malin

 

définitions

malin ​​​ , maligne ​​​ adjectif et nom

vieux Mauvais, méchant. —  moderne L'esprit malin et nom masculin le malin : Satan. —  Une joie maligne. Prendre un malin plaisir à faire souffrir qqn.
Se dit d'une maladie grave, d'une tumeur, pouvant se généraliser et entraîner la mort (opposé à bénin). Fièvre maligne. Tumeur maligne (➙ cancer).
Qui a de la ruse et de la finesse, pour se divertir aux dépens d'autrui, se tirer d'embarras, réussir. ➙ astucieux, débrouillard, fin, futé, ingénieux, rusé. Jouer au plus malin.
Intelligent. Vous vous croyez malin ! —  nom Une petite maligne. —  Faire le malin : vouloir faire de l'esprit ; faire l'intéressant.
(en attribut) familier Ce n'est pas malin d'avoir fait cela ! ➙ fin, intelligent. —  par antiphrase C'est malin ! Tu peux être fier de toi.
Ce n'est pas bien malin, pas difficile. ➙ compliqué.
 

synonymes

nom

fine mouche, fine guêpe

le Malin

Satan, le Démon, le Diable, Lucifer

faire le malin

fanfaronner, crâner (familier), faire le mariolle (familier), frimer (familier), la ramener (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La vôtre, tenez, à vous qui êtes un malin pourtant, est tout ébaubie de découvrir subito un nouveau point de vue.Daniel Lesueur (1854-1921)
De là, sans doute, la colère des ecclésiastiques contre l'audacieuse prétention de ressembler physiquement à l'esprit malin.Paul Lacroix (1806-1884)
Mais tous s'accordaient à dire que c'était un « malin » qui ferait « son affaire, » et qui la ferait sans passer par la police correctionnelle...Émile Gaboriau (1832-1873)
Eh bien, tu sauras, si t'es si malin, qu'les chasseurs à pied et les chasseurs à cheval, ça fait deux.Henri Barbusse (1873-1935)
Malgré les 24 mois qu'a duré sa gestation, je le trouve plutôt malin, le nouveau-né qui nous est présenté.Europarl
Il est assez malin pour ne pas se laisser prendre au piège ; il se croit bien aussi rusé que le diable, et il ne se trompe guère.George Sand (1804-1876)
Il me contait tout cela si tranquillement, que je sentais que c'était vrai, et que le malin devait avoir quelque truc.Émile Gaboriau (1832-1873)
C'est la seule différence et j'impute cette logique à ton âge, sinon ce n'est pas très malin ce que tu viens de dire.Europarl
Bien malin qui saura quels sont ceux qui étaient là et qui ne sont plus là.Europarl
Bien malin qui pouvait le dire après vingt ans, alors que l'un et l'autre avaient emporté leur secret.Hector Malot (1830-1907)
Heyward avait quelque connaissance des jongleries que pratiquent les charlatans indiens, quand on suppose que le malin esprit s'est emparé de quelqu'un de leur peuplade.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
On se faisait, lui sembla-t-il, un malin plaisir de l'abandonner à lui-même, dût-il se voir enlever avec son détachement par les coureurs ennemis.Paul Adam (1862-1920)
Où donc est-il, le malin qui ose dire qu'un ami à moi est de la police ?...Émile Gaboriau (1832-1873)
Bien malin qui le rattraperait par cette nuit sans lune, où l'on ne voyait rien à dix pas.Jules Verne (1828-1905)
À moins que le cheval ne sache parler, celui qui pourra dire où vous passerez la nuit sera malin.Georges Darien (1862-1921)
Depuis cinq heures du matin nous sommes au travail, et jusqu'à huit heures du soir si tu nous trouves un quart d'heure de liberté, tu seras rudement malin.Georges Darien (1862-1921)
Il ne me disait rien et semblait se faire un malin plaisir de me tenir sous le coup d'une attaque.George Sand (1804-1876)
Vous ayez provoqué l'esprit malin, & lui avez fourni, par une suite d'imprudences, tous les déguisemens dont il avoit besoin pour parvenir à vous tromper & à vous perdre.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
Pour former un garçon et le rendre malin, il n'y a tel que la guerre.Pétrus Borel (1809-1859)
Ça ne lui semblait pas malin de savoir faire un enfant : le mérite, pas vrai ?Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALIN, IGNE » adj. & substantif.

Enclin à faire du mal. Il se dit par excellence du Diable, qui est malin par nature. On l'appelle l'esprit malin, ou absolument le Malin.
 
MALIN, se dit aussi des hommes de mauvais naturel. C'est un homme malin, qui ne cherche qu'à mettre le desordre, la division dans un mesnage, entre les amis. Voilà un trait de satyre, un brocard, qui est bien malin.
 
MALIN, se dit aussi des choses inanimées qui sont nuisibles. Cette peste, cette sterilité vient de quelque maligne influence. Saturne & Mars sont des astres malins. Le quadrat est un aspect malin.
 
On le dit aussi des maladies, & des mauvaises qualitez qui les causent. Le pourpre est une maladie maligne, il court des fievres malignes. Les ulceres malins qui resistent aux remedes, sont fort dangereux. Les poisons, les venins ne tuent que par les qualitez malignes qu'ils contiennent.
 
MALIN, se dit aussi des passions & des mouvements du coeur. Corneille a fait dire à Sabine dans les Horaces :
 
Et si j'ay ressenti dans ses destins contraires
 
Quelque maligne joye en faveur de mes freres.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020