étui

définitions

étui ​​​ nom masculin

Enveloppe, le plus souvent rigide, adaptée à l'objet qu'elle doit contenir. ➙ gaine, porte-. L'étui d'une arme blanche. ➙ fourreau. Étui à lunettes ; à violon.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je lui en donnai un rouleau de papier garni, avec un étui d'éguilles, & un dez d'argent.Abbé Prévost (1697-1763)
Je lui fis signe que c'était assez d'éloquence, et je remis avec humeur mon instrument dans son étui.George Sand (1804-1876)
Au printemps dernier, j'ai pu voir un papillon sortant de sa chrysalide comme de l'étui d'un éventail.André Lemoyne (1822-1907)
Il était beaucoup plus volumineux que les trois autres, et au toucher, il paraissait renfermer autre chose que des lettres, – une boîte, un étui.Hector Malot (1830-1907)
Cet étui à kohol était un des objets de toilette le plus répandu, le seul peut-être dont l'usage fût commun à toutes les classes de la société.Gaston Maspero (1846-1916)
Marie avait des sels ; elle les tira d'un petit étui de cuir dont je remarquai l'élégance.René Boylesve (1867-1926)
En tout cas, il prit une douzaine d'arbustes qui furent soigneusement enveloppés d'un étui de paille et placés dans un coin du projectile.Jules Verne (1828-1905)
En ouvrant cet étui, on voit qu'il est formé de deux couches étroitement appliquées l'une contre l'autre, mais séparables sans difficulté.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Un rayon de soleil, se glissant entre les branches, vint frapper l'étui, dont le métal poli s'alluma comme un miroir.Jules Verne (1828-1905)
Torrès regarda une dernière fois le papier jauni, et, après l'avoir plié avec soin, il le serra dans un solide étui de cuivre, qui lui servait aussi de porte-monnaie.Jules Verne (1828-1905)
Ils lui montrèrent leurs cartes de libération, qui ne les quittaient jamais et qui étaient soigneusement enfermées dans un étui.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
L'un fait inventaire de ce qu'il a perdu, comme son étui, sa tasse, son buffle, son caudebec.Madame de Sévigné (1626-1696)
Mais ce qui le fit bondir, c'est l'idée que l'étui renfermait ce document, dont la perte, irréparable pour lui, entraînerait celle de toutes ses espérances.Jules Verne (1828-1905)
Dans l'étui-musette : 1 quart, 1 cuillère, le pain et la partie des vivres du jour non consommée, puis une boisson préparée dans le petit bidon.Félix Chapuis (1853-?)
Avec de l'argent, je me fusse assez peu inquiété de l'ordonnance ; mais mon étui ne contenait que quelques pièces d'or, et je craignais, en les changeant, de donner l'éveil.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Et, maintenant, n'y recueillerait-on pas d'autres objets que le coquemar, la tasse, l'étui à lunettes, la hachette, la boîte du carnet que les deux amis venaient de ramasser ?Jules Verne (1828-1905)
Le second est un petit étui de jade vert émeraude, percé de deux ouvertures dans le fond, et portant une inscription sur son couvercle.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Sans faire donc aucun mouvement qui décelât sa pensée, il s'assit, tira sa jumelle de son étui, et lorgna d'un autre côté.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ne pouvant la mettre dans un étui qui aurait tenu trop de place, on la suspendit au-dessus de nos têtes.Louise Fusil (1771?-1848)
C'est le cercueil d'un évêque qui ne devait pas avoir plus de quatre pieds de haut, à en juger par son étui.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTUY » s. m.

Espece de boëte qui sert à mettre, à porter, à conserver quelque chose. On fait des estuis de cuir pour des calices & de la vaisselle d'argent, des estuis de bois pour des chapeaux, des estuis de carte pour des manchons. Un estuy à lunettes. Un estuy de poche pour des outils de Chirurgien. Un estuy de Fauconnier. Un estuy de Damasquineur, &c. Quand on parle absolument d'estuy, on entend des ciseaux & un poinçon avec leur estuy de poche. Ce mot vient de theca, selon Nicod.
 
On dit proverbialement d'un homme fort laid, que c'est un visage à estuy.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 8 : Prison, les mots font le mur

De plus en plus éloignées des centres-villes, les prisons échappent à nos regards, et à nos oreilles.

Laélia Véron 01/07/2021