hanter

 

définitions

hanter ​​​ verbe transitif

littéraire Fréquenter (un lieu) d'une manière habituelle. Hanter les tripots.
(esprits, fantômes) Fréquenter (un lieu). On dit qu'un revenant hante le château. —  au participe passé Maison hantée ​​​ .
au figuré Habiter l'esprit de (qqn) en tourmentant. ➙ obséder, poursuivre. Ce souvenir le hante.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je hante

tu hantes

il hante / elle hante

nous hantons

vous hantez

ils hantent / elles hantent

imparfait

je hantais

tu hantais

il hantait / elle hantait

nous hantions

vous hantiez

ils hantaient / elles hantaient

passé simple

je hantai

tu hantas

il hanta / elle hanta

nous hantâmes

vous hantâtes

ils hantèrent / elles hantèrent

futur simple

je hanterai

tu hanteras

il hantera / elle hantera

nous hanterons

vous hanterez

ils hanteront / elles hanteront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Avant d'entrer dans l'explication de mon rapport, je voudrais commencer par une question qui ne cesse de me hanter.Europarl
Est-ce que, depuis l'automne, à certaines heures, la même question lâche ne venait pas hanter son âme, troublée elle ne discernait pas par quoi...Henri Ardel (1863-1938)
D'ailleurs, il étoit tellement plongé dans toutes sortes de débauches, que les honnêtes gens ne le vouloient pas hanter.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Voilà ici un autre problème fondamental qui va nous hanter pendant des années : le conflit entre les différents droits des différents groupes.Europarl
Parfois encore, les djenouns viennent hanter ces cavernes ; la nuit, on les entend qui mêlent leur cri strident aux clameurs de la tempête déchaînée.Joseph Vilbort (1829-1911)
La plupart des chasseurs indigènes ont coutume de brûler les moustaches du tigre pour empêcher son fantôme de les hanter.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Cette rencontre me fit penser que d'autres animaux, plus redoutables, devaient hanter ces fonds obscurs, et que mon scaphandre ne me protégerait pas contre leurs attaques.Jules Verne (1828-1905)
La jeune fille était énergique, ses habitudes étaient austères, et elle ne s'effrayait pas de la pauvreté qui allait peut-être hanter cette demeure.M. Maryan (1847-1927)
Et, chose étrange, ce fut ce rêve qui, à son réveil, persista à hanter sa pensée.M. Maryan (1847-1927)
Ce fut surtout à la fin de l'automne, pendant les longues soirées et les jours brumeux, que la mélancolie se mit à hanter l'atelier.André Theuriet (1833-1907)
Le fait que ces technologies ne font l’objet d’aucune restriction pourrait revenir nous hanter.Europarl
Bien que je m'efforçasse de me rassurer complètement, une crainte finit cependant par me hanter et par s'incruster dans ma cervelle avec l'obstination d'une idée fixe.Arnould Galopin (1863-1934)
Ces miracles, qui revenaient sans cesse, finissaient par les hanter d'une joie énorme et surnaturelle.Émile Zola (1840-1902)
Encore un hôte terrible ; encore un esprit bien digne de hanter ce palais, et de se reposer au sommet de ses tours !Astolphe de Custine (1790-1857)
Mais, au fond, le contraste était frappant ; il était pénible de songer qu'une si aimable enfant se trouvait condamnée à hanter pareille demeure.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Il rêvait autre chose et se laissait hanter par une belle et vague chimère, irréductible en projets de loi, et qui le dégoûtait de la réalité.Alphonse Aulard (1849-1928)
Néanmoins, l'héritage des années où les déchets étaient tout simplement déversés est présent jusqu'à nos jours, et revient parfois nous hanter, souvent avec des conséquences graves.Europarl
Cependant, l'héritage des années où les substances étaient simplement immergées demeure et revient parfois nous hanter, avec des conséquences graves.Europarl
Nous savons que les questions liées à ce domaine de média et de communication ne feront que prendre de l'ampleur et continueront à nous hanter.Europarl
Il était tout à ses pensées, aux pensées dont nous avons indiqué la nature, et qui continuaient à hanter son esprit.Jules de Gastyne (1847-1920)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HANTER » v. act.

Estre souvent en la compagnie de quelqu'un, soit qu'on luy fasse des visites, soit qu'on reçoive les siennes. On juge des moeurs des hommes suivant les bonnes ou mauvaises compagnies qu'ils hantent. Ce mot vient du Latin habitare, selon Menage. D'autres le derivent de l'Allemand hantieren, qui signifie la même chose.
 
HANTER, se dit aussi des lieux où on va ordinairement. Il hante la Cour. les devots hantent les Eglises, dans les Couvents. les desbauchez hantent les cabarets. les Advocats hantent le Barreau. les Marchands hantent les Foires. il ne hante qu'en bon lieu.
 
HANTÉ, ÉE. part. & adj.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020