tourmenter

 

définitions

se tourmenter ​​​ verbe pronominal réfléchi

Se faire des soucis, éprouver de l'inquiétude, de l'angoisse. ➙ s'inquiéter, se tracasser.

tourmenter ​​​ verbe transitif

Affliger de souffrances physiques ou morales ; faire vivre dans l'angoisse. Il tourmente toute sa famille.
(sujet : chose) Faire souffrir ; préoccuper en angoissant. Des préoccupations, des remords le tourmentent. ➙ obséder, torturer.
 

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je me tourmente

tu te tourmentes

il se tourmente / elle se tourmente

nous nous tourmentons

vous vous tourmentez

ils se tourmentent / elles se tourmentent

imparfait

je me tourmentais

tu te tourmentais

il se tourmentait / elle se tourmentait

nous nous tourmentions

vous vous tourmentiez

ils se tourmentaient / elles se tourmentaient

passé simple

je me tourmentai

tu te tourmentas

il se tourmenta / elle se tourmenta

nous nous tourmentâmes

vous vous tourmentâtes

ils se tourmentèrent / elles se tourmentèrent

futur simple

je me tourmenterai

tu te tourmenteras

il se tourmentera / elle se tourmentera

nous nous tourmenterons

vous vous tourmenterez

ils se tourmenteront / elles se tourmenteront

actif

indicatif

présent

je tourmente

tu tourmentes

il tourmente / elle tourmente

nous tourmentons

vous tourmentez

ils tourmentent / elles tourmentent

imparfait

je tourmentais

tu tourmentais

il tourmentait / elle tourmentait

nous tourmentions

vous tourmentiez

ils tourmentaient / elles tourmentaient

passé simple

je tourmentai

tu tourmentas

il tourmenta / elle tourmenta

nous tourmentâmes

vous tourmentâtes

ils tourmentèrent / elles tourmentèrent

futur simple

je tourmenterai

tu tourmenteras

il tourmentera / elle tourmentera

nous tourmenterons

vous tourmenterez

ils tourmenteront / elles tourmenteront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je commençais à m'en tourmenter lorsqu'on me remit une boîte où je trouvai des témoignages et des preuves que son cœur me restait, et que sa constante amitié m'était garantie.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Vous avez compris tout de suite que je n'étais pas bon à grand'chose et qu'il valait mieux ne pas me tourmenter.Anatole France (1844-1924)
Le lendemain, – c'était la veille du départ – tandis qu'achevant ses préparatifs, elle recommençait de se tourmenter, une singulière visite vint ajouter à ses inquiétudes, en les lui rendant plus claires.Romain Rolland (1866-1944)
La police a besoin d'être éclairée pour atteindre les vrais coupables, et pour ne pas tourmenter les innocents.Sophie Gay (1776-1852)
Lucien envoyait ses articles aux journaux ; mais comme il ne pouvait pas aller dans les bureaux pour tourmenter les rédacteurs en chef, les articles ne paraissaient pas.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ses atomes s'efforcent avec rage de séparer leur agglomération pour aller tourmenter l'humanité ; mais, la cohésion résiste dans sa dureté.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Dans les mauvaises années, loin de tourmenter ses vasseaux, le marquis leur remettait leurs fermages et leur venait encore en aide.Ernest Capendu (1826-1868)
Si l'un d'eux dérangeait quelque chose à ce que je crois devoir faire pour cet enfant (il désigna sa filleule), je reviendrais de l'autre monde pour les tourmenter !Honoré de Balzac (1799-1850)
Votre caractère est tel, que vous serez heureuse partout ; je ne vous ai jamais fait de mal, ne vous opiniâtrez donc pas à me tourmenter.Eugène Sue (1804-1857)
On dit qu'ils seront fricassés ; ça ne les empêche pas d'être jolis et de ne pas se tourmenter.George Sand (1804-1876)
Le comte était comme tous les jaloux, qui ne croient pas que le reste de l'humanité puisse être préoccupée d'autre chose que de les tourmenter.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle devait croire qu'il avait raison et voyait clair dans son état ; pourtant elle ne pouvait pas ne pas se tourmenter.Hector Malot (1830-1907)
Il comprit enfin qu'il n'avait pas le droit de tourmenter tout le monde comme il l'avait fait jusqu'alors.Zulma Carraud (1796-1889)
Je n'irai bien sûr pas, dans un jour pareil, vous tourmenter encore avec mes misères.Émile Zola (1840-1902)
Mais, quand elle l'ouvre, il en sort toute sorte de lutins qui se mettent à la tourmenter.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Et toi, au lieu de me répondre, au lieu de m'aider, tu n'as d'autre soin que de me tourmenter davantage ...André Beaunier (1869-1925)
Je suis bien résolu à ne plus me tourmenter, je ne cours plus après la fortune, je l'attends dans mon lit.Hector Berlioz (1803-1869)
Il sentit tout d'un coup que c'est si doux d'être aimé, qu'il faut vite en faire autant et ne point se tourmenter d'autre chose au monde.George Sand (1804-1876)
Vous prenez autant de soin pour vous tourmenter que j'en prends pour vous procurer du repos.Bussy-Rabutin (1618-1693)
La haine publique croissoit sans cesse contre eux par l'effet de ces tracasseries financières, et cependant insuffisantes, dont ils ne cessoient de tourmenter la nation.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOURMENTER » v. act.

Faire souffrir des douleurs, des tourments. Les Diables tourmentent cruellement les damnez. Les trenchées tourmentent cruellement une femme qui accouche. Ce criminel a esté bien tourmenté à la question. Les chevaux en esté sont fort tourmentés par les mouches.
 
TOURMENTER, se dit aussi du bois, lors qu'il se dejette, qu'il se gerce : ce qui luy arrive, quand il se seche ; & l'on dit alors qu'il se tourmente. Les Peintres disent aussi, qu'ils tourmentent les couleurs, lors qu'ils les manient trop, qu'ils les chargent ou les rechargent.
 
TOURMENTER, se dit figurément en choses morales, de ce qui afflige l'esprit, qui luy donne de la peine. Un criminel est fort tourmenté par le remords de sa conscience. Les chicaneurs sont nez pour tourmenter les gens, pour les faire enrager. Cette veuve se tourmente inutilement en pleurant la mort de son mari.
 
TOURMENTER, se dit souvent avec le pronom personnel ; & alors il signifie, S'empresser, s'agiter, se donner de la peine & de la fatigue. Ce Predicateur se tourmente trop dans sa chaise, & s'émeut trop, il fait trop de gestes. Cet avare se tourmente, il se tuë le coeur & le corps pour gagner du bien pour des ingrats. Cet Auteur s'est bien tourmenté l'esprit à la recherche de ces antiquités. C'est un homme inquiet qui ne peut vivre en repos, il faut qu'il se tourmente, & qu'il tourmente les autres. Il faut abaisser les voiles, quand le vaisseau se tourmente trop.
 
TOURMENTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Vidéos La redingote, par Karim Duval La redingote, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020