Email catcher

gaillardement

définitions

gaillardement ​​​ adverbe

D'une manière gaillarde ; avec entrain, bonne humeur.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un autre projectile, non moins impudent, souleva puis emporta gaillardement le coin du tablier de l'une des sœurs.Joseph Marmette (1844-1895)
Elle hocha la tête, elle se montrait amère contre la vie, qu'elle acceptait d'habitude si gaillardement, même mauvaise.Émile Zola (1840-1902)
Depuis, ils paradent gaillardement dans la baie et assurent le spectacle sur l'eau.Ouest-France, 22/08/2021
Entourée de sa famille et de ses amis, celle-ci a gaillardement soufflé ses bougies.Ouest-France, 30/11/2019
Alors, il suivit la grand'route, gaillardement, regardant comme une vieille connaissance chaque borne kilométrique.Émile Zola (1840-1902)
Et il partit sans rien vouloir entendre, marchant gaillardement en chantonnant.Hector Malot (1830-1907)
Les flammes du feu de joie, qui a suivi la cérémonie, ont gaillardement bravé la pluie fine qui sévissait sur le site, sur les coups de midi.Ouest-France, 28/09/2017
L'air pince les oreilles, on marche gaillardement dans les sentiers gelés qui sonnent sous les pas avec des bruits d'argent.Émile Zola (1840-1902)
Aussi, comment récompenser ces confesseurs si gaillardement indulgents, ces guides spirituels d'une complaisance si égrillarde ?Eugène Sue (1804-1857)
Il envie ses confrères qui auront à mener gaillardement la bataille du pain.Hector Bernier (1886-1947)
Sa gamme va gaillardement de la haute comédie à la farce.Victor Hugo (1802-1885)
Il s'était gaillardement évadé d'une imprimerie pour courir à la frontière, mais non pas à la frontière espagnole.Amédée Delorme (1850-1936)
Sur les sentiers ploerinois, les deux ados ont roulé gaillardement sur 36 km.Ouest-France, 30/10/2017
Elle commençait gaillardement ; il ne se doutait pas de son sort.Paul Féval (1816-1887)
Il serra gaillardement la main de la comtesse et se dirigea vers la porte.Paul Féval (1816-1887)
Comme si les catastrophes naturelles à répétition sur le globe ne suffisaient pas, les hommes en rajoutent gaillardement.Ouest-France, François Régis HUTIN, 16/09/2017
Du coup, les acteurs et les promoteurs du numérique à l'angevine remettent ça gaillardement.Ouest-France, 08/06/2018
Le mieux, vois-tu, pour travailler gaillardement, c'est de n'attendre ni bonne foi ni justice.Émile Zola (1840-1902)
Je commence à me traîner assez gaillardement dans les allées.Edmond About (1828-1885)
Ce qui n'empêche pas un nombre important d'automobilistes de l'emprunter gaillardement.Ouest-France, 13/01/2018
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GAILLARDEMENT » adv.

Alaigrement, d'une maniere gaillarde & legere, ou de bonne volonté. Quand on veut faire plaisir, il le faut faire gaillardement & de bon coeur. il luy a respondu gaillardement, c'est à dire, cavalierement, brusquement.
Le français des régions Millard ou flognarde ? Millard ou flognarde ?

Le millard – aussi orthographié milliard ou milhard – est une spécialité sucrée auvergnate qui consiste en une préparation à base de pâte à crêpes...

Mathieu Avanzi et Jean Mathat-Christol 28/10/2021