éveillé

 

définitions

éveillé ​​​ , éveillée ​​​ adjectif

Qui ne dort pas. Rester éveillé. Un rêve éveillé, que l'on a sans dormir.
(personnes) Plein de vie, de vivacité. Une fillette éveillée. ➙ alerte, dégourdi, déluré, malicieux, vif. Avoir l'œil, l'air éveillé. ➙ futé.
 

synonymes

éveillé, éveillée adjectif

vif, alerte, astucieux, dégourdi, déluré, espiègle, intelligent, malicieux, malin, ouvert, spitant (Belgique), futé (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était au contraire un homme très-éveillé, très au fait, et qui paraissait s'estimer d'autant plus qu'il savait ce dont il était capable....Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Notre hôte étendoit les bras, et avoit l'air de douter s'il rêvoit ou s'il étoit éveillé.Joseph Fiévée (1767-1839)
Le mistral était en colère, et les éclats de sa grande voix m'ont tenu éveillé jusqu'au matin.Alphonse Daudet (1840-1897)
Romain, son homme d'affaires et certain voyageur en vins qui semblait très éveillé, poursuivaient, à voix beaucoup plus basse, la conversation commencée.Jules Janin (1804-1874)
Ce rapport, qui a éveillé des émotions fortes, a été difficile et nous ne sommes pas parvenus à un consensus européen sur le sujet.Europarl
A coup sûr, les paroles du patron avaient éveillé dans leurs âmes un triste souvenir.Ernest Capendu (1826-1868)
Il y avait peu de temps encore qu'il sommeillait, quand il fut éveillé par un bruit qui se fit entendre derrière sa tête.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Lors de ce parcours, de nombreux sceptiques ont certainement éveillé en vous une colère justifiée.Europarl
Il faut que le peuple reste dans le mensonge : voyez comme il est peu éveillé et sauvage !Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
C'est la guerre, assure-t-il, qui l'a transformé, qui a éveillé au fin fond de lui, l'idée qu'il pouvait mourir, sans avoir rien fait, sans rien laisser de durable...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Mais au moment où on le constate, on est justement un homme éveillé, plongé dans le temps des hommes éveillés, on a déserté l'autre temps.Marcel Proust (1871-1922)
Fausta elle-même n'aurait pas dû me dire certaines autres paroles qui ont éveillé mon attention.Michel Zévaco (1860-1918)
Je me rappelle que je me frottai les yeux, je me frappai les poignets contre le cadre en pierre de la fenêtre, pour me convaincre que j'étais éveillé.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il n'a pas été malade, il s'est éveillé dans une fumée étouffante, et il n'a pas eu peur.George Sand (1804-1876)
Il avait peu dormi la nuit précédente : la joie l'avait tenu éveillé pendant les premières heures.Jules Girardin (1832-1888)
Je retourne à mon lit, bien décidé à rester éveillé ; mais le sommeil, naturellement, a bientôt raison de ma volonté.Georges Darien (1862-1921)
Lorsqu'il passait, de trimestre en trimestre chez les patrons de gros numéros pour percevoir les tantièmes convenus, ces négociants payaient de confiance leur éveillé et intelligent rabatteur.Georges Eekhoud (1854-1927)
J'avais entendu le bruit, faible à la vérité, et mon esprit était bien éveillé en moi.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Je me frottai les yeux, et reconnus que je ne dormais plus et que j'étais bien réellement éveillé.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Je pense qu'un sharp mind (un esprit éveillé) – je ne trouve pas de mot allemand pour décrire cela – y a travaillé.Europarl
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Retrouvez ici les mots récemment inclus à notre dictionnaire gratuit Dico en ligne Le Robert - et notamment, les mots de la crise sanitaire du coronavirus. 

10/06/2020