Email catcher

se tourmenter tourmenter

Définition

Définition de se tourmenter ​​​ verbe pronominal réfléchi

Se faire des soucis, éprouver de l'inquiétude, de l'angoisse. ➙ s'inquiéter, se tracasser.

Définition de tourmenter ​​​ verbe transitif

Affliger de souffrances physiques ou morales ; faire vivre dans l'angoisse. Il tourmente toute sa famille.
(sujet : chose) Faire souffrir ; préoccuper en angoissant. Des préoccupations, des remords le tourmentent. ➙ obséder, torturer.

Conjugaison

Conjugaison du verbe tourmenter (se)

pronominal

indicatif
présent

je me tourmente

tu te tourmentes

il se tourmente / elle se tourmente

nous nous tourmentons

vous vous tourmentez

ils se tourmentent / elles se tourmentent

imparfait

je me tourmentais

tu te tourmentais

il se tourmentait / elle se tourmentait

nous nous tourmentions

vous vous tourmentiez

ils se tourmentaient / elles se tourmentaient

passé simple

je me tourmentai

tu te tourmentas

il se tourmenta / elle se tourmenta

nous nous tourmentâmes

vous vous tourmentâtes

ils se tourmentèrent / elles se tourmentèrent

futur simple

je me tourmenterai

tu te tourmenteras

il se tourmentera / elle se tourmentera

nous nous tourmenterons

vous vous tourmenterez

ils se tourmenteront / elles se tourmenteront

Conjugaison du verbe tourmenter

actif

indicatif
présent

je tourmente

tu tourmentes

il tourmente / elle tourmente

nous tourmentons

vous tourmentez

ils tourmentent / elles tourmentent

imparfait

je tourmentais

tu tourmentais

il tourmentait / elle tourmentait

nous tourmentions

vous tourmentiez

ils tourmentaient / elles tourmentaient

passé simple

je tourmentai

tu tourmentas

il tourmenta / elle tourmenta

nous tourmentâmes

vous tourmentâtes

ils tourmentèrent / elles tourmentèrent

futur simple

je tourmenterai

tu tourmenteras

il tourmentera / elle tourmentera

nous tourmenterons

vous tourmenterez

ils tourmenteront / elles tourmenteront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot tourmenter

Il comprit enfin qu'il n'avait pas le droit de tourmenter tout le monde comme il l'avait fait jusqu'alors.Zulma Carraud (1796-1889)
On dit qu'ils seront fricassés ; ça ne les empêche pas d'être jolis et de ne pas se tourmenter.George Sand (1804-1876)
Nous avons tendance à nous tourmenter pendant des mois sur tel ou tel amendement mais ne faisons souvent aucun effort pour savoir si la législation a produit les effets souhaités.Europarl
Ce sont de petits esprits occupés surtout à tourmenter les chevaux.Anatole France (1844-1924)
Celui-là même qui ne cesse de tourmenter les femmes du village lorsqu'elles participent aux manifestations, les menaçant d'en venir aux mains.Z : Revue itinérante d'enquête et de critique sociale, 2012, Naïké Desquesnes (Cairn.info)
Pour que ces gens-là puissent aimer leurs prochains, ils doivent tout d'abord cesser de les tourmenter.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
La police a besoin d'être éclairée pour atteindre les vrais coupables, et pour ne pas tourmenter les innocents.Sophie Gay (1776-1852)
Vous avez compris tout de suite que je n'étais pas bon à grand'chose et qu'il valait mieux ne pas me tourmenter.Anatole France (1844-1924)
En résumé, ce qui ne nous est pas ordonné ne doit ni vous induire en erreur ni vous tourmenter.Études théologiques et religieuses, 2017, Martin Luther, Matthieu Arnold (Cairn.info)
Résultat, il se réveille la nuit pour venir tourmenter son voisinage.Ouest-France, Arnaud Bélier, 24/01/2017
Je n'irai bien sûr pas, dans un jour pareil, vous tourmenter encore avec mes misères.Émile Zola (1840-1902)
Elle avait espéré le détourner tout à fait de tourmenter sa malheureuse sœur.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TOURMENTER v. act.

Faire souffrir des douleurs, des tourments. Les Diables tourmentent cruellement les damnez. Les trenchées tourmentent cruellement une femme qui accouche. Ce criminel a esté bien tourmenté à la question. Les chevaux en esté sont fort tourmentés par les mouches.
 
TOURMENTER, se dit aussi du bois, lors qu'il se dejette, qu'il se gerce : ce qui luy arrive, quand il se seche ; & l'on dit alors qu'il se tourmente. Les Peintres disent aussi, qu'ils tourmentent les couleurs, lors qu'ils les manient trop, qu'ils les chargent ou les rechargent.
 
TOURMENTER, se dit figurément en choses morales, de ce qui afflige l'esprit, qui luy donne de la peine. Un criminel est fort tourmenté par le remords de sa conscience. Les chicaneurs sont nez pour tourmenter les gens, pour les faire enrager. Cette veuve se tourmente inutilement en pleurant la mort de son mari.
 
TOURMENTER, se dit souvent avec le pronom personnel ; & alors il signifie, S'empresser, s'agiter, se donner de la peine & de la fatigue. Ce Predicateur se tourmente trop dans sa chaise, & s'émeut trop, il fait trop de gestes. Cet avare se tourmente, il se tuë le coeur & le corps pour gagner du bien pour des ingrats. Cet Auteur s'est bien tourmenté l'esprit à la recherche de ces antiquités. C'est un homme inquiet qui ne peut vivre en repos, il faut qu'il se tourmente, & qu'il tourmente les autres. Il faut abaisser les voiles, quand le vaisseau se tourmente trop.
 
TOURMENTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Tirer les marrons du feu Tirer les marrons du feu

Nous autres braves gens utilisons parfois cette expression à mauvais escient. 

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 03/01/2023