futé

définitions

futé ​​​ , futée ​​​ adjectif et nom

Qui est plein de finesse, de malice, sait déjouer les pièges. ➙ finaud, malin, rusé.syn., familier fute-fute ​​​ . Ils ne sont pas très futes-futes.
nom C'est une petite futée. —  Un air futé.
familier Qui suppose de la finesse. Un itinéraire futé.

synonymes

futé, futée adjectif

malin, astucieux, débrouillard, déluré, dégourdi, éveillé, fute-fute (familier, souvent au négatif)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il avait l'air futé plutôt que fin, et sournois encore plus que rusé, si bien que son seul aspect devait éveiller toutes sortes de défiances et mettre instinctivement en garde.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le nez futé ne se relevait trop accommodant.Gustave Kahn (1859-1936)
Vite, que je retourne chercher mes gens et mes bagages, pendant que le bonhomme futé préviendra son seigneur que le marché est conclu à n'importe quel prix.Pierre Loti (1850-1923)
Il se croit plus futé que les autres !Hector Bernier (1886-1947)
Tu sais que le notaire est un brave homme, bien futé, qui se connaît en bonnes affaires.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Si je les négligeais, ils étendaient la patte et griffaient la nappe, en allongeant leur museau futé.Paul Bourget (1852-1935)
Alors, il m'a posé respectueusement une foule de questions sur la vie parisienne, en souriant de son sourire à la fois digne, naïf et futé.Jules Legras (1866-1939)
Le gamin avait l'air si futé qu'il fut impossible aux trois amis de saisir le sens de ses paroles.Arsène Houssaye (1815-1896)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FUSTÉ, ÉE » adj.

Qu'on ne trompe pas aisément, qui est fin & adroit, qui entend bien ses interests.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020