gaillardement

 

définitions

gaillardement ​​​ adverbe

D'une manière gaillarde ; avec entrain, bonne humeur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle hocha la tête, elle se montrait amère contre la vie, qu'elle acceptait d'habitude si gaillardement, même mauvaise.Émile Zola (1840-1902)
Les bottines lui allaient à ravir, elle écoutait avec une joie d'enfant les petits talons taper gaillardement sur les dalles.Émile Zola (1840-1902)
Buguet fut heureux de se trouver tout près de la figure au clair regard, au chapeau gaillardement posé sur l'oreille gauche.Eugène Demolder (1862-1919)
Après que tous deux eurent satisfaction, je repris le chemin par où j'étais venu, et je m'en retournai gaillardement à la maison.Romain Rolland (1866-1944)
Sous prétexte que la marmite a disparu, vous jetez gaillardement un seau d'eau dans le feu, et têtue, loin d'avouer votre maladresse, vous vous en prenez aux autres, à moi-même.Jules Renard (1864-1910)
Le postillon fit claquer gaillardement son fouet et tâcha de brûler, comme on dit, l'anguleux pavé de la capitale bretonne.Paul Féval (1816-1887)
L'air pince les oreilles, on marche gaillardement dans les sentiers gelés qui sonnent sous les pas avec des bruits d'argent.Émile Zola (1840-1902)
Et puis, dans la vieille fosse, il y avait des coins sonores, des échos joyeux qui vous renvoyaient gaillardement vos chansons, tandis que là-haut !...Jules Verne (1828-1905)
Il s'était gaillardement évadé d'une imprimerie pour courir à la frontière, mais non pas à la frontière espagnole.Amédée Delorme (1850-1936)
Ce grand corps maigre et osseux boitait gaillardement, buvait sec et riait haut, à la barbe de la vieillesse.Edmond About (1828-1885)
De ton amitié, le contraire m'eût étonné, mais tu vois que je supporte assez gaillardement la situation...Jules Lermina (1839-1915)
A la fin de ma première année de droit, je subis assez gaillardement l'épreuve de l'examen.Léon de Tinseau (1842-1921)
On repartit comme si on eût bu un coup de vin, plus gaillardement et plus vivement.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il paraît assez gai de caractère, porte gaillardement ses quarante-quatre ans ; il semble plus jeune qu'il n'est, et on lui donnerait à peine trente-six ou trente-sept ans.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
Jérôme embrassa gaillardement son neveu, auquel il reconnut tout de suite un air de famille.Amédée Achard (1814-1875)
Aussi-tôt que nous fûmes à terre, nous courûmes à sa rencontre, & fûmes bien-aise de le voir venir gaillardement.Simon Tyssot de Patot (1655-1727)
C'est aux rois à mettre un frein à ce faux-honneur, en punissant gaillardement les délinquans, et n'y aura sédition pour ce.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Le poëte échappa ainsi au supplice de la corde, et retourna gaillardement aux tavernes et aux filles.Paul Lacroix (1806-1884)
Aussi, comment récompenser ces confesseurs si gaillardement indulgents, ces guides spirituels d'une complaisance si égrillarde ?Eugène Sue (1804-1857)
Un autre projectile, non moins impudent, souleva puis emporta gaillardement le coin du tablier de l'une des sœurs.Joseph Marmette (1844-1895)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GAILLARDEMENT » adv.

Alaigrement, d'une maniere gaillarde & legere, ou de bonne volonté. Quand on veut faire plaisir, il le faut faire gaillardement & de bon coeur. il luy a respondu gaillardement, c'est à dire, cavalierement, brusquement.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020