glorieux

 

définitions

glorieux ​​​ , glorieuse ​​​ adjectif

(choses) Qui procure de la gloire ou qui est plein de gloire. ➙ célèbre, fameux, illustre, mémorable. Glorieux exploits. Mort glorieuse. —  Journée glorieuse. —  familier Ce n'est pas très glorieux, c'est médiocre.
Qui s'est acquis de la gloire (surtout militaire).
vieilli, péjoratif Être glorieux de qqch., en tirer vanité (➙ gloriole).
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'étaient deux glorieux hommes de guerre, et nul ne sait le secret de leur conscience...Paul Féval (1816-1887)
Il fut glorieux de susciter une telle sympathie, celle du colonel venu lui apporter, en tenue, ce document, de manière officielle, avec les galons, le sabre, les épaulettes.Paul Adam (1862-1920)
Un souffle si doux nous venait de la mer que je n'éprouvais plus le besoin de faire le glorieux et parlais simplement.Jules Renard (1864-1910)
Pourquoi ne pas espérer encore, lorsque le passé glorieux chantait toujours si haut dans sa mémoire ?Émile Zola (1840-1902)
Nous avons déjà vu de nombreux exemples peu glorieux de ce genre de conflit dans un passé récent.Europarl
Rassasiée de gloire militaire, la grande nation n'avait point encore à demander de nobles consolations au développement, non moins glorieux, des forces morales.Alexandre Vinet (1797-1847)
André est si glorieux d'être père qu'il ne parle plus d'autre, chose ; il fait mille beaux projets d'éducation pour monsieur son héritier.George Sand (1804-1876)
Si, lorsque cette poussière sera retournée à la poussière, mon ame s'envole sur des ailes aériennes, comme ton nom glorieux et adoré inspirera sa faible voix !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Cette éclatante démarche du plus implacable ennemi de notre république, avait quelque chose de glorieux pour elle.Adolphe Thiers (1797-1877)
Pas de restriction à la louange, une large sympathie embrassant tous les traits du modèle et couronnant son front d'un nimbe glorieux.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Et le vétéran qui se croit reconnu de son empereur, se grandit tout glorieux au milieu de ses compagnons moins anciens, qui l'envient.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Cette réserve faite, et faite en toute sévérité, il nous est impossible de ne pas admirer, qu'ils réussissent ou non, les glorieux combattants de l'avenir, les confesseurs de l'utopie.Victor Hugo (1802-1885)
Il est très glorieux, je suis sûre, de pouvoir dire qu'il nous a rendu service.George Sand (1804-1876)
Il avait encore, ce qui est plus rare et bien autrement glorieux, une réputation inattaquable et bien méritée d'intégrité et d'honneur.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ils retrouvaient là leurs traditions, leurs plus glorieux souvenirs, une hospitalité héréditaire, une entière liberté d'esprit et de conversation.François Guizot (1787-1874)
L'inintelligence est ici complète et le facile triomphe contre des chimères ainsi forgées de toutes pièces, bien peu glorieux.Albert Farges (1848-1926)
Avec ma voix et ma solennité des grands jours, je te rappelle dans mes foyers déserts, glorieux espoir.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Nous l'avons vue entière et fendue de haut en bas par une grande lézarde garnie de lierre ; monument glorieux pour le pays, et superbe pour les peintres.George Sand (1804-1876)
Encore quelques années et c'était d'une fortune, c'était d'un nom glorieux qu'héritaient ses enfants, tandis qu'il ne leur avait laissé que ce qu'il avait toujours eu : la misère.Hector Malot (1830-1907)
Brantôme dit avec raison que ces femmes eussent mieux fait de se servir de leur pouvoir pour envoyer leurs chevaliers sur un glorieux champ de bataille.Clarisse Bader (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLORIEUX, EUSE » adj.

Qui est dans la gloire celeste, qui jouït de la beatitude éternelle. La glorieuse Vierge Marie. les corps glorieux ne sont plus sujets aux infirmitez humaines.
 
GLORIEUX, est aussi celuy qui a acquis de la gloire par son merite, par son sçavoir, par sa vertu, ou de ce qui donne de la gloire. Le Roy a fait plusieurs actions glorieuses. cet Auteur est bien glorieux d'avoir fait un si bel Ouvrage. Il est mort au lict d'honneur, d'une mort glorieuse, d'une blessure glorieuse.
 
GLORIEUX, se dit aussi d'un orgueilleux, d'un homme qui a trop de vanité. En ce sens on dit proverbialement, qu'il fait bon battre glorieux, car il ne s'en vante pas.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020