galanterie

 

définitions

galanterie ​​​ nom féminin

Courtoisie empressée auprès des femmes. La vieille galanterie française.
Propos flatteur adressé à une femme. Débiter des galanteries.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La galanterie est si bien un de leurs plus constants et essentiels soucis qu'ils ne parlent guère d'autre chose.Louis Maigron (1866-1954)
Le jour où cette hypothèse menacerait de devenir réalité, on verrait alors ce qui subsisterait de la légendaire galanterie française.Paul Flat (1865-1918)
L'adversaire du jeune ministre serait probablement l'employé qu'il avait destitué par économie et remplacé par galanterie.Pamphile Le May (1837-1918)
La première se tenait les côtes, se pâmait ; la seconde jugea convenable de se tortiller sur sa chaise, et, par galanterie, ces messieurs accompagnèrent ces dames.Paul de Kock (1793-1871)
Je sais que les jeunes personnes sont disposées à mésinterpréter l'insignifiante galanterie des gens du monde.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Je ne m'en étonne pas, car presque partout ailleurs elles sont comme enfermées, et ne peuvent pas faire galanterie, puisqu'elles ne voient point d'hommes.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Seulement la grande passion qui l'a entraîné vers moi jadis est éteinte, et une sorte de galanterie respectueuse l'a remplacée.Paul Féval (1816-1887)
Si j'avais pu m'en tenir toujours à la froide galanterie, je n'aurais pas tant souffert ; je n'aurais pas perdu deux mille sequins, et deux notes dans le haut.George Sand (1804-1876)
Ce n'était pas seulement le ton d'une galanterie soldatesque qui prévalait alors, c'était aussi la rudesse du langage ordinaire.Clarisse Bader (1840-1902)
Il faut avoir beaucoup de galanterie et d'esprit pour les entreprendre, et pour qu'une dame veuille vous accepter, car elles sont fort délicates.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Ce fut un trait de galanterie dont on lui sut généralement un gré infini, parce qu'il s'y mêlait un sentiment de bonté touchante.Louis Constant Wairy (1778-1845)
C'était la première fois que leur ami hasardait quelque chose qui ressemblât à une galanterie ; elle en conçut plus de tristesse que de joie.Louis Ulbach (1822-1889)
Il y arrive les aventures les plus singulières en fait de vol et de galanterie.Théophile Lavallée (1804-1867)
Étiennette jouait son rôle avec une habileté extrême et passait véritablement pour inconsolable dans le monde de la galanterie.Georges Ohnet (1848-1918)
Je n'aurois jamais espéré d'un homme de sa robe une galanterie semblable à celle qu'il me fit la premiére fois que nous nous vimes.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
Il avoit de l'esprit, de la galanterie, et, sans aucune étude ni beaucoup de culture, assez de talent pour les vers.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Libertins près des femmes, du moins ils se mettaient en frais de soins et de galanterie.Jules Michelet (1798-1874)
On peut trouver des femmes qui n'ont jamais fait de galanterie ; mais il est rare d'en trouver qui n'en aient jamais fait qu'une.François de La Rochefoucauld (1613-1680)
Les beaux garçons seront enrôlés de préférence, le régiment des gardes-françaises ayant à cœur de soutenir sa belle réputation de galanterie.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Cette aventure me confirma davantage dans mon opinion, déjà bien arrêtée, de ma nullité flagrante en galanterie.Charles Des Écores (1852-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GALANTERIE » subst. fem.

Ce qui est galant ; & se dit des actions & des choses. La galanterie est naturelle à cet homme-là. cet amant a envoyé cent galanteries à son accordée. voilà un beau trait de galanterie. les lettres de cet Auteur ne contiennent qu'une fausse galanterie.
 
GALANTERIE, se dit aussi de l'attache qu'on a à courtiser les Dames. Il se prend en bonne & en mauvaise part. Il y a galanterie ouverte entre ces deux personnes ; leur commerce ne passe point l'honneste galanterie.
 
On dit aussi, qu'un homme a gagné quelque galanterie avec une femme, pour dire, quelque petite faveur de Venus qui demande des remedes.
 
On dit aussi figurément & avec hyperbole, Cette affaire-là n'est qu'une pure galanterie, pour dire, Ce n'est pas une chose de consequence.
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020