patente aux yeux des autres hommes, échappe étrangement aux femmes qu'elles ensorcellent.Hector Bernier (1886-1947)
Cependant elle la détestait ; la haine s'était accumulée dans son cœur avec la fourberie, et il lui tardait d'être elle-même mariée pour se soustraire à cette dépendance.Louise d'Alq (1840-1910)
En effet, je crois véritablement que nous avons été trop honnêtes, dans le sens où notre position a fondamentalement refusé toute fourberie dans le cadre du mandat de négociation.Europarl
Oui, la nation vous haît, parce qu'elle haît la lâcheté, le mensonge, la fourberie, le parjure, la trahison, la barbarie, et que vous quintessenciez tout cela !Jean Massart (1865-1925)
Songez désormais que jamais la fourberie et l'avidité ne savent s'arrêter à temps, même dans leur propre intérêt.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il ne s'était seulement pas apperçu de mon trouble ; c'est pourquoi je ne saurais le soupçonner de fourberie.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Je laisse aux hommes éclairés à former leur opinion sur cette intrigue, qui ressemble même plutôt à de la fourberie de laquais qu'à de la haute intrigue.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Ce n'est certainement pas un espion, et j'ai beau l'interroger je n'ai rien surpris dans ses réponses qui m'ait pu mettre sur la piste d'une fourberie.Joseph Marmette (1844-1895)
Des ardeurs l'embrasaient souvent : la fourberie et la lâcheté facilement lui inspiraient de chaudes protestations.Hector Bernier (1886-1947)
Ces corps frustes, ces âmes calleuses sont aussi bien partagés que les gens de la ville en cupidité, astuce et fourberie.Léon Gozlan (1803-1866)
La fourberie et la trahison, l'ingratitude et la bassesse intéressée veillent toujours dans les cœurs !Eugène Delacroix (1798-1863)
Mais oui, je commence à le détester, à lire sur son visage du mensonge et de la fourberie...Hector Bernier (1886-1947)
Les vices et les vertus changèrent subitement de nom ; l'emportement fut appelé courage, et la fourberie prudence.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
L'amour découvre toutes ses émotions ; – la haine, l'ambition, la fourberie ne se trahissent que par un sourire amer.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Siècle de fer, d'égoïsme, de lâcheté et de fourberie, où il faut railler ou pleurer sous peine d'être imbécile ou misérable.George Sand (1804-1876)
En effet, vous rencontrerez devant vous, soit un homme loyal et vrai, soit un ennemi traître, un homme qui procédera par la calomnie, par la médisance, par la fourberie.Honoré de Balzac (1799-1850)
Devais-je, d'ailleurs, m'engager dans une fourberie qui devait tôt ou tard se découvrir et me perdre ?Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Il fut entraîné ainsi de la ruse à la fourberie, et ajouta à son nom la seconde des deux taches qui ternissent sa gloire.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOURBERIE » subst. fem.

Action de fourbe, ou coustume qu'on a de tromper, de desguiser. La fourberie est le vice des lasches, des gens de neant.