Email catcher

gaine

définitions

gaine ​​​ nom féminin

Enveloppe ayant la forme de l'objet qu'elle protège. ➙ étui, fourreau. La gaine d'un pistolet (➙ dégainer).
Ce qui enserre (comme une gaine).
spécialement Sous-vêtement féminin en tissu élastique enserrant les hanches et la taille. ➙ corset.
Support (d'une statue) plus étroit à la base.
Anatomie Enveloppe protectrice.
Technique Conduit à usages variés (protection, évacuation…). Gaine d'aération.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'écoutais le bruit de l'horloge comtoise posée à terre dans sa gaine, et dont le balancier de cuivre passait et repassait par la lucarne ronde découpée au milieu du bois.Paul Bourget (1852-1935)
La sclérose en plaques est actuellement une maladie incurable, due à un système immunitaire déficient, qui provoque des dommages au niveau de la gaine de myéline.Europarl
L'homme blanc sembla vouloir se conformer à leurs usages, et, remettant son couteau dans sa gaine, il observa la même réserve.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Pourtant j'eus soin de tirer mon revolver de sa gaine, un gros revolver à longue portée, et je le posai à côté de mon lit.Maurice Leblanc (1864-1941)
Sa jambe rose sort de la gaine de soie mauve, et le pied mignon se pose sur le tapis.Guy de Maupassant (1850-1893)
Comme si l'âme qui ne se ride pas, elle, l'esprit qui ne vieillit pas, lui, n'étaient pas plus nécessaires au bonheur que leur misérable gaine !...Raymond Auzias-Turenne (1861-1940)
Harry, plus défiant à mesure qu'il descendait, avait tiré le couteau de sa gaine, et il le tenait de sa main droite.Jules Verne (1828-1905)
Elle prend un livre vêtu d'une gaine de soie brochée, un des romans cités ci-dessus, et fait semblant de lire.Paul Bourget (1852-1935)
Fuis aussi certains personnages qu'on nomme cuisiniers et marmitons ; tu les reconnaîtras à leur bonnet blanc, à leur tablier retroussé et à la gaine qu'ils portent au côté.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Il ne voyait qu'une sorte de rotondité, sur laquelle était tendue comme une gaine de drap noir.Jules Lermina (1839-1915)
Un poignard est une curiosité que l'on y suspend à un clou doré, que l'on pare d'une jolie gaine.Honoré de Balzac (1799-1850)
Tirant un couteau d'une gaine de cuir, suspendue à sa ceinture, il se rua sur l'ours avec frénésie et se prit à lui cribler les flancs de blessures profondes.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Malgré le calme du soir, on n'entendait que des bourdonnements alternés et le grincement régulier de la gaine de cuir où s'enfonçait la jambe coupée.René Bazin (1853-1932)
L'autre, sans répondre, chercha sournoisement à sa ceinture, dans la gaine de cuir, un de ces couteaux de marin qui ne se ferment pas.Jean Aicard (1848-1921)
Les imprécations, les menaces furent échangées ; les couteaux brillèrent hors de la gaine, et les pistolets craquèrent.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Quelques-uns s'étaient débarrassés de cette gaine torturante et marchaient pieds nus, avec leurs lourdes chaussures pendues à l'épaule.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
De chaque côté de cette selle est une gaine ouverte destinée à recevoir les jambes.Claude-François de Méneval (1778-1850)
Aucun bruit ne leur arrivait que celui de la grande horloge posée dans sa gaine d'acajou marqueté.Paul Bourget (1852-1935)
L'horloge avec son cadran vide, l'horloge qui avait vu tant d'effrayantes choses, l'horloge pleurait dans sa gaine de bois...Maurice Level (1875-1926)
Pendant un an, elle se sentirait vieillir jour par jour, heure par heure, minute par minute, sous cette gaine de crêpe !Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GAINE » s. f.

Estuy d'un couteau. Il se disoit autrefois des espées, au lieu qu'on dit maintenant fourreau, dont viennent les composez desgainer, rengainer ; & on appelloit aussi Traisne-gaines, ceux qu'on nomme encore, Traisneurs d'espée, faineans, batteurs de pavé. Maintenant il se dit seulement des estuis des couteaux, ou de quelques autres menus ferrements. Ce mot vient du Latin vagina, selon Menage. Dans la basse Latinité on a dit gaina. Cambden le derive de l'Anglois gwain.
 
On dit en proverbe, Qui frappera du couteau, mourra de la gaine, pour exprimer cette pensée de l'Evangile, Omnis enim qui acceperit gladium, gladio peribit. Les gaines doivent estre commencées de cuir & encharcées de cuir de veau, & couvertes de veau, suivant les statuts du mestier.
 
GAINE, en termes d'Architecture, se dit de la partie inferieure d'un terme, parce qu'il semble sortir d'une gaine.
Vidéos Le mystère des cinq terres Le mystère des cinq terres

Vous aimez explorer la France ? Vous aimez enquêter ? Vous allez adorer Le mystère des cinq terres 

22/10/2021